Hawkwood

John Hawkwood et ses hommes mercenaires sont appelés en renfort de la petite ville de Carenton pendant la Guerre de Cent ans, pour repousser les troupes d’Edouard, fils du roi d’Angleterre. Tommy Ohtsuka revient sur cette épisode historique à travers les deux premiers volumes de Hawkwood, un excellent seinen des éditions Doki Doki.

HAWKWOOD ET LA COMPAGNIE DES CORBEAUX BLANCS

Crécy pendant la Guerre de Cent ans. Les Anglais et les Français sont au coude à coude, se rendant coup pour coup. En Normandie, les batailles se succèdent et les morts aussi. D’un côté, le prince Edouard, fils du roi d’Angleterre et de l’autre le seigneur Bastien, retranché dans son bastion assiégé. Grâce à leurs catapultes, les attaques font d’énormes dégâts chez les Français. D’ailleurs, le capitaine Francis est mal en point après l’une d’elles.

Le jeune souverain ne veut en aucun cas capituler devant son oncle, le roi d’Angleterre. Il décide alors de faire appel à John Hawkwood et sa Compagnie des Corbeaux blancs, mercenaires. En contrepartie d’espèces sonnantes et trébuchantes, ils vont défendre le château et repousser l’ennemi aux prix de tactiques originales et déstabilisantes.

HAWKWOOD : PREMIER MERCENAIRE DE L’ÈRE MODERNE

Solidement documenté, le récit de Tommy Ohtsuka est fondé sur des faits historiques réels. Il est à noter que Sir John Hawkwood a vraiment existé. Né en Angleterre en 1320, ce tailleur de pierre s’engagea dans l’armée anglaise très jeune. Archer, il participa notamment à de nombreuses batailles de la Guerre de Succession de Bretagne en 1342-1343. Il aurait aussi participé à celles de Crécy en 1346 et Poitiers en 1356 au service du roi Edouard III. Avec sa troupe de mercenaires, il prendra la direction du Sud de la France – en ravageant les villages au passage – et se mettra au service des différents seigneurs à Pise, à Pérouse et même pour le Pape.

HAWKWOOD : UNE FRESQUE HISTORIQUE EN 8 VOLUMES

Débutée au Japon en 2010 dans la revue Comic Flapper des éditions Media Factory, la série Hawkwood est terminée en huit volumes cette année. D’une grande modernité dans sa narration, Tommy Ohtsuka rivalise d’ingéniosité pour tenir en haleine son lectorat pour cette très bonne histoire de chevalier : combats à foison, morts par centaines et intrigues de cour nombreuses. Si la personnalité d’Hawkwood est ambiguë et diablement intéressante, les personnages secondaires participent de la grande réussite de ce seinen d’aventure historique.

Auteur de la série Slayers – Knights of the aqua lord (Ki oon), le mangaka restitue habilement l’ambiance de tensions par un trait classique efficace. Parmi les planches du manga, celles des combats sont d’un grand dynamisme grâce à la multitude de hachures qui donnent beaucoup de mouvements.

Article posté le vendredi 25 mars 2016 par Damien Canteau

Très bon manga historique, Hawkwood est signé Tommy Ohstuka aux éditions Doki Doki, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Hawkwood, volumes 1 et 2
  • Auteur : Tommy Ohtsuka
  • Editeur : Doki Doki
  • Prix : 8.50€ par volume
  • Parution : 03 mars 2016

Résumé de l’éditeur : XIVe siècle, royaume de France, province de Normandie. La petite ville de Carentan est sous la menace de l’ennemi. Devant ses murs se presse l’armée régulière anglaise, lancée à la conquête de la France. À sa tête, le prince Édouard, fils légitime du roi d’Angleterre. Pour se sortir d’une situation a priori désespérée, les assiégés font appel à la « compagnie des corbeaux blancs » de John Hawkwood, un officier audacieux dont les stratégies outrepassent les règles de la chevalerie.
Le mercenaire de légende affronte le Prince Noir… Quelle sera l’issue du combat ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir