Là où vont les fourmis

Frank Le Gall (Théodore Poussin) et Michel Plessix (Le vent dans les saules, Julien Boisvert) allient leur talent pour raconter Là où vont les fourmis, un bel album jeunesse aux éditions Casterman.

SAID : NOUVEAU GARDIEN DE TROUPEAU

Saïd, un petit garçon qui n’aime pas aller à l’école, se prend de passion pour les fourmis. Il n’a qu’une idée fixe en tête : savoir où elle vont. Un jour qu’il suit une colonne, il tombe sur son grand-père qui l’emmène dans le désert. Le vieil homme est gardien de chèvres. Voulant effectuer le pèlerinage à La Mecque, il confie son troupeau à son petit-fils. Parmi elles, il entend Zakia, la plus vieille des chèvres qui sait parler…

LA Où VONT LES FOURMIS : UN TRÈS BEAU CONTE ORIENTAL

Alors que le nouveau Théodore Poussin (Le voyage de l’Amok) va bientôt être dans les bacs, Frank Le Gall a proposé à son complice Michel Plessix un très bon conte oriental, Là où vont les fourmis. Son histoire sent bon l’ambiance des légendes des Contes des 1001 nuits et charme tout de suite le lecteur.

Pas de grands effets spéciaux, pas de fantastique à toutes les pages, juste un récit simple et tendre, surtout de la réflexion, de la contemplation et de la belle poésie; le tout teinté d’un bel humour. Finalement le désert est un décor de huis-clos : Saïd est seul avec ses chèvres et parfois sa solitude est bousculée par Kahil et sa moto, qui vient lui apporter des vivres.

Les personnages bénéficient d’un traitement soigné pour leur psychologie. Le petit garçon rêveur est naïf et avide de connaissances. Répondant à Kahil, il dit d’ailleurs : « Ce que j’ignore ne me fait aucun tord ». Son grand-père n’est là que pour le faire grandir en lui laissant son troupeau. Quant à Zoubayini, gros marchand, il n’a qu’une idée : capturer Zakia la vieille chèvre savante qui ne sent pas très bon.

LE CHARME DU DESSIN

Michel Plessix est au diapason du récit. Alors qu’il avait enchanté les jeunes lecteurs grâce à ses formidables séries Le vent dans les saules (adaptation du roman animalier de Kenneth Grahame) puis Le vent dans les sables, avec Là où vont les fourmis il revient aux histoires avec des Hommes comme auparavant Julien Boisvert (avec Dieter) ou Les Forell. Son trait chaleureux et unique est idéal pour restituer l’ambiance désertique du récit mais aussi la richesse des vêtements et des décors orientaux. Aidé par Sébastien Orsini aux couleurs, il charme son lectorat (grands et petits) par des planches sublimes.

Article posté le lundi 26 septembre 2016 par Damien Canteau

Là où vont les fourmis beau conte signé Frank Le Gall et Michel Plessix (Casterman) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Là où vont les fourmis
  • Scénariste : Frank Le Gall
  • Dessinateur : Michel Plessix
  • Editeur : Casterman
  • Prix : 18€
  • Parution : 14 septembre 2016

Résumé de l’éditeur : Un conte moral dédié aux enfants qui rêvent et aux grandes personnes qui ont su garder cette faculté.

Où vont-elles, ces processions de fourmis qui sillonnent inlassablement le sable du désert ? Vers quelle mystérieuse destination ? C’est à cela que songe le jeune Saïd, en négligeant de garder le troupeau de son terrible grand-père.

En les suivant un jour, accompagné de la prodigieuse chèvre parlante Zakia, Saïd va triompher des djinns, des sortilèges et des enchantements, découvrir l’amour et finalement trouver un grand-père, un vrai.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir