Patience

Après cinq ans d’absence, Daniel Clowes est de retour avec Patience, un bouleversant album d’un homme ayant perdu sa femme. Accusé de son meurtre, il va voyager dans le temps pour nous raconter son passé et essayer de la sauver dans ce récit fort édité par Cornélius.

UN BONHEUR QUI VOLE EN ÉCLATS

Ne roulant pas sur l’or mais très amoureux, Patience et Jack Barlow sont heureux. La bonne nouvelle du futur enfant qui arrive renforce encore plus leur couple. Malgré quelques doutes sur sa capacité à être père, le jeune homme n’a qu’une idée en tête : tout faire pour que son enfant ne manque de rien. Pour cela, il réfléchit à changer de job : il distribue des tracts pour un sex-shop (sa femme ne connait pas la vérité).

Un soir après son travail, Jack découvre le corps inanimé de Patience sur le sol de leur salon. Comment ne pas être accusé pour ce meurtre ? Envoyé en prison alors qu’il est innocent, la vie de ce jeune veuf est à jamais bouleversé…

PATIENCE : VOYAGE DANS LE TEMPS

La deuxième partie de l’album de Daniel Clowes se déroule en 2029. Jack a 50 ans, semble perdu derrière ses grosses lunettes noires. Plus rien ne l’intéresse, il est « mort » en même temps que Patience, il y a quelques années.

Un étrange phénomène permet à l’homme de revenir dans le passé; en 1985 plus précisément. Une énorme chance pour lui : celle de sauver sa femme. A cette époque-là, sa future femme arrête la fac alors qu’elle a beaucoup de potentiel et doit revenir vivre chez ses parents. Elle ne connait pas encore Jack mais lui l’observe de loin…

JEU AVEC LES CODES

Daniel Clowes joue avec les codes de la science-fiction pour mieux s’en affranchir dans cet excellent album. Né en 1961 à Chicago, il a étudié le dessin et débute sa carrière dans le n°13 de Love and rockets en 1985. Son premier album, Lloyd Llewellyn (6 numéros chez Fantagraphics books) plait tout de suite et il publie alors Eightball en 1989. Il faut attendre 1999 pour voir sa première bande dessinée traduite en français Comme un gant de velours pris dans la fonte (Cornélius). Viennent ensuite entre autre David Boring en 2002, Wilson en 2010 ou Mister Wonderful. Multi-récompensé, Daniel Clowes est un artiste majeur de la scène indépendante américaine (9 Prix Havey, 5 Eisner Awards).

Il fait donc voyager le lecteur, sans jamais le perdre, dans les méandres du temps; le temps de Jack et Patience. Quelle leçon de narration il nous donne alors ! Entre voyage dans le temps (il y a forcément des interférences à éviter d’où quelques passages qui comportent de l’humour), polar et esprit de vengeance : tout interpelle et tout plait. Sa qualité d’écriture est aussi très présente dans les dialogues et les récitatifs de l’album.

Si la partie scénaristique est forte, que dire de la partie graphique ? C’est sublime ! Le trait est d’une grande modernité, rond et tranchant avec le propos. Les couleurs pop et pétillantes – notamment pour la partie dans le futur – agrémentent avec de la manière ses belles planches.

A noter qu’une exposition de planches de Patience sera visible à partir du 31 janvier 2017 à la Galerie Martel.

Article posté le jeudi 19 janvier 2017 par Damien Canteau

Patience de Daniel Clowes (Cornélius) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Patience
  • Auteur : Daniel Clowes
  • Éditeur : Cornélius
  • Prix : 30.50€
  • Parution : 13 octobre 2016

Résumé de l’éditeur : Jack et Patience filent le parfait amour, malgré quelques problèmes d’argent ils forment un couple harmonieux et comblé par l’arrivée futur de leur premier enfant. Un jour, ce bonheur vole en éclats. Jack rentre du travail et découvre qu’un étranger lui a arraché son fragile équilibre familial. Pour empêcher l’irréparable, Jack fera tout ce qui est en son pouvoir même si pour cela il doit courber l’espace et le temps. Daniel Clowes signe ici l’une des oeuvres les plus abouties et des plus accessibles de sa carrière. Avec subtilité, il joue avec les codes de la science-fiction pour mieux exprimer les sentiments complexes de ces protagonistes. Fluide et addictive, la lecture de Patience transporte le lecteur dans un tourbillon d’émotions jusqu’au dénouement final, proche du «happy end». Avec une virtuosité incomparable, l’auteur utilise la fiction et les voyages temporels pour mieux aborder des problématiques multiples, la construction de l’identité, la part du secret dans le couple, le deuil, la vengeance et bien sûr, l’amour.  Sorte de Retour vers le futur pour adulte, Patience mélange rêves d’enfance et questionnement matures dans un enchevêtrement de rebondissements et une intrigue à couper le souffle.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir