Ce n’est pas toi que j’attendais

Fabien Toulmé et sa femme Patricia attendent un heureux événement : ils vont être parents. Alors que tout allait pour le mieux, à la naissance de Julia, ils découvrent que la petite fille est atteinte du syndrome de la trisomie 21. Comment réagir face au handicap ? Quand et comment devient-on papa ? De nombreuses questions pour lesquelles il s’efforce de répondre dans le magnifique album Ce n’est pas toi que j’attendais, publié aux éditions Delcourt.

Joao Pessoa, Brésil. Fabien et sa femme Patricia habitent dans le pays de la jeune femme depuis cinq ans. Ils ont donné naissance à une première petite fille Louisa. Aujourd’hui est un grand jour pour le couple, ils vont assister à la première échographie pour leur second enfant. Ce moment inquiète l’auteur, il a dans l’esprit cette fameuse clarté nucale, qui permet de détecter la trisomie 21 chez un fœtus. Après la consultation, il est soulagé, tout est normal.
Après 10 ans passés très loin de la métropole, la petite famille décide de rentrer en France. Dans un premier temps, ils occupent l’appartement de la mère de Fabien. Entre recherche de travail et examens médicaux, tout se déroule pour le mieux. Ils se décident même pour le prénom de Julia pour la future petite fille.

CE N’EST PAS TOI QUE J’ATTENDAIS…

Après une grossesse sans problème, Patricia accouche dans un hôpital parisien. Afin de ménager la maman, une infirmière s’occupe de Julia. A la vue de la petite fille, Fabien panique, il décèle les signes de la trisomie sur son enfant. Alors que personne ne le croit, le médecin diagnostique une tétralogie (problème cardiaque) pour laquelle elle devra se faire opérer. Cette malformation peut être liée à une anomalie chromosomique de type trisomie 21. C’est à partir de ce moment-là que la vie du couple va être bouleversée : le handicap de Julia sera un long cheminement pour l’accepter comme elle est.

…MAIS JE SUIS QUAND MÊME CONTENT QUE TU SOIS VENUE

Il en faut un énorme courage pour un papa pour décrire des sentiments mêlés liés à la naissance de sa fille porteuse d’un handicap. Et c’est ce qu’a merveilleusement réussi Fabien Toulmé. Pour sa première bande dessinée, il livre un récit sensible, touchant et teinté d’un très bel humour, de cette rencontre un peu particulière d’un père avec son bébé trisomique. Comment accepter de devenir parents d’un enfant différent? Il décrit avec beaucoup de pudeur et sans pathos les différentes réactions et sentiments qui vont le traverser lors des premiers mois : de la colère, de la méconnaissance vis-à-vis de cette maladie, le regard des autres sur son enfant, de l’injustice, du rejet, du dégoût ou de la haine ; puis un long chemin pour l’acceptation, de la fierté, de l’amour et un bonheur énorme. Du torrent de larmes continu les premiers jours aux sourires et aux petits bonheur du quotidien. Ces « enfants-bisous » débordant d’affection, le papa aura beaucoup de difficultés à les comprendre. Du passage chez une psychologue aux premiers rendez-vous chez le médecin généticien, en passant par la démission de son travail. Seule, Louisa, l’aînée prend tout de suite sous son aile cette petite fille fragile.
Le trait clair et simple de l’illustrateur, aiguisé dans des revues comme Spirou ou Psikopat, est dans la veine de celui de Dupuy-Berbérian, et les belles couleurs en bichromie sont différentes selon les chapitres.

Un très beau chemin parcouru que le lecteur aura beaucoup de plaisir à arpenter à travers les 256 pages de ce très beau roman graphique émouvant.

Article posté le mardi 14 octobre 2014 par Damien Canteau

Trois questions à l'auteur...

Votre bande dessinée est-elle une sorte de thérapie, un message adressé à votre famille ou un témoignage à partager avec les familles qui ont ou vont accueillir un enfant trisomique ?

En fait le seul objectif de ce livre était de témoigner de ce qui m’était arrivé et du chemin que j’ai dû parcourir pour accepter et aimer ma fille, parce que je trouvais que c’était une belle histoire et que j’ai eu envie de la raconter. Ce n’était ni une thérapie (au moment où j’ai écris le livre le « deuil » était déjà fait), ni un message. À posteriori il se trouve qu’effectivement cela peut aider les familles qui accueillent un enfant différent (et pas seulement trisomique) mais ce n’était pas l’objectif.

Livrer des faits et des sentiments intimes, cela a-t-il été libérateur ? Douloureux ?

Même si la quasi totalité de ce qui est écrit m’est effectivement arrivé, j’ai choisi de ne pas livrer certaines choses et d’en inventer d’autres, de sorte qu’il s’est établi une certaine distance avec mon personnage et les événements qu’il vivait. J’ai bien sûr versé une petite larme en réécrivant certains passages (la naissance de Julia par exemple) mais ce n’était pas vraiment de la douleur. Plus de l’émotion de voir le chemin parcouru.

Lorsque votre fille Julia le lira, que pensez-vous qu’elle en pensera ? Redoutez-vous ce moment ?

Peut être que Julia se dira que grâce à elle on a vécu une inattendue et belle histoire. Et peut être aura-t-elle envie d’écrire sa version de l’histoire… ça me plairait bien.
Retrouvez quelques travaux de Fabien Toulmé sur son blog : Midi à quatorze heure !

C'est pas toi que j'attendais fait partie des meilleures BD sur la Trisomie 21 pour Comixtrip, le site spécialisé en bande dessinée
  • Ce n’est pas toi que j’attendais
  • Auteur : Fabien Toulmé
  • Editeur: Delcourt, collection Encrage
  • Prix: 18.95€
  • Sortie: 08 octobre 2014

Résumé de l’éditeur : Dans la vie d’un couple, la naissance d’un enfant handicapé est un ouragan, une tempête. Quand sa petite fille naît porteuse d’une trisomie non dépistée, la vie de Fabien s’écroule. De la colère au rejet, de l’acceptation à l’amour, l’auteur raconte cette découverte de la différence. Un témoignage poignant qui mêle avec délicatesse émotion, douceur et humour.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir