Revue de presse

Romain Dutreix et Toma Bletner publient chez Fluide Glacial  un album qui retrace sous forme de strips 300 ans d’histoire des journaux satiriques et non-conformistes. Une revue de presse plutôt rafraîchissante.

DEPUIS LA RÉVOLUTION

Informer, expliquer, comprendre… Telles sont par définition les grandes missions de la presse. Mais elle peut aussi divertir, faire rire, contester, provoquer. Sur ce dernier sujet, la presse française a souvent été pionnière. Héritage né de la Révolution, encore vif aujourd’hui. Ce sont ces trois siècles de mise à l’épreuve de la liberté d’expression que revisitent dans un album et sous forme de strips Romain Dutreix et Toma Bletner.  Dans leur Revue de Presse (Petite histoire des  journaux satiriques et non-conformistes) , ils nous proposent au fil de 125 pages ramassées dans un format à l’italienne un aperçu à la fois très pédagogique et ludique de ces journaux.

CONTOURNER LA CENSURE

Et ils furent légion, ces journaux qui dès le XVIIIe siècle, à l’aune de la philosophie des Lumières, commencèrent  » à éveiller la curiosité du peuple «  nous disent les deux auteurs. Surtout quand il s’agit de dire les choses sans passer par la case imprimerie. Car à cette époque, une publication pour exister doit obtenir un privilège du Roi. Pour contourner cela, des ateliers clandestins de copistes produisent jusqu’à 300 exemplaires par semaine. Ce sont les Nouvelles à la main

Puis vient Mirabeau qui en mai 1789 publie sans autorisation les Etats-Généraux, « ouvrant la voie à l’émergence la presse révolutionnaire ». Près de 200 gazettes nourrissent bientôt l’appétit de lecture et d’information des contemporains. Parmi les plus célèbres,  celle d’un certain Marat, L’Ami du Peuple, qui finira comme on sait tragiquement assassiné par la non moins célèbre Charlotte Corday.

DES TRANCHÉES AUX RÉSEAUX SOCIAUX

Les siècles qui suivent la période révolutionnaire sont très riches eux aussi. Au 19 e siècle, les coups de ciseaux de Dame Anasthasie font des dégâts un peu partout jusqu’à la promulgation de la loi sur la liberté de la presse (1881). Des titres prestigieux font leur apparition. Début XXe, l’Assiette au Beurre, La Lanterne puis le Canard Enchaîné, (encore bien vaillant aujourd’hui) raillent pêle-mêle le clergé, les institutions, la guerre et l’horreur des tranchées.

Malgré quelques éclipses, la presse satirique et non conformiste continue sa route. La seconde moitié du vingtième siècle voit éclore des titres dont beaucoup sont restés dans les mémoires. Les auteurs rendent ainsi hommage à l’oeuvre éditoriale d’un Jean-Jacques Pauvert. C’est l’avènement de  la revue Bizarre ou dans les années soixante celui de l’hebdomadaire Siné massacre, « anticolonialiste, anticlérical, antitout… »

A la même époque arrivent dans les kiosques L’Enragé, Hara-Kiri, auquel les auteurs consacrent d’ailleurs un chapitre. Sa ligne « trash et anar  » contrarie alors au plus haut point un certain général. La mort de ce dernier en novembre 1970 lui donnera l’occasion de publier sa fameuse Une: « Bal tragique à Colombey – 1 mort ». 

Cette Revue de presse consacre aussi un focus à Charlie Hebdo, à ses multiples fins et renaissances, jusqu’au drame de janvier 2015 qui décime la rédaction, dessinée ici (page 70) de manière décalée…Les autres grands titres de cette presse non-conformiste ne sont pas oubliés: Libé, L’Idiot international ou encore Jalons sont évoqués. Actuel, le mouvement de la Free Press aux Etats-unis, Fluide Glacial, Carali et le Psikopat ont leurs strips. Enfin, des « institutions » telle que l’Almanach Vermot, la Bougie du Sapeur et le Crapouillot sont honorées.

Un état des lieux de cette presse aujourd’hui est fait. Les auteurs n’éludent pas le sujet de la mort du papier, faisant dire à un personnage-dessinateur : « La contestation, le non conformisme c’est sur Internet maintenant!!! » Mais c’est pour aussitôt rétablir le balancier et fustiger des réseaux sociaux et des sites web qui bien souvent, à l’inverse d’un journal, semblent ne pas toujours être responsables de leurs contenus…

Ce passionnant panorama se termine par une galerie de portraits, de Jean-Christophe Averty à Willem, autant de personnages cités dans l’ouvrage.  On croquera sans peine et avec grand plaisir cette petite histoire, qui avait été prépubliée en partie dans Libération en 2015 puis dans Fluide Glacial en 2016.

Article posté le lundi 03 octobre 2016 par Jean-Michel Gouin

Excellent Revue de presse de Romain Dutreix et Toma Bletner (Fluide Glacial) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Revue de presse ( Petite histoire des journaux satiriques et non-conformistes )
  • Scénario : Toma Bletner
  • Dessin : Romain Dutreix
  • Editeur : Fluide Glacial
  • Prix : 18 €
  • Parution : 28 septembre 2016
Résumé de l’éditeur. Toma Bletner et Romain Dutreix retracent la formidable épopée de ce journalisme « made in France », qui depuis 300 ans a marqué à coups de dessins et de pamphlets parfois assassins, l’histoire du pays des droits de l’Homme.
De L’Ami du Peuple à Hara-Kiri et Charlie Hebdo, du Charivari à l’Idiot international en passant par Le Canard enchainé, traversez la Grande Histoire aux côtés de Marat, Cocteau, Pauvert, Vermot, Sartre, July, Cavanna, Choron, Siné, Gotlib, Jean Edern Hallier, Bizot, Rocking Yaset, Ruffin et tous les autres !
Revivez sous forme de strips l’histoire passionnante de la presse satirique et non-conformiste française.

À propos de l'auteur de cet article

Jean-Michel Gouin

Jean-Michel Gouin

Passionné par l'écrit, notamment l'histoire, la littérature policière et la bande dessinée, Jean-Michel Gouin est journaliste à Poitiers.

En savoir