Chroquettes

Les éditions Fluide glacial publient Chroquettes, un recueil de chroniques de Jean-Christophe Menu, auteur, graphiste et éditeur. Le prochain festival d’Angoulême lui rend hommage.

UNE VIE DESSINÉE

Ils se font de plus en plus rares, ces auteurs qui font véritablement de leur vie objet et sujet artistique. Ce qui doit nous les rendre de plus en plus précieux. Jean-Christophe Menu est de ceux-là. Depuis un bon quart de siècle, cet auteur, graphiste et éditeur tient haut le drapeau de la BD dite alternative et indépendante. Pionnier de l’autobiographie en bande dessinée, fondateur et directeur de la maison d’édition L’Association de 1990 à 2011, Menu livre aujourd’hui un album empreint à la fois de fraîcheur et de gravité.

Ces Chroquettes, sortes de petites chroniques publiées depuis deux ans dans la revue Fluide Glacial sont pour lui l’occasion de parler de tout, sans mais surtout de musique et de BD…

DE GOTLIB A ALICE COOPER

Dessinées en noir et blanc, avec un trait qui rappelle ici Mandryka et son célèbre concombre, ces chroquettes font la part belle à la musique. Menu nous fait partager son amour du rock alternatif ( ses potes Les Satellites ) les Bérurier Noir, le garage, le punk. Côté nostalgie, il en appelle aux « grands anciens » comme Neil Young ou Alice Cooper, nous raconte comment, par l’intermédiaire du comité d’entreprise de son père qui ramène des disques à la maison il découvre les Stones, les Who, Frank Zappa…Il nous parle aussi ( ce fut pour nous une découverte) de cette technique analogique propre aux disques vinyls, les « locked grooves » ou sillons sans fin gravés en fin de disques…

Cet autodidacte de talent qui depuis trente ans explore les marges du 9 e art parle librement de ses expériences graphiques. Des premières, quand à 17 ans il tente de vendre ses premières planches, sans succès, à sa rencontre avec « le maître » Gotlib croisé dans une rue et qu’il n’ose aborder… Mais Chroquettes, c’est aussi une touche de nostalgie, posée par endroits dans ces cases en noir et blanc accompagnées d’une écriture dense et manuscrite comme un Gébé aimait aussi à le faire.

Délaissant pour un temps les scènes de concert et les atmosphères urbaines, on retrouve ainsi Menu à Dinard, à la recherche d’un 45 Tours, dans une librairie où il découvre un gisement de Spirou ou encore avec ses porte-clés publicitaires dont il a longtemps fait collection.

UNE EXPO A ANGOULÊME

Dans cet agréable foutoir de sensations, de souvenirs mais aussi de propos plus graves ( le massacre de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015) Menu détonne une nouvelle fois dans le paysage de la BD. Lui qui a souvent fulminé et théorisé sur « la récupération » des inventions narratives et graphiques de sa génération par les grands éditeurs sera mis à l’honneur du 28 janvier au 28 février prochain à l’Hôtel Saint-Simon d’Angoulême. L’exposition que le prochain festival lui consacre ( c’est aussi une carte blanche) devrait dès lors permettre à un plus grand nombre de découvrir plus largement une voix et une pensée iconoclaste.

Article posté le lundi 18 janvier 2016 par Jean-Michel Gouin

  • Chroquettes
  • Auteur : Jean-Christophe Menu
  • Editeur : Fluide Glacial
  • Parution : 20 janvier 2016
  • Prix : 19 €

Résumé de l’album : Depuis 2013, Jean-Christophe Menu tient la rubrique “Chroquettes” dans les pages de Fluide Glacial. Mélange d’autobiographie et de reportage, les Chroquettes abordent essentiellement deux axes complices : la musique (ici plutôt underground, garage, punk, expérimentale ; même si Neil Young ou Alice Cooper y ont aussi leur place) et la bande dessinée (du graphisme alternatif à l’influence de grands anciens tels Gotlib ou Moebius). Entre le jury fanzine d’Angoulême, les « 24 heures de la BD » de Besançon, des concerts de Père Ubu ou des Black Lips, des souvenirs de 45 tours ou des premiers albums de Franquin, Jean-Christophe Menu parle ici de ses expériences, coups de cœoeur et souvenirs avec une subjectivité totalement assumée. Les Chroquettes forment un ouvrage foisonnant, drôle et riche de références éclairantes sur une certaine contre-culture polymorphe et persistante….

À propos de l'auteur de cet article

Jean-Michel Gouin

Jean-Michel Gouin

Passionné par l'écrit, notamment l'histoire, la littérature policière et la bande dessinée, Jean-Michel Gouin est journaliste à Poitiers.

En savoir