Tout ou rien

Voici quatre ans que Trois couleurs, le mensuel de MK2, a eu la bonne idée d’ouvrir ses pages à Philippe Dupuy et Charles Berbérian. Les deux complices, grands prix de la ville d’Angoulême en 2008, y tiennent une chronique dessinée où ils évoquent leurs coups de coeur culturels du moment. Baptisé Tout ou rien, cette carte blanche aux auteurs d’Henriette, de Monsieur Jean ou du génial Journal d’un album, attire l’attention des lecteurs sur des sujets aussi variés que la bande dessinée, la peinture, le cinéma, la musique, la littérature ou d’une manière plus générale, les différentes formes d’art, sans oublier les voyages.

Tout ou rien évoque beaucoup de choses. C’est souvent passionnant, parfois étonnant et toujours intéressant, communiquant bien souvent au lecteur une certaine curiosité pour le sujet évoqué. Au fil du temps, le duo a signé quarante chroniques. Celles-ci viennent d’être regroupées dans un hors-série de 132 pages. L’initiative est intéressante, d’autant plus qu’elle ne se limite pas à une simple compilation. Plusieurs dessins rares ou inédits viennent l’enrichir, tout comme une douzaine d’articles exclusifs co écrits par la rédaction du magazine, des intervenants extérieurs (Bernard Quiriny, Anna Rozen, Jean-Yves Guilleux, Matthieu Remy, Wilfried Paris, Joseph Ghosn) et par Dupuy & Berbérian. Ils sont regroupés autour de six grands chapitres: les dessinateurs, les plasticiens, les cinéastes, les musiciens, les écrivains, et les voyageurs.

Les sujets traités sont riches. Bien entendu, la bande dessinée est à l’honneur. Les deux auteurs parlent entre autre de l’influence de Jijé sur leur travail, de leur admiration pour Serge Clerc, Munoz et Sampayo, en passant par cette amusante anecdote du coup de fil du grand Yves Chaland à Charles Berbérian lors de la sortie de Klondike en 1990…

Mais l’univers de Dupuy & Berbérian ne se limite pas au neuvième art. Leur passion pour l’art est bien connue et leurs coups de projecteurs sur des artistes méconnus valent le détour, à l’image de cette plongée dans le monde de l’art brut où l’on croise Ataa Oko ou Andy Goldsworthy.

Incontournable, le cinéma auquel ils font si souvent référence occupe lui aussi une place de choix, avec notamment une passionnante interview de Pierre Etaix, dessinateur des affiches de films Les Vacances de Monsieur Hulot ou Mon Oncle de Jacques Tati, mais également réalisateur de cinq films entre 1963 et 1969. Lors de cette savoureuse rencontre, Philippe Dupuy et Charles Berbérian ne cachent pas leur admiration à chacune des questions posées. Et on aimerait beaucoup être à leur place…

Tout comme lors de cette discussion avec Flop et le génial Areski Belkacem (qui n’arrivera qu’au cours de l’interview!) pour un voyage dans le temps et la création. La complicité entre les différents protagonistes est palpable, la grande connaissance des sujets évoqués également. Plus loin, on trouve Rodolphe Burger, que le duo admire et avec qui il avait réalisé un concert illustré à Angoulême en 2009.

L’écriture n’est pas en reste, avec des écrivains issus d’horizons très différents, à l’image de Haruki Murakami ou Cizia Zyke en passant par Herman Melville. Et pour finir, les deux complices emmènent le lecteur en voyage: Buenos Aires, San Franciso, Helsinki, Venise, Bruxelles…

Bref, c’est varié, passionnant. C’est Dupuy & Berbérian. Bien sûr, ce serait trop réducteur de résumer l’univers ces deux hommes aux sujets traités dans ce hors-série. Mais après la lecture de celui-ci, on regarde leur oeuvre d’une autre manière, comme si on en avait obtenu quelques clés. C’est beau, c’est fascinant, c’est Tout ou rien.

Article posté le vendredi 01 juillet 2011 par Nicolas Albert

  • Revue: Trois Couleurs, Hors série numéro 6
  • Titre: Tout ou rien.
  • Auteurs: Dupuy & Berbérian
  • Parution: juillet 2011
  • Prix: 6,90 euros.

À propos de l'auteur de cet article

Nicolas Albert

Nicolas Albert

Nicolas Albert est journaliste à la Nouvelle République - Centre Presse à Poitiers. Auteur de plusieurs livres sur la bande dessinée (Atelier Sanzot, XIII 20 ans sans mémoire…) ou de documentaires video, il assure également différentes missions pour le festival international de la bande dessinée d'Angoulême : commissaire d’expositions (Atelier Sanzot, Capsule Cosmique, Boule et Bill, le Théâtre des merveilles, Les Légendaires…), metteur en scène des concerts de dessins, rédacteur en chef de la WebTV et membre du comité de sélection.

En savoir