Le droit du sol – Journal d’un vertige

Étienne Davodeau a toujours été un grand conteur de notre société. Aujourd’hui, presque 10 ans jour pour jour après la sortie des Ignorants, il signe son grand retour dans la bande dessinée de reportage avec Le droit du sol, Journal d’un vertige aux éditions Futuropolis.

Des grottes de Pech Merle à Bure, 800 km dans la diagonale du vide

Il y a environ 22 000 ans, des sapiens ont esquissé un mammouth dans la grotte de Pech Merle dans le Lot.

Le droit du sol - Journal d'un vertige d'Étienne Davodeau (Futuropolis)

Le droit du sol - Journal d'un vertige d'Étienne Davodeau (Futuropolis)

 

À 800 km de là, à Bure dans la Meuse, d’autres sapiens s’apprêtent à enterrer des déchets nucléaires qui resteront dangereux pendant des milliers d’années.

Le droit du sol - Journal d'un vertige d'Étienne Davodeau (Futuropolis)

En 2019, Étienne Davodeau, décide de relier à pied ces lieux, qui n’ont a priori rien en commun, au cours d’un périple auquel il va convier historien, agronome, docteur en sciences, conseiller municipal, combattant écologiste et bien d’autres pour nous parler de nous, de la Terre, du temps qui passe et du nucléaire.

Le droit du sol - Journal d'un vertige d'Étienne Davodeau (Futuropolis)

Le temps… Combien de Temps ?

Tout est une affaire de temps.

L’histoire de notre planète a commencé il y a 4,5 milliards d’années. Les premiers signes des sapiens sont datés d’environ 300 000 ans.

Et en 2021, ces même sapiens s’apprêtent à mettre « sous le tapis » des déchets nucléaires qui resteront dangereux, pour la terre et son écosystème, pendant probablement plus de 100 000 ans.

800 km à pied, il en faut aussi du temps et c’est justement ce que nous propose Étienne Davodeau.

Le droit du sol - Journal d'un vertige d'Étienne Davodeau (Futuropolis)

Prendre le temps, de regarder la Terre, sa peau, son air, sa vie. Prendre le temps de comprendre comment nous en sommes arrivés là. Comment l’homme a pu arriver à ces extrêmes-là.

Partisan, sans aucun doute, et il ne s’en cache pas.

« Certains d’entre vous soupçonneront donc ce récit d’être partial, voir partisan. Ils auront bien raison. »

Mais aussi amoureux de cette terre, sur laquelle nous sommes juste de passage, des champs, de la nature et de la vie tout simplement.

Avec Le droit du sol, Étienne Davodeau nous pousse à réfléchir

Il y a tout juste dix ans sortait Les ignorants, qui va être réédité pour l’occasion, un livre qui a marqué la carrière d’Étienne Davodeau.

Les Ignorants fait partie des meilleures BD sur le vin, la vigne et l'oenologie pour Comixtrip, le site spécialisé en bande dessinée

 

Dix ans plus plus tard, gageons que « Le droit du sol » aura un succès aussi important, pour moi c’est déjà le cas.

Cette bande dessinée est utile, forte de sens, comme sait si bien le faire l’auteur. Le droit du sol est une ode à la nature, à la terre, à la simplicité et au temps qui passe. Un vrai récit militant et politique.

Prenez le temps, le temps de la lire, le temps d’y réfléchir, et peut-être qu’il sera enfin venu le temps de vraiment agir pour laisser une chance à nos enfants, petits-enfants, arrières-petits-enfants de vivre, sans subir nos choix.

Article posté le dimanche 03 octobre 2021 par Yoann Debiais

Le droit du sol - Journal d'un vertige d'Étienne Davodeau (Futuropolis)
  • Le droit du sol – Journal d’un vertige
  • Auteur : Étienne Davodeau
  • Editeur : Futuropolis
  • Prix : 25 €
  • Parution : 06 octobre 2021
  • ISBN :9782754829212

Résumé de l’éditeur : En juin 2019, Étienne Davodeau entreprend, à pied et sac au dos, un périple de 800km, entre la grotte de Pech Merle et Bure. Des peintures rupestres, trésors de l’humanité encore protégés aux déchets nucléaires enfouis dans le sous-sol, malheur annoncé pour les espèces vivantes. Étienne Davodeau, sapiens parmi les sapiens, interroge notre rapport au sol. Marcheur-observateur, il lance l’alerte d’un vertige collectif imminent et invite à un voyage dans le temps et dans l’espace.De quelle planète les générations futures hériteront-elles? Qu’allons-nous laisser à celles et ceux qui naîtront après nous? Comment les alerter de ce terrible et réel danger pour leur survie? Il est de notre responsabilité collective d’avancer sur les questions énergétiques pour protéger la «peau du monde».Dans cette marche à travers la France, il est parfois accompagné d’amis, de sa compagne, mais aussi de spécialistes, qu’il convoque sur ces sentiers pour qu’ils nous racontent l’histoire unique du sol de notre planète, ou encore celle du nucléaire et de ses déchets, dangereux pendant plusieurs centaines de milliers d’années.À la marge du témoignage et du journalisme augmenté, le Droit du sol marque le grand retour d’Étienne Davodeau à la bande dessinée de reportage.

À propos de l'auteur de cet article

Yoann Debiais

Yoann Debiais

Yoann Debiais est un amoureux de la bande dessinée depuis de nombreuses années. Le temps et les rencontres lui ont permis de s'ouvrir à des lectures plus humaines et plus profondes. Il partage sa passion sur Instagram sous le compte @livressedesbulles. N'hésitez pas à découvrir son univers fait de partages.

En savoir