Lucien et les mystérieux phénomènes

Entrer dans une maison hantée et y découvrir un fantôme, voilà les premiers pas de Lucien dans sa nouvelle ville. Delphine Le Lay et Alexis Horellou imaginent le premier volet de la nouvelle saga fantastique Casterman, Lucien et les mystérieux phénomènes. Enchanteur !

Nouvelle ville, nouvelle vie

Lucien, ses parents et Violette sa petite sœur arrivent dans leur nouvelle maison dans un petit village. Si tout le monde semble heureux de construire une nouvelle vie, le jeune garçon ronchonne. Il sent qu’il ne va pas se plaire ici.

Les deux enfants sont alors envoyés à l’épicerie du coin pour acheter à manger pour le soir. Le propriétaire est bizarre et les enfants du village pas tous accueillants. Lucien avait-il raison ?

Maison hantée

Néanmoins, Lucien est intrigué par l’histoire que lui a raconté l’épicier : le fantôme d’un vieux docteur hanterait son ancien manoir accroché à la falaise.

A l’école, les jumeaux le charrient et lui lancent un défi : entrer dans la maison hantée. Le soir venu, la bande d’enfants est devant la grille du manoir. Seul Lucien entre.  Il est surpris par un créature mystérieuse…

Lucien et les mystérieux phénomènes : très joli album jeunesse

Après Plogoff (Delcourt) et Ralentir (Le Lombard), le duo Le Lay-Horellou se reforme pour imaginer une très jolie série fantastique Lucien et les mystérieux phénomènes. Idéal pour les jeunes lecteurs, ce premier opus les tient en haleine jusqu’à la fin de l’album.

Tous les ingrédients sont réunis pour faire passer un excellent moment de lecture aux plus jeunes : aventure, suspense, rebondissements et fantastique.

La décroissance comme solution ?

Si les valeurs véhiculées dans Lucien et les mystérieux phénomènes sont universelles (amitié, solidarité), le héros est néanmoins en prise avec le rejet des autres (il est nouveau) qui le testent, notamment les jumeaux.

Delphine Le Lay glisse aussi d’autres thématiques contemporaines dans ce premier tome comme la précarité et le chômage symbolisés par le père des jumeaux, ainsi que l’écologie.

Comme avec Ralentir, l’autrice fait transpirer dans ce premier opus de Lucien et les mystérieux phénomènes, les questions environnementales. Sans trop en dévoiler, Lucien se retrouvera en face d’un dilemme incarné par Henri le fantôme, celui de la décroissance. Doit-il révéler son secret ? Doit-on se couper des autres, vivre en quasi autarcie pour être heureux et préserver la planète ? La révolution verte commence-t-elle dans son jardin, dans son panier de courses ?

Une superbe partie graphique

Lucien et les mystérieux phénomènes bénéficie de la superbe partie graphique de Alexis Horellou. Le talentueux dessinateur se met vraiment au service de cette excellente histoire jeunesse.

Il apporte de la poésie au récit par ses animaux cachés çà et là, par la mise en page de ses planches (découpage mais aussi ornements des cadres). Il distille une ambiance mystérieuse notamment dans les décors du manoir ou avec le personnage du fantôme masqué. De plus, parfois, Lucien arbore un costume de Ghostbuster, un très bel hommage à la saga pop de Ivan Reitman.

Que dire des couleurs ? Elles sont originales et très belles. Sa gamme chromatique verte/orange est magnifique. Un bémol néanmoins, pourquoi lorsque les enfants sont contents, lèvent-ils les bras en courant ?

Lucien et les mystérieux phénomènes : un très bon début de saga. A suivre de près !

Article posté le mardi 14 mai 2019 par Damien Canteau

Lucien et les mystérieux phénomènes, tome 1 de Delphine Le Lay et Alexis Horellou (Casterman)
  • Lucien et les mystérieux phénomènes, tome 1 : L’empreinte de H. Price
  • Scénariste : Delphine Le Lay
  • Dessinateur : Alexis Horellou
  • Éditeur : Casterman
  • Prix : 16€
  • Parution : 03 avril 2019
  • ISBN : 9782203168602

Résumé de l’éditeur : Lucien et sa petite sœur Violette s’installent avec leurs parents dans un village breton pour mener une vie plus simple, loin de la ville et au contact de la nature. Passionné par les histoires de fantômes du célèbre chercheur Harry Price, Lucien n’hésite pas à relever le défi quand les enfants du coin l’invitent à pénétrer dans un manoir hanté ; son propriétaire se serait fait enterrer debout face à la mer. Après une grosse frayeur, Lucien se rend compte que le fantôme est en fait bien vivant ! Un secret qui lui permettra de découvrir la vie cachée que mène le vieil Honoré, en totale autonomie et en harmonie avec la nature. Mais les secrets finissent toujours par être découverts… La confrontation d’Honoré avec les villageois sera lourde de conséquences. Lucien constatera toutefois que les fantômes ne sont pas une légende et ça, c’est un secret qu’il fera en sorte de préserver.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir