Mieruko-chan Slice of Horror

Parfait à lire la nuit de Halloween. Mieruko-chan Slice of Horror est un manga qui additionne épouvante et rire. Tomoki Izumi nous présente Miko, une lycéenne qui devient tout à coup capable de voir des créatures répugnantes mais choisit de les ignorer.

« Je peux carrément le voir »

Miko ne sait pas pourquoi elle a commencé à les voir. Ce sont des créatures difformes, humanoïdes, au faciès répugnant. Disons, tout droit sorties d’une tombe, ou carrément d’un cauchemar. Typiquement le genre de créature avec lesquelles tu n’as pas envie d’entrer en interaction.

« Tu me vois ? Dis tu me vois ? Tu peux me voir ? Tu peux ? Dis ? »

Tous les jours, Miko se trouve face à ces êtres monstrueux sans savoir ce qu’ils lui veulent. Alors dépassant la peur qui lui fait monter les larmes aux yeux, elle prend son courage à deux mains et réalise l’impossible : faire comme si elle ne les voyait pas.

Elle se réveille chaque matin en espérant ne plus les voir. Mais il y en a de plus en plus et ils s’immiscent complètement dans l’intimité de son quotidien.

Poker Face vs Jump Scare

Tandis que vous vous glissez sous votre couette, une créature difforme, pâle et pleine de dent, gémit « ….. maman…. » dans votre lit, juste à côté de votre hanche. Quelle est votre réaction ?

Super Miko ne réagit pas. Super Miko a toujours un moment de silence, comme un Jump Scare invisible, puis retourne à ses affaires. Elle est terrifiée mais ne le montre pas. Ou si peu. Juste ce qu’il faut pour essayer d’extirper son amie des pattes d’un monstre pervers et juste ce qu’il faut de subtilité pour ne rien dévoiler aux monstres en question.

C’est ce qui fait d’elle un personnage tout de suite très attachant. On a tous déjà sursauté comme des dératés lorsque, dans un film, une créature terrifiante surgit brusquement dans la glace tandis que le héros s’asperge le visage. Alors on se met très vite à la place de Miko. Partagé entre envie irrépressible de sursauter, de partir en hurlant, de rester figé sur place tellement on a la trouille.

Mieruko-chan Slice of Horror : Comédie horrifique

Grâce à Tomoki Izumi, on voit parfaitement toutes ces envies se peindre sur le visage de Miko. Ses réactions, complètement décalées de ses envies, créent un comique de situation génial, farfelu et toujours surprenant. Tomoki Izumi mélange adroitement l’art de la frayeur et l’art de faire rire. Pour une « slice of horror » – une tranche d’horreur –  c’est un duo drôlement efficace.

Le Jump Scare est plutôt utilisé avec parcimonie dans les mangas. Trop de mise en scène « surprise, terreur : attention ça rigole plus » finit souvent par casser la magie de l’univers, la dynamique d’un combat et finalement, faire sortir le lecteur du livre. Tomoki Izumi nous tient tout du long, et nous fait frissonner à chaque fois.

Et chaque frisson est accompagné d’un rire en coin, d’un sourire, d’une tendresse.

Une tendresse

Miko n’est pas le seul personnage attachant. L’énergie et l’innocence de son amie est revigorante, l’intérêt et l’inquiétude de son petite frère est rafraîchissant et les rencontres avec des personnages de passage suscitent affection et parfois énervement. C’est un joli bouquet d’émotions dans un manga à l’allure bipolaire. Enfin la relation de Miko avec son père amène plusieurs questions et quelques indices sur ses drôles de capacités visuelles. Le tout avec une certaine mélancolie qui nous rend cette famille d’autant plus adorable et intéressante.

Début et suite

Tomoki Izumi a commencé sa série sur internet. En quelques jours, Mieruko-chan Slice of Horror a trouvé son public. Il fallut peu de temps pour que le manga arrive en France, chez l’éditeur Ototo. Classé parmi les Seinen – les mangas destinés aux jeunes adultes et adultes  – il est tout à fait accessible à des lecteurs adolescents.

Mieruko-chan Slice of Horror est un manga à la fois drôle et effrayant. C’est une bonne part de frisson bien heureuse et pleine d’émotions différentes. Tomoki Izumi installe son brin de suspens là où il faut (à la fin) pour nous donner envie de découvrir les péripéties de Miko : pourquoi voit-elle ces créatures, ce qu’elles sont exactement…

C’est une lecture que je conseille vigoureusement et que je relirai sans doute plusieurs fois avant la sortie du tome 2, le 4 décembre 2020.

Article posté le lundi 09 novembre 2020 par Marie Lonni

  • Mieruko-chan Slice of horror
  • Auteur : Tomoki Izumi
  • Editeur : Ototo
  • Parution : 23/10/2020
  • Prix : 7,99€
  • ISBN : 9782377173372

Résumé de l’éditeur : Miko est une lycéenne tout à fait normale, jusqu’au jour où elle obtient l’étrange capacité de voir les monstres et les fantômes. Véritable visions d’horreurs, la jeune fille fait tout son possible pour garder son calme et ignorer ces terribles créatures toutes plus monstrueuses les unes que les autres. Pourtant bien des secrets se cachent dans le monde invisible, et Miko risque bien de les découvrir malgré elle. 

À propos de l'auteur de cet article

Marie Lonni

Marie Lonni

"C'est fou ce qu'on peut raconter avec un dessin". Voilà comment les arts graphiques ont engloutie Marie. Depuis, elle revient de temps en temps nous parler de ses lectures, surtout quand ils viennent du pays du soleil levant. En espérant vous faire découvrir des petites pépites à savourer ou à dévorer tout cru !

En savoir