Dans les pas du fils

Depuis quelques temps cela ne va plus entre Renaud et son fils Tom. Pour tenter de réparer leur relation cassée, le père décide d’emmener son fils au Kirghizistan pendant trois mois. Clémentine Fourcade met en image leur périple à cheval dans le très bel album Dans les pas du fils aux éditions Calmann Lévy Graphic. Dépaysant.

Voyage au Kirghizistan pour recoller les morceaux

Renaud a quitté la mère de Tom depuis de nombreux années. Dès lors, leur relation est devenue conflictuelle, accentuée à la période de l’adolescence.

« Et là il me dit qu’on va se barrer trois mois au Kirghizistan ! »

Les deux ne se parlent quasiment plus sauf pour se disputer. Renaud pense que Tom fume et menace de l’envoyer dans une école militaire.

Pour tenter de recoller les morceaux, le père a décidé de partir en voyage trois mois au Kirghizistan. Il faut souligner que pris de peur par l’arrivé de son enfant, il s’était éloigné de la mère et n’avait jamais assumé son rôle de père. Les ressentiments de Tom sont donc très ancrés.

Au pays des chevaux

Pourquoi Renaud choisit-il le Kirghizistan ? Tout simplement parce que Yann, un Français, possède une ferme avec son épouse kirghize et sa sœur Hélène.

Tom pense d’ailleurs que ces trois mois sont un très mauvais projet et se dit même que vu leur passif, les deux hommes vont s’entretuer.

Hélène les accompagne pendant les cinq premiers jours et après ils seront seuls tous les deux. Face à face, ils seront bien obligés de se parler et d’aplanir leurs tensions.

Ils devront relier Akochon à Son Gkol soit trois longs mois. Pour cela, ils utiliseront des chevaux, deux montures et deux pour le transport de leurs affaires.

Dans les pas du fils pour se découvrir

Clémentine Fourcade s’empare du roman de Renaud et Tom François (éditions Kero) pour en faire une histoire universelle, celle d’un père en conflit avec son fils tentant de se parler et se découvrir.

En effet, les deux hommes ne se sont jamais vraiment confiés l’un à l’autre. Des pans entiers de leurs vies sont méconnus à l’autre.

Mais cela n’est pas simple parce que Tom reproche à Renaud de n’avoir jamais pris le temps de le connaître, de n’avoir jamais su s’occuper de lui et de l’avoir abandonné.

On découvre un père qui fut angoissé à la naissance de son fils, incapable de l’élever et fuyant ses responsabilités. Renaud est persuadé que Tom dérive et peut être un potentiel délinquant.

Les grandes steppes et les chevaux comme thérapie

Partir loin et se retrouver seuls face à leurs démons tel est le but de ce voyage. S’il l’on dit souvent que les enfants peuvent marcher dans les pas de leur père, cette fois-ci c’est l’inverse. Dans les pas du fils, c’est aller le chercher par la main et lui dire qu’on l’aime. Délicat lorsque l’on ne l’a jamais fait. Être naturel dans ce cas là, n’est pas chose aisée.

Ce sont les steppes du Kirghizistan et les chevaux qui vont jouer cet intermédiaire entre Tom et Renaud, comme une sorte de thérapie psychologique familiale.

Petit pays d’Asie centrale, le Kirghizistan est une ancienne république de l’URSS, indépendante depuis 1991. Avec six millions d’habitant.es, elle fait office de petit poucet. Nation très pauvre, sa principale activité économique est l’agriculture.

Les lecteurs de Dans les pas du fils découvre cette particularité. Il y a de nombreux agriculteurs et nomades qui élèvent des animaux et particulièrement des chevaux pour survivre.

C’est ainsi que les deux hommes se retrouvent dans la yourte familiale d’Omar, Leila, Aliya, Taalay et Nurlan où ils ont pu observer les traditions kirghizes. Cela fut facilité par les notions de russe de Renaud.

De la beauté des paysages

Le Kirghizistan est beau sous les crayons de Clémentine Fourcade. Diplômée de l’école Estienne, l’autrice sait donner de la puissance aux paysages de cette contrée méconnue des Français.es.

Les moments de tensions entre Renaud et Tom tranchent avec l’immensité des steppes. Clémentine Fourcade parsème son découpage efficace de grandes illustrations sur double-page. Son trait est charbonneux et ses couleurs aux croyons sont bien senties. On apprécie ses roses, ses ocres ou ses violets.

Article posté le mercredi 13 janvier 2021 par Damien Canteau

Dans les pas du fils de Clémentine Fourcade (Calmann Lévy Graphic)
  • Dans les pas du fils
  • Autrice : Clémentine Fourcade, d’après le roman de François Renaud
  • Editeur : Calmann Lévy Graphic
  • Prix : 17,50 €
  • Parution : 20 janvier 2021
  • ISBN : 9782702182161

Résumé de l’éditeur : Entre Renaud et son fils Tom, c’est l’incompréhension. À dix-sept ans, l’adolescent semble glisser sur une mauvaise pente : échec scolaire, violence, drogue… Convaincu que son fils doit rompre avec son environnement toxique, Renaud lui propose une aventure extraordinaire : la traversée à cheval des steppes du Kirghizistan. Mais pour Tom, ce voyage est loin d’être une épopée fantastique. Les années d’absence de son père sont autant de colère accumulée qui ne demande qu’à exploser. Pendant trois mois, ils auront chacun un objectif. Pour Renaud, celui d’aller à la rencontre de son fils. Et pour Tom, de découvrir son père, mais aussi l’adulte qu’il veut devenir. Adapté du livre Dans les pas du fils de Renaud et Tom François, écrit avec Denis Labayle.

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir