Popeye, un homme à la mer

Qui est Popeye ? Comment a-t-il rencontré Olive ? Pourquoi ne mange-t-il que des épinards ? Pourquoi est-il borgne ? Vous croyiez tout connaître du célèbre marin imaginé par Segar, détrompez-vous. Antoine Ozanam et Lelis imaginent une sublime déclinaison de ce héros américain dans Popeye, un homme à la mer. Emotion.

Pêcheur sans poissons

Comme depuis de nombreux jours, Maturin rentre au port, les cales vides. Deux, trois poissons se battent en duel dans ses filets. C’est peu pour nourrir son homme.

Sur le quai, il est accueilli par Bulto, son meilleur ennemi. Pas le temps pour le marin borgne de jouer des poings, Bosco a un énorme problème. Un notaire vient de saisir le bateau de son meilleur ami.

Chez Rough Housse

Bosco est effondré. Que va-t-il bien pouvoir dire à Myrtille, son épouse ? En attendant, Maturin l’invite chez Rough Housse pour boire un verre et oublier les ennuis.

Ce pub est tenu par Olive, une belle jeune femme. En plus des clients, ce soir-là, elle est importunée par Castor, son frère.

Plus tard, Maturin s’interpose dans la rue face à une bande de petites frappes venue embêter Olive. Le marin tombe petit à petit amoureux de la belle…

Popeye : version moderne et réaliste de l’œuvre de Segar

Mettez de côté vos souvenirs de la série animée des studios Fleischer, ce Popeye là est vraiment différent. Différent mais diablement bon ! Antoine Ozanam revisite l’œuvre de Elzie Crisler Segard avec virtuosité.

C’est surprenant, accrocheur et très moderne. Loin du comics américain, l’auteur de Klaw (avec Joël Jurion) plonge le marin dans un univers plus réaliste. Ainsi, le scénariste peut parler de précarité et d’emplois détruits, ainsi que de corvéabilité des ouvriers rincés par les petits chefs et les patrons. Maturin et Bosco se retrouvent d’ailleurs dans une usine où ils travaillent juste pour survivre.

Antoine Ozanam n’oublie pas de parler d’écologie. Les pêcheurs indépendants n’existent quasiment plus face aux industriels de la mer, prêts à utiliser des bateaux de pêche hauturière qui détruisent les fonds marins. La nature et la mer sont des bien précieux aux yeux de Maturin/Popeye.

Un trésor, une aventure

Popeye, un homme à la mer est aussi une belle histoire d’amour entre Popeye et Olive, entre Bosco et Myrtille. C’est également une histoire de filiation; entre Popeye et son père, entre Bosco, Myrtille et leur fils.

Enfin, l’album est une belle aventure. Dans les pas de Segar, Antoine Ozanam n’oublie pas l’aventure et la découverte d’une carte aux trésors. Facile pour Bosco et Maturin de partir à sa recherche lorsque l’on n’a plus un rond.

Popeye, un homme à la mer bénéficie de tout le talent graphique de Lelis. L’auteur brésilien nous émerveille par ses aquarelles fabuleuses. Son trait jeté et nerveux se marie parfaitement avec cette belle gamme chromatique.

Le duo Ozanam/Lelis se reforme après un excellent Gueule noire chez Glénat. On vous conseille cette excellente version moderne et réaliste de Popeye chez Michel Lafon BD.

Article posté le mercredi 03 avril 2019 par Damien Canteau

Popeye un homme à la mer de Lelis et Antoine Ozanam (Michel Lafon)
  • Popeye, un homme à la mer
  • Scénariste : Antoine Ozanam
  • Dessinateur : Lelis
  • Editeur : Michel Lafon BD
  • Parution : 26 février 2019
  • Prix : 20€
  • ISBN : 9782749936451

Résumé de l’éditeur : Tout le monde connaît Popeye, ce borgne fort en gueule qui exhibe ses biceps après avoir englouti des épinards en boîte. Il est drôle, Popeye. Sa façon de parler, de manger les mots… et ses expressions toutes faites. Et pis, c’est un type courageux, un mec bien. Un vrai héros. Un jour, une drôle de môme au langage fleuri vient lui taper dans son oeil valide. Il est trop vieux pour elle. Mais Olive, c’est sa môme, c’est sûr. Même qu’il accepte de partir à l’aventure avec le frère d’Olive…à la recherche d’un fabuleux trésor.

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir