Les aurores de North Pole

A peine débarqué en Alaska pour prendre son nouveau poste, McDoherty policier alcoolique, découvre le corps sans vie d’une femme dans un lac. Accompagné de Petrowsky, il va devoir enquêter sur de nombreux meurtres et dépasser ses vieux démons. Olivier Matejka et Bruno Issaly dévoilent Les aurores de North Pole, un très bon polar aux éditions Cerises et Coquelicots.

MUTATION IMPOSÉE

Marié, sans enfant, dépressif, violent, alcoolique et en prise à des hallucinations mettant en scène des animaux, Arsenio McDoherty est muté de force à North Pole en Alaska. Râleur et incontrôlable, il arrive tout droit de Chicago. Il est accueilli à l’aéroport par Barny Petrowsky, un policier très traditionnel, simple et efficace. L’inspecteur chicagoan doit d’ailleurs remplacer le shérif de la petite bourgade qui vient mourir accidentellement à la chasse.

Détestable avec l’adjoint du shérif, il le plante directement. Le lendemain matin, il décide de partir courir autour d’un lac et découvre médusé le corps sans vie d’une femme qui arbore un magnifique tatouage rouge sur son dos.

DES MEURTRES QUI SE MULTIPLIENT

A l’institut médico-légal, la médecin légiste explique que le corps était dans le lac depuis plusieurs jours et que la jeune femme fut d’abord tuée avant d’être jetée dans le lac. Elle aurait été étranglée. Plus étonnant, le tatouage entrevue par McDoherty a disparu, laissant le dos de la victime à vif, sans chaire. Entre les nouvelles conquêtes de l’inspecteur et les cadavres qui se multiplient, North Pole n’est plus très sûr…

NORTH POLE : UN EXCELLENT POLAR

Excellent polar, le récit de Olivier Matejka va séduire les amateurs du genre. Si les ressorts sont classiques – un duo improbable de policiers – l’enchaînement des scènes, la cadence rythmée et les rebondissements nombreux font passer un très bon moment de lecture. Il met en scène une très belle intrigue à tiroirs qui tient le lecteur en haleine jusqu’au dernières pages de l’album.

En effet, les deux nouveaux collègues sont exacts opposés, ce qui permet d’installer une ambiance tendue entre eux. D’un côté, un inspecteur alcoolique, hautain, dirigiste, muté de force et en proie à ses démons à cause d’hallucinations appelées zoopsie (le malade est emporté dans son délire imaginaire où il voit des animaux, là où il n’y en a pas, accompagné de tremblements, de fièvre et d’accélération du rythme cardiaque). De l’autre, un gentil adjoint du shérif, qui assure la sécurité de cette ville calme et qui va vite devenir le larbin du chicagoan.

NORTH POLE : UNE AMBIANCE DE TENSION

Alors que la petite ville de l’Alaska est plutôt réputée calme parce que patrie du Père Noël, elle va vite changer. Entourée de grands lacs, ses grands espaces enneigés accueillent de nombreux touristes venus à la rencontre du gros bonhomme rouge. En choisissant ce lieu pour cette enquête, le scénariste parisien a eu une excellente idée. Il faut souligner qu’il permet de constituer l’intrigue comme un huis-clos; les conditions climatiques et rudes en fond en endroit quasi autarcique.

La très belle enquête mêle aussi habilement le rêve, le cauchemar et la réalité. Olivier Matejka réussit à distiller du fantastique dans son histoire sans que cela en soit vraiment, notamment à travers les tatouages et la zoopsie.

UNE BELLE PARTIE GRAPHIQUE

Né en 1969, Bruno Issaly propose une belle partie graphique. Le dessinateur, qui a travaillé dans le secteur du dessin animé en tant que story-boardeur, dévoile des planches au découpage très rythmé. Son trait anguleux lui permet de restituer parfaitement l’ambiance de tensions de ce polar polaire.

CERISES ET COQUELICOTS : BELLE PETITE STRUCTURE ÉDITORIALE

Depuis 2014, Cerises et Coquelicots, une maison d’édition d’Aix-en-Provence, tente de percer dans l’univers du 9e Art. Patrice Pierrat et son associé Dyves-Luc Pfister ont déjà publié de nombreux albums, dont notamment Faida de Benjamin Fischer et Stibane, Alex et Ani de Nathaniel Legendre et Silvio Speca, Lady McLeod de Nathaniel Legendre, Jean-Blaise Djian et Sergio Perez, Nicolas et la mer de Eleonora Di Pietro et Emilano Bonnacorso ou encore Les 1000 mystères d’Arsène Lupin de Mike Crocbart et Galien (à venir en septembre).

Article posté le jeudi 09 juin 2016 par Damien Canteau

Très bon polar, Les aurores de North Pole est signé Olivier Matejka et Bruno Issaly aux éditions Cerises & Coquelicots, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Les aurores de North Pole
  • Scénariste : Olivier Matejka
  • Dessinateur : Bruno Issaly
  • Editeur : Cerises et Coquelicots
  • Prix : 15€
  • Parution : 09 juin 2016

Résumé de l’éditeur : C’est l’horreur à North Pole, Alaska!!! Les cadavres surgissent de partout… Et comme si cela ne suffisait pas, cette gentille petite bourgade du « père Noël » perdue entre lacs et forêts n’a plus de chef de la police, celui-ci s’étant donné la mort accidentellement en nettoyant son fusil de chasse. Barny Petrovski, l’adjoint au shérif de North pole, n’a pas le choix, il est obligé de suivre la procédure et prévient ses supérieurs pour qu’on lui détache un nouveau chef. C’est là qu’intervient l’inspecteur Arsénio «Zoop« Mc Doherty, un grand type mal embouché et râleur… «Zoop», surnommé ainsi par ses excollègues de Chicago en raison de ses hallucinations alcooliques, va rapidement être confronté à une série de meurtres commis uniquement sur des jeunes femmes rousses, affublées de magnifiques tatouages japonais. Contraint et forcé… muté contre son gré en Alaska afin d’assurer l’intérim, il est obligé de mener l’enquête. Il sera secondé dans cette lourde tâche par son nouvel adjoint, Petrovski, gentil gars originaire du coin, mais qu’il considère très vite comme un vértiable boulet…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir