Moderne Olympia

Véritable bouillon de culture qui entremêle différents arts, l’album plein de fraîcheur et de folie de Catherine Meurisse, Moderne Olympia, est original et burlesque. Il met en scène Olympia, le personnage peint par Manet pour faire découvrir le Musée d’Orsay au lecteur.

OLYMPIA SE RÊVE EN ACTRICE

Peinte en 1863 par Edouard Manet, Olympia a tout de suite créée le scandale : elle était nue. La jeune femme se rêve en comédienne. Pour parfaire son éducation dans ce domaine, elle aime aller au cinéma pour voir des films. Son préféré : Roméo et Juliette, où elle verse sa larme à chaque visionnage. Puis lorsqu’elle rentre chez elle, elle s’entraîne aux tirades de l’œuvre de Shakespeare.

Toujours en tenue d’Eve, elle s’essaie aux rôles secondaires sur des tournages orientalistes ou bibliques. Mais à chaque fois, elle échoue parce que maladroite. De plus, elle refuse de coucher pour obtenir le rôle de sa vie. Les castings s’enchaînent pour toujours le même résultat : refus. Même sur le tournage d’un péplum, elle arrive à se fâcher avec le rôle-titre incarné par Vénus, l’actrice du moment. Son seul réconfort se prénomme Romain, acteur du clan rival, dont elle tombe amoureuse.

UN RÉCIT QUI MÊLE TOUS LES ARTS

Joyeux foutoir, l’album Moderne Olympia ravira les lecteurs adaptes du burlesque, du non-sense et de l’absurde. Le récit de Catherine Meurisse mêle avec un grand amusement : la peinture, le cinéma ou encore la danse. D’innombrables clins d’oeil à ces différents arts confèrent à cette histoire beaucoup d’humour. Après les albums co-édités avec Le Louvre : Le chien qui louche de Davodeau ou L’art du chevalement de Dupuy et Phang, les éditions Futuropolis commencent leur travail commun avec Le musée d’Orsay. Pour ce premier récit non-conventionnel, l’auteure qui illustre des dessins de presse dans Charlie Hebdo, réussit un album réjouissant et très décalé. Comme son héroïne Olympia qui défraya la chronique lors de sa première exposition, elle se joue des conventions en apparaissant nue dans l’ensemble de l’album. Accompagnée de personnages loufoques, elle navigue d’un art à l’autre pour faire découvrir Orsay par un prisme nouveau. Le trait très lisible de Catherine Meurisse rend la lecture fluide et apporte beaucoup de fraîcheur à cette thématique si singulière.

Moderne Olympia : un album à l’esprit joyeusement décalé.

Article posté le jeudi 06 février 2014 par Damien Canteau

  • Moderne Olympia
  • Auteur : Catherine Meurisse
  • Editeur: Futuropolis et le Musée d’Orsay
  • Prix: 17€
  • Sortie: 6 février 2014

Résumé de l’éditeur : À l’instar de celle qui existe avec le Louvre, une nouvelle collection est initiée avec le musée d’Orsay, et c’est Catherine Meurisse qui l’inaugure de la manière la moins conventionnelle et la plus réjouissante qui soit. L’album le plus drôle jamais publié par Futuro ! Il faut tout le talent et l’humour de Catherine Meurisse pour mettre en scène en bande dessinée, au musée d’Orsay, la peinture, le cinéma et la danse : West Side Story ou encore Singing In The Rain se mêlent aux oeuvres de Manet, Toulouse Lautrec, Monet, Degas, Courbet… Ce n’est plus un album, c’est un bouillon de culture !

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir