Les brumes de Sapa

Parisienne un peu perdue, Lolita se rend au Viêt-Nam et y rencontre Lo Thi Gôm, une jeune fille Hmong. De cette rencontre va naître une belle amitié. Lolita Séchan raconte cette tranche de vie dans Les brumes de Sapa, une très belle autobiographie aux éditions Delcourt.

LE VIET-NAM : TERRE DE MYSTÈRES

Paris, 2002. Lolita Séchan, 22 ans, ne sait vraiment plus où elle en est. Pourtant, adulte, elle devrait déjà le savoir. Fille de parents séparées – Dominique et de Renaud le chanteur – elle est la petite Lola de la merveilleuse chanson Morgane de toi.

Cet héritage pesant, sa vie de célibataire et encore jeune dans sa tête, elle décide de partir pour le Viêt-Nam, terre(s) de mystères pour une occidentale. A peine atterrie à Hô Chi Minh Ville (ex Saïgon), elle se fait harceler par les habitants. Elle trouve alors refuge dans un petit hôtel.

Son plan d’attaque sur son carnet, elle croise quatre étudiants ravis de pratiquer l’anglais avec elle. Nourriture, Immodium, visites, Kim Café et gueule de bois pour les premiers jours dans la capitale.

VERS LE NORD…

Chevauchant à l’arrière une moto, Lolita se rend dans le Nord du Viêt-Nam. Après neuf heures de trajet chaotique, elle arrive dans une ville sous les eaux après la mousson. Au menu : conjonctivite, visite de la Baie d’Ha Long et errance dans Hanoï.

Quelques jours plus tard, elle emprunte une route de montagne dans un car jusqu’à la ville de Lao Caï à 1600 m d’altitude. Là, elle rencontre Lo Thi Gôm, une jeune fille de 12 ans. Tout de suite, l’alchimie opère et elles discutent longuement.

…JUSQU’À L’AMITIÉ

Lo Thi Gôm est une Hmong, une minorité vietnamienne mise à l’écart par les habitants du pays. N’ayant jamais quittée son village, son avenir est tout tracé : rester ici et se marier. Le peu de temps où elles discutent, le courant passe bien. Elles s’apprécient.

L’année suivante, Lolita déménage à Montréal mais les premiers temps sont durs, elle déprime malgré la présence de Claude son coloc très optimiste et amusant.

Pourtant, dans le coin de sa tête, elle rumine et pense à Lo Thi Gôm. Elle décide de la retrouver et part donc pour Sapa. De cette rencontre va naître une amitié étonnante et particulière. Lolita va devenir Lo Thi Ta pour la petite Hmong.

DANS LES BRUMES DE SAPA

Quatrième ouvrage publié par Lolita Séchan (après Les cendres de maman, Marshmalone et Todo Loco avec Grard), Les brumes de Sapa est celui qui est le plus intime pour la jeune auteure. Pour sa première vraie bande dessinée, elle a décidé de raconter une tranche de sa vie.

De cette rencontre improbable du bout du monde va naître une relation amicale très particulière qui perdure encore aujourd’hui. Alors qu’il lui a fallu cinq années pour mettre en page cet bel album, elle raconte 10 ans de sa vie, 10 ans avec Lo Thi Gôm.

TOUT LES SÉPARE, TOUT LES RAPPROCHE

Alors que leurs deux vies sont diamétralement opposées, elles se trouvent et deviennent amies. Lolita, jeune parisienne de 22 ans, un peu hypocondriaque, très libre, fille d’un chanteur célèbre et de l’autre Lo Thi Gôm, petite  fille de 12 ans, fragile issue d’une minorité un peu persécutée dont le déterminisme social est très fort.

Pourtant, la vie en parallèle des deux femmes va les faire grandir et les changer au plus profond d’elles. L’arrivée inopinée de l’occidentale dans l’existence de la petite vietnamienne va lui permettre de s’affranchir des carcans familiaux. Et de son côté Lolita va voir son existence s’apaiser à son contact. Elle deviendra cette sœur protectrice, qui lui apprend ce que c’est qu’être femme. Et la petite fille son ange-gardien, son guide pour sa vie future.

Très drôle, ce bel album navigue entre plusieurs émotions et c’est ce qui fait sa grande force. Carnet de voyage aux allures de quête initiatique, Les brumes de Sapa plait par sa grande sincérité et sa justesse de ton. Lolita Séchan ne s’épargne pas, se met en danger et fait preuve d’une grande auto-dérision.

LES BRUMES DE SAPA Où LA MISE EN LUMIÈRE DE THÈMES UNIVERSELS

Si la thématique de l’amitié tient le rôle central des Brumes de Sapa, Lolita Séchan met aussi en lumière d’autres thématiques dans son album : tout d’abord l’amour. Lo Thi Ta est seule, ne trouve personne. Très libre par l’éducation qu’elle a reçu, on peut aussi dire qu’elle est féministe à sa façon. Elle trouvera le réconfort avec Renan (Luce) dans la deuxième partie de la bande dessinée. De son côté, Lo Thi Gôm doit se marier pour ne pas faire de peine à sa mère.

Ensuite, la lutte des minorités pour leurs droits face à des oppresseurs plus nombreux. Ici, les Hmong paient leur aide aux Américains lors de la Guerre du Viêt-Nam. Ces rapports délicats peuvent être transposables auprès d’autres minorités dans le monde. Ainsi, la soif de liberté est forte par les deux personnages principaux.

De plus, Lolita Séchan parle des difficultés de s’affranchir de ses parents. Si le poids de son père – elle en parle dans l’album notamment lorsque Renaud est en cure – est fort, là encore cela peut être vrai pour beaucoup d’enfants même lorsque ses parents ne sont pas célèbres. Les rapports entre enfant/parents pouvant souvent être conflictuels. Ainsi on découvre dans ce récit de passage à l’âge adulte, que la famille Séchan vit en vrai clan, inébranlable malgré les difficultés de la vie.

Il semblait tout naturel à l’auteure de raconter cette tranche de vie en bande dessinée, elle qui a toujours été en contact avec ce médium grâce à son père, très proche de grands auteurs et collectionneur d’albums. Pour cela, elle réalise des planches en noir et blanc d’une grande justesse. Elle donne tout son amour au Viêt-Nam pour délivrer des pages aux décors très réussis.

Article posté le lundi 14 novembre 2016 par Damien Canteau

  • Les brumes de Sapa
  • Auteure : Lolita Séchan
  • Editeur : Delcourt
  • Prix : 24.95€
  • Parution : 05 octobre 2016

Résumé de l’éditeur : Un récit de vie touchant sur le passage à l’âge adulte à travers l’amitié improbable de deux jeunes filles : Lolita, ado parisienne un peu perdue, et Lo Thi Gôm, petite fille de la minorité Hmong opprimée au Vietnam. Peut-on être amis quand tout nous sépare ? Les étapes qui construisent nos vies d’adulte sont-elles les mêmes lorsqu’on a des existences très éloignées ? Obstacles du quotidien, premiers amours, premiers travails, rapport aux parents. Sur fond de transformation du Vietnam, deux jeunes femmes que tout sépare vont vivre une amitié de celles qui montrent que certaines questions sont universelles.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir