Calavera

Publié par Cornélius, Calavera est le dernier volume du triptyque de Charles Burns, entamé avec Toxic (2010) et poursuivi avec La ruche (2012). Le lecteur retrouve Doug, devenu adulte et toujours en proie avec ses démons et essayant de retrouver Sarah, son amour de jeunesse. Fascinant.

DESCENTE AUX ENFERS ?

Doug, a bien grandi depuis le dernier album La ruche. Sorte de clone de Tintin, il se doit de retrouver Sarah, son amour perdu. Autour de liu, il découvre un monde post-apocalyptique où tout est en ruine. Accompagné par son fidèle petit homme, l’adulescent traverse le quartier d’étranges prostituées pour arriver devant une capsule. Après les dernières recommandations de son camarade de fortune, il descend les barreaux de l’échelle et suit méthodiquement la carte de ce drôle de lieu. Après avoir croisé une truie très humaine allaitant et passé une salle remplie de crâne, il arrive au niveau 23.

BOITE DE CHOCOLATS

Derrière un rideau, il retrouve Suzy, l’une des gestatrices du niveau 23, retenue prisonnière. En plus de comics qu’elle lui a demandé de rapporter, il lui offre une boîte de chocolats. Fatigué par son aventure, Doug s’endort auprès d’elle. Il se réveille alors aux côtés de Sally, sa femme. Pourtant, elle n’a pas le temps de discuter avec lui, elle part travailler.

CONCERT ET ALCOOL

Le soir, accompagné de Tina la meilleure amie de Sarah, il se rend à un concert. Alors qu’il avait arrêté de boire depuis un certain temps, il ne peut s’empêcher de prendre quelques verres et cela lui joue des tours. Il est de plus en plus mal et veut à tout prix retrouver Sarah.

LA BOUCLE EST BOUCLÉE

Avec Calavera, Charles Burns termine en beauté son triptyque entamé en 2010. Rassemblant toutes les pièces d’un étrange puzzle, il construit ce dernier récit pour que la boucle soit bouclée. Il livre enfin à ses lecteurs une fin formidable, après avoir distillé intelligemment des morceaux de compréhension dans ses deux précédents tomes. On découvre comment s’est déroulée sa passion avec Sarah et leur belle histoire d’amour.
La mise en abîme de son héros, Doug, qui évolue au fil des pages, est fascinante. Ses addictions à l’alcool et aux substances illicites lui permettent de comprendre mieux sa vie, de la prendre en main et d’enfin y participer réellement, en étant acteur.
Le trait de l’auteur du sublime Black hole (Delcourt, 2006) est quasi hypnotique et d’une grande puissance graphique. Son dessin précis et soigné lui permet de proposer de planches magnifiques où les aplats de couleurs sont d’une belle élégance. Revendiquant sa filiation avec Hergé et Burroughs, il réussit un mélange parfait de ses deux styles pour n’en créer qu’un seul, bien à lui.

Article posté le mercredi 15 octobre 2014 par Damien Canteau

  • Calavera
  • Auteur : Charles Burns
  • Editeur : Cornélius
  • Prix : 21.50€
  • Sortie : 15 octobre 2014

Résumé de l’éditeur : Quelques années après l’épisode de La Ruche, nous retrouvons Doug, jeune adulte grassouillet et un peu perdu dans la vie. Poursuivi par des fantômes et des regrets, il continue de dérouler jusqu’au bout le fil de sa vie passée et décide de retrouver son amour d’adolescent: Sarah …

Tous les albums

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir