Golem

Satire sociale sur notre société actuelle et sur son système économique, Golem est un excellent album d’anticipation de LRNZ publié par Glénat.

STENO DANS UN MONDE HYPER-CONNECTE

Terre, an 2030. Steno Critone vit avec sa mère Edea dans un appartement en Italie. Comme le reste de la population, le jeune adolescent connait une vie hyper-connectée. Chaque être vivant se doit de posséder obligatoirement certains produits des entreprises suivantes : Serinus pour les voyages et les vacances, Nanonine qui fournit les médicaments à ingérer tous les jours, Zibo qui produit tous les aliments, Desmo Bank où il est obligatoire d’avoir un compte et Yoko qui fournit un appareil auditif blue tooth à mettre dès que l’on se réveille.

L’ENLEVEMENT DE ROSABELLA

Timide et un peu souffre-douleur de ses camarades, Steno est attiré par Rosabella, la fille de Filagone, un homme politique influent. Cette dernière le protège de tous les autres élèves qui le malmène. Mais un jour, des Shorais, rebelles au pouvoir, attaquent la voiture blindée et kidnappent Rosabella…

POUVOIR POLITIQUE STRICT, LIBERALISME ET SATIRE SOCIALE

Lorenzo Ceccotti (LRNZ) est un auteur italien touche-à-tout qui a travaillé dans différents domaines des arts visuels. Pour Golem, il propose un excellent récit qui glisse vers le polar, l’action et l’aventure dans sa deuxième partie.

Auparavant, l’auteur romain aura imaginé un univers d’anticipation à la fois passionnant mais surtout glaçant, dont la maturation lui a pris 20 ans. Il produit ainsi une satire sociale forte où le pouvoir politique est en cheville avec les milieux financiers et les grandes multinationales. Comme expliqué ci-dessus, tous les êtres humains doivent posséder obligatoirement certains produits hyper-connectés; ils sont forcément pistés et donc poussés à la consommation.

Les politiques expliquent aussi que pour être heureux, il faut posséder et que pour l’état soit stable, il faut une économie stable dans la grande région Eurasia.

Les villes sont super-bétonnées; Steno et Rosabella s’émerveillent à la vue d’une simple fleur. Puisqu’il faut consommer à outrance, l’environnement ne doit pas être un obstacle.

UN ESPOIR NÉANMOINS…

LRNZ  glisse néanmoins une belle note d’espoir dans ce monde si sombre. En effet, il met en scène les Shorais, un groupe de rebelles à ce monde qu’ils détestent avec à leur tête Dikaios. Ces artistes non connectés recueillent d’ailleurs Steno qui à l’air enchanté. Ils possèdent des imprimantes 3D alors interdites et mangent sainement. Hackers et activistes parfois violents, ils rêvent d’un monde meilleur, sans contrainte physique et de consommation, une société non-matérialiste. De plus, la relation entre Steno et Rosabella est elle aussi un bel espoir dans un monde si sombre.

La partie graphique est étonnante ! Croisement très réussi entre le manga, le comics et la bande dessinée européenne, cet album est plaisant visuellement. Son découpage cinématographique lui permet de mettre énormément de rythme dans ses planches.

Article posté le vendredi 12 février 2016 par Damien Canteau

  • Golem
  • Auteur : LRNZ
  • Editeur : Glénat comics
  • Prix : 24.95€
  • Parution : 13 janvier 2016

Résumé de l’éditeur : Steno ne peut pas s’arrêter de rêver. Pour une raison quelconque, dans un monde où le moindre besoin est déjà satisfait par le « système », Steno sent qu’il devra, tôt ou tard, réaliser son rêve par lui-même. Il n’imagine alors pas que le monde entier a besoin de lui, de cette capacité à rêver…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir