Charb (Charlie Hebdo, 1992-2015)

Les éditions Les Echappés rendent hommage à Charb à travers une anthologie de ses dessins publiés dans Charlie hebdo entre 1992 et 2015. Indispensable.

CELUI QUI N’AIMAIT PAS LES GENS

Mort trop tôt, évidemment, comme les onze autres qui se trouvaient là, ce matin du 7 Janvier 2015 au siège de Charlie Hebdo. Mort sous les balles de la bêtise crasse, celle qu’il combattait à longueur de dessins, à côté de ses copains de crayons, les Cabu, Wolinski, Tignous, Honoré….

Stéphane Charbonnier, qui pour nous tous deviendra Charb au fil des années n’est donc plus là pour nous énerver, nous provoquer et nous faire rire. Il est mort à 47 ans non pas parce qu’il n’aimait pas les gens *, mais parce que quelques-uns n’aimaient pas ce qu’il était.

VINGT-TROIS ANS A FLUIDE GLACIAL

Auteur de milliers de dessins de presse (Charb aura collaboré à des journaux aussi divers que l’Echo des savanes, Libération, Rouge, L’Humanité, Le Monde libertaire, Mon quotidien, Zoo, Fluide glacial) c’est dans Charlie Hebdo, dont il fut le directeur de la publication et le rédacteur en chef après le départ de Philippe Val, qu’il exprima son talent dans la durée. C’est donc en toute logique que les éditions Les échappés lui rendent hommage aujourd’hui. Créées en 2008 par les dessinateurs de Charlie Hebdo, elles publient une grosse et belle anthologie, sobrement intitulée Charb, avec une préface de Luz.

TIRER SUR TOUT CE QUI BOUGE

Cette anthologie de 336 pages comprend quelques 1200 dessins représentant l’activité de Charb à Charlie Hebdo pendant 23 années, soit 70 par an. De quoi se faire une bonne idée de ce que pensait l’homme et le citoyen. Engagé évidemment, enragé diront certains. On suit pas à pas, au gré des faits d’actualité qui se présentent, les thèmes que le dessinateur aimait traiter : l’éducation, l’égalité des  droits, les sans-papiers, la politique, la religion… En quelques bulles, trois ou quatre souvent, pas plus, mettant en scène des personnages au nez enflé comme une patate et aux yeux exorbités, il descendait en flammes les travers de la chasse, comme son copain Cabu les beaufs et les militaires, les escrocs religieux…

Ancré à gauche, l’homme avait des convictions qu’il défendait à travers ses dessins. Elles lui valurent souvent des menaces, notamment depuis la publication en 2012 des caricatures du prophète Mahomet (il vécut les trois dernières années de sa vie sous protection policière) et puis la mort . Funeste destin pour celui qui déclarait:  » C’est peut-être un peu pompeux ce que je vais dire, mais je préfère mourir debout que vivre à genoux « . 

 

Article posté le mardi 29 novembre 2016 par Jean-Michel Gouin

Très belle anthologie des dessins paru dans Charlie Hebdo de Charb (Les échappés) décryptés par Comixtrip le site BD de références
  • Charb  ( Charlie Hebdo 1992-2015)
  • Editeur: Les échappés
  • Parution: Octobre 2016
  • Prix: 34 €
  • Résumé de l’éditeur : On les connaît bien, ces personnages jaunes au pif en forme de tubercule et aux yeux gros comme des olives apéritives qui s’agitent au gré de l’actualité. Politique, sexe, économie, religion, people, bêtise humaine…, ils réagissent à tout et, ce faisant, témoignent du talent et de la finesse de leur créateur. Être dessinateur de presse, Charb en rêvait. Son rêve, il l’a réalisé en produisant foison de dessins chaque semaine dans Charlie Hebdo, 23 années durant. Ce premier livre qui lui est entièrement dédié nous permet de prendre la mesure de son humour, aussi irrésistible qu’enragé.

À propos de l'auteur de cet article

Jean-Michel Gouin

Jean-Michel Gouin

Passionné par l'écrit, notamment l'histoire, la littérature policière et la bande dessinée, Jean-Michel Gouin est journaliste à Poitiers.

En savoir