Kanopé

Cinq ans après un premier volet enchanteur, Louise Joor propose le deuxième tome de Kanopé, sa saga écolo-futuriste au coeur de la forêt amazonienne. Génial !

L’Amazonie, terre en mutation

2137, Amazonie. Ces terres sont les seules qui ont résisté à la surpopulation humaine et à la dévastation de l’éco-système. Il y reste encore des végétaux et des animaux qui tentent de survivre malgré les mutations génétiques. Si elle est préservée encore un peu, elle grouille et semble impénétrable aux visiteurs.

Il faut souligner que 119 ans plus tôt, elle fut la cible d’un accident nucléaire de grande ampleur, qui lui a finalement permis de se protéger de la surexploitation des êtres humains. Dans cet espace inhospitalier, seul 4% des hommes survivent.

Au cœur de l’Amazonie, Kanopé, une jeune indigène part à la chasse. Elle y croise une mutante mais surtout Jean, un homme en combinaison futuriste. Ils s’apprivoisent et vont aller au-delà de l’amitié.

Kanopé, Jean et Caï

Six ans plus tard. Kanopé est sur le point d’accoucher, seule, dans sa cabane. Elle est dérangée par un caïman attiré par le sang. Par un habile stratagème, elle s’enfuit avec Caï son nouveau-né. Ils sont alors secourus et adoptés par des loutres.

De son côté, Jean est de retour en Amazonie en compagnie de Pablo, un hologramme en forme d’œil qui lui sert de conscience. Cette interface l’aide en toute circonstance. En effet, le vrai Pablo est tranquillement derrière son écran dans un laboratoire.

Et si Jean renouait avec Kanopé ? Et si sa mission première s’effaçait derrière son irrésistible envie de retrouver son amour perdu ?

Un monde qui se meurt

Alors que l’on pensait que le volume précédent de Kanopé était un one-shot, Louise Joor a décidé d’ouvrir un deuxième tome à sa formidable série de science-fiction.

Dans la même veine que le premier volet, l’autrice du merveilleux Neska le clan du lierre poursuit cette belle histoire d’amour sur fond de crise écologique.

L’autrice belge plonge son lectorat dans un univers en mutation, entre fin de règne animal et végétal, humanoïdes génétiquement modifiés (éco-martyrs) et humains colonisateurs. Kanopé nous fait réfléchir sur un monde qui pourrait vraiment mourir sous nos yeux. Alors que tous les voyants sont au rouge, que les scientifiques du GIEC nous alertent et que les jeunes – à l’image de Greta Thunberg – se mobilisent, cet album arrive à point nommé dans notre réflexion autour des questions environnementales.

Paternité impossible ?

Dans cet univers dur, il reste Kanopé qui tente de survivre avec son enfant Caï, sans jambes et dont le père est Jean. Ce dernier est à leur recherche. Il découvrira que le lien filial pas évident et que l’amour d’un fils ne se décrète pas.

En plus des thématiques écologiques, il y a aussi le rapport à la paternité, les relations femme/homme dans une société retournée à l’âge archaïque de la chasse et de la cueillette. Louise Joor parle aussi de colonisation des humains envers ses peuples primitifs. Si ces derniers pourraient paraître non-évolués et en dehors de la civilisation, ils s’avéreront plus humains que leur colonisateurs.

Cette belle romance course-poursuite bénéficie du superbe trait de Louise Joor. Sa forêt luxuriante et son bestiaire impressionnant tranchent avec la haute technologie des vaisseaux et des tenues des congénères de Jean.

Son dessin est d’une très belle lisibilité, sobre mais redoutablement efficace. Son cadrage et son découpage sont dynamiques comme le veut le rythme de l’histoire et ses couleurs numériques très réussies. Il y a de la poésie dans Kanopé, un récit très attirant et très sensible. Cette série tout public est d’une grande qualité narrative et graphique.

Kanopé : une série divertissante et intelligente ! A mettre entre toutes les mains !

Article posté le mardi 04 juin 2019 par Damien Canteau

Kanopé 2 de Louise Joor (Delcourt)
  • Kanopé, tome 2 : Héritage
  • Autrice : Louise Joor
  • Éditeur : Delcourt, collection Mirages
  • Prix : 17.95€
  • Parution : 29 mai 2019
  • ISBN : 9782756094977

Résumé de l’éditeur : Jean pénètre dans ce qui reste de l’Amazonie pour retrouver Kanopé, la femme pleine de ressources qu’il a aimée il y a 6 ans. Des ressources, c’est exactement ce qui manque à notre planète irradiée en cette année 2143 et le seul remède réside dans les graines M-Zem ne poussant qu’ici. Kanopé pourra certainement aider Jean dans sa mission mais elle est introuvable et les choses ont bien changé depuis son dernier passage.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir