Momo, tome 2 : Qui lui redonnera le sourire ?

Momo se sent très seule, abandonnée : sa grand-mère a été transportée dans une ambulance et son père est toujours très loin en mer. Même si le poissonnier l’accueille chez lui, elle est très triste. Qui pourra lui redonner le sourire ? Après un premier tome qui nous avait enthousiasmé, Momo est de retour dans cette suite poignante. Un récit intelligent et sensible de Jonathan Garnier et Rony Hotin aux éditions Casterman.

MOMO : SI PETITE ET DÉJÀ SI SEULE

Depuis que sa grand-mère adorée a été emmenée dans une ambulance, Momo ne sait plus trop où elle en est, ses repères ont été bouleversés. Cette dame âgée, sympathique et débordant d’amour l’avait élevée seule depuis que sa maman était décédée et que son père pour travailler était obligé de partir de longs mois sur un cargo.

La petite fille de 5 ans a énormément de chagrin et reste prostrée des heures, le regard dans le vide. Même Françoise n’arrive pas à la consoler. Plus délicat encore : son père injoignable, il faut que Momo soit prise en charge dans un nouveau foyer. Hors de question de la placer à la DASS ! Le poissonnier – grand ami d’enfance de son père – décide de lui offrir le gîte.

Où EST MAMIE ?

Alors qu’elle s’est endormie sur le canapé, Momo se réveille chez le vieux poissonnier, un grand gaillard qu’elle n’aime pas vraiment. Pourtant, elle se sent rapidement beaucoup mieux, le vieil homme possède pleins de chats ! Son secret bien gardé (un pacte les lie), il peut enfin tenter d’apprivoiser la petite fille.

Il faut dire que le poissonnier a gardé tous les dessins de Momo qu’elle lui avait donné pour payer ses courses; là, accrochés au mur. La fillette est impressionnée par cette découverte. Mais lorsqu’elle revoit celui avec sa mamie, cela la plonge dans un flot de larmes. Où est sa mamie ? Pourquoi ne revient-elle pas ? Délicat de lui faire comprendre qu’elle est décédée…

MOMO : UNE SUITE QUI TIENT TOUTES SES PROMESSES

Que dire de plus que nous n’ayons dit du premier tome ? Que c’est formidable ! Si dans le premier opus, le jeune lecteur découvrait Momo, un petite fille pleine de vie, de joie et de force mentale; il la retrouve dans un immense chagrin dans ce deuxième opus. Finis les rires et les joies, place aux doutes, à la peur et aux repères bouleversés. Malgré toutes les personnes qui l’entourent et tout leur amour, la fillette est inconsolable.

L’absence – de sa maman, de son papa – et la disparition de sa grand-mère sont donc au cœur de l’album. L’épreuve du deuil pour Momo est délicate, elle si petite. Jonathan Garnier fait même basculer son récit vers un road movie dans la seconde partie de ce volume. Il réussit même à faire cohabiter des personnages très loin les uns des autres, de les rapprocher pour aider Momo. Il glisse deux histoires d’amours naissantes parallèlement (Momo et son sauveur fan de Dragon Ball, ainsi que Françoise et son sauveur bagarreur) ce qui apporte une touche d’optimisme dans ce volume à l’ambiance plus lourde.

Le scénariste de Bergères guerrières (avec Amélie Fléchais, Glénat) conclut admirablement cette mini-série en deux tomes. Les clins d’œil aux années 80 sont nombreux, ce qui ravira les plus âgés (parce que oui, les adultes peuvent lire Momo. Ils seront même charmés par ce diptyque).

UN SECOND VOLUME RAPIDEMENT PUBLIÉ

Le premier volume à peine sortie des rotative (en mars), la suite est déjà sur les étals des libraires. Le tour de force de Rony Hotin est donc à saluer. Le jeune dessinateur fut diplômé de la prestigieuse Ecole des Gobelins en 2009. Ce qui se ressent énormément dans Momo : mouvements dans toutes les vignettes, découpage cinématographique et la part belle aux expressions des visages. A la croisée des mondes de Miyazaki et Bastien Vivès, sa première série bénéficie de tout son savoir-faire issu de cette école parisienne pluri-disciplinaire. La chaleur du récit tient aussi dans ses très belles couleurs.

Comme noté dans la précédente chronique, les deux jeunes auteurs tiennent dans leurs mains, une pépite, un univers fort et riche. En espérant que leur aventure se poursuive avec Momo, série pleine de charme, émotionnellement forte et au dessin d’une très grande qualité !

Article posté le lundi 21 août 2017 par Damien Canteau

Momo 2 de Jonathan Garnier et Rony Hotin (Casterman) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Momo, tome 2
  • Scénariste : Jonathan Garnier
  • Dessinateur : Rony Hotin
  • Éditeur : Casterman
  • Prix : 16€
  • Parution : 30 août 2017
  • IBAN : 9782203124301

 

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir