Le mur

C’est un discours politique choquant qui inspire la création d’une histoire post-apocalyptique à Antoine Charreyron. Et c’est Mario Alberti, un artiste de talent qui s’en empare pour nous offrir un triptyque chez Glénat.

Le mur – 1- Homo homini Lupus

Europe, une date indéterminée. La Méditerranée est totalement asséchée, le monde est en perdition et totalement ravagé. C’est dans ce contexte où chaque pas est un danger que Solal, un jeune homme, accompagne Eva sa sœur là où il pourra lui trouver des médicaments. Mais ED3N est une forteresse bien protégée. Solal et sa sœur vont être enrôlés par des migrants « les B.A.S.T.A.R.D.S » dirigés par un homme qui ne s’encombre pas de choses inutiles et qui fait régner sa loi par la terreur.  Pour pénétrer dans cette cité, il faudra se battre et combattre des machines extrêmement puissantes et bardées de technologie.

Solal prend la place d’une femme pilote pour faire partie de l’assaut qui devrait permettre aux migrants d’enfin entrer dans la forteresse. 

Vont-ils y arriver ?  Va-t-il parvenir à trouver les médicaments pour sa sœur ? Qu’y a-t-il derrière ce mur ?

Le mur – 2 – Homo homini Deus

Dans ce second tome, le lecteur en apprend plus sur la création d’ED3N. Cette cité a été imaginée et conçue par Noah, pour sauver des personnes triées sur le volet parmi la population la plus riche.

ED3N est comme une arche qui devra sauver le monde. Elle est bardée de technologie et surtout son système de défense est extrêmement sophistiqué et doté d’une puissance de feu inimaginable.

L’intérieur est un véritable jardin d’Eden et la technologie devrait permettre, là encore, de vivre en toute autonomie.

20 ans après la création d’ED3N, Noah souhaite améliorer l’Homme. L’orbe qu’il souhaite implanter dans le corps des hommes et des femmes a pour but de prendre à l’environnement tout ce dont l’humain a besoin physiologiquement. Afin de démontrer son efficacité, il n’hésite pas à opérer en premier sa fille et puis son fils.

La technologie est-elle assez fiable ? L’homme a-t-il le pouvoir de changer aussi profondément l’espèce humaine ?

Quand la politique inspire les auteurs

En 2011, Antoine Charreyron était à Los Angeles, quand Nicolas Sarkozy, en conflit avec l’Italie, fait allusion à la création d’un mur entourant l’Europe ayant pour but de contenir les immigrés.

Choqué, il imagine en quelque jours « The Wall » destiné initialement pour le cinéma. Mais le projet s’avère trop ambitieux et les investissements trop importants pour créer un tel univers. Il est alors mis en « attente ».  Ce n’est pas grave si ce projet de film ne peut pas aboutir pour le moment, « The wall » sera une bande dessinée.

C’est  Mario Alberti, qui pour son premier essai en tant qu’auteur complet, porte le triptyque. À chaque page on ressent que l’œuvre d’Antoine Charreyron a été conçue initialement pour le cinéma. L’adaptation est véritablement dynamique et le lecteur est happé par le rythme de l’histoire.

Côté graphisme, il n’est pas en reste et prend une véritable claque.  Les visages, les regards, les paysages, les pleines pages et les petites cases, l’ensemble est très beau avec une multitude de détails.

Une trilogie qui ravira les fans du genre et même les autres.

Article posté le lundi 14 décembre 2020 par Yoann Debiais

Le mur de Mario Alberti d'après l'œuvre de Antoine Charreyron (Glénat)
  • Le mur – 1 – Homo Homini Lupus
  • Auteur : Mario Alberti
  • Editeur : Glénat
  • Parution : 15 Janvier 2020
  • Prix : 15,50 €
  • ISBN : 9782344033630
Résumé de l’éditeur : Le meilleur moyen de se protéger est encore de cacher la vérité. Dans un futur post-apocalyptique, le monde n’est que ruines et désolation. La civilisation n’est plus et l’humanité vit de pillages et de bidouille, s’organisant en villages de fortune ou en caravanes d’épaves vrombissantes où la brutalité fait société. Dans cet enfer, Solal, jeune et habile réparateur, fait ce qu’il peut pour protéger sa soeur Eva atteinte d’une grave maladie respiratoire. Mais alors que leur réserve de médicaments s’épuise, ils n’ont plus qu’un seul espoir : se rendre au « Mur », une gigantesque enceinte imprenable et gardée par de monstrueux robots. À l’abri y vivrait une communauté de gens puissants, protégée du reste du monde, avec toutes les ressources nécessaires à leur survie… Mais qui sait ce qui se cache véritablement à l’intérieur ? Entre la radicalité de Mad Max et le nihilisme de The Walking Dead, Le Mur nous plonge dans un maelstrom de poussière, de rouille et de sang. Une prouesse graphique pour un road movie sauvage et post-apocalyptique qui, dans la plus pure tradition du genre, nous interroge sur le devenir de l’humanité et les conséquences de nos actes.
  • Le mur – 2 – Homo Homini Deus
  • Auteur : Mario Alberti
  • Editeur : Glénat
  • Parution : 26 Août 2020
  • Prix : 15,50 €
  • ISBN : 9782344038550
Résumé de l’éditeur : Les fondements du Mur. Solal a réussi à pénétrer dans l’enceinte du Mur et va enfin pouvoir trouver les médicaments dont sa soeur a besoin. Mais ce supposé paradis terrestre n’est que chimère. Il n’est qu’une prison à ciel ouvert de plus… Pire ! N’y vivent que des  » sans vies « , âmes perdues se nourrissant de la chaleur des corps vivants. Comment ces hommes et ces femmes se sont-ils transformés en ces monstres hagards ? Qui est l’architecte de cette ignoble frontière ? Réponse dans ce second tome haletant qui revient en partie sur l’origine du Mur et de son fondateur : Noah. Entre la radicalité de Mad Max et le nihilisme de The Walking Dead, Le Mur nous plonge dans un maelstrom de poussière, de rouille et de sang. Une prouesse graphique pour un road movie sauvage et post-apocalyptique qui, dans la plus pure tradition du genre, nous interroge sur le devenir de l’humanité et les conséquences de nos actes.

À propos de l'auteur de cet article

Yoann Debiais

Yoann Debiais

Yoann Debiais est un amoureux de la bande dessinée depuis de nombreuses années. Le temps et les rencontres lui ont permis de s'ouvrir à des lectures plus humaines et plus profondes. Il partage sa passion sur Instagram sous le compte @livressedesbulles. N'hésitez pas à découvrir son univers fait de partages.

En savoir