These Savage Shores

A la fin du XVIIIe siècle, alors que le royaume Britannique règne sur le monde, dans le Sud de l’Inde, les hommes sont sur le point de se lancer dans une nouvelle guerre. Mais dans les ténèbres, se trame une lutte bien plus effrayante, mettant en jeu des créatures nocturnes de légende, sur des rives sauvages.

These Savage Shores, de Ram V et Sumit Kumar, paru chez Hi Comics, nous propose de découvrir cette histoire hors du commun.

IL ÉTAIT UNE FOIS DANS LES INDES ORIENTALES.

En 1766, à l’issue de la guerre de sept ans, la Grande-Bretagne s’impose comme la puissance mondiale dominante. Fort de ses nombreuses colonies, l’Empire britannique règne en maître incontesté.

Dans le même temps, sur la côte de Malabar, Haidar Alî, le sultan du royaume de Mysore entend profiter de la mort du sultan des Zamorins pour s’annexer Calicut. En effet, le jeune Vikram, qui a remplacé son père sur le trône, ne semble pas avoir la carrure pour remplir son rôle.

C’est à ce moment qu’un bateau quitte Londres à destination de ce même Calicut. À son bord, se trouve une personne devenue indésirable sur le vieux continent. Jadis, il fut un homme et il répondait au nom d’Alain Pierrefont. Désormais, c’est une créature de la nuit.

Mais aux confins du monde le chasseur peut devenir une proie…

« C’est une contrée indomptée qui vous attend ici. Ni la noblesse ni les Lords n’y ont cours. Sous ces latitudes, les jours sont longs et brûlants. Et les nuits, pleins de crocs. »

LES MYTHES S’AFFRONTENT.

Bien que les éléments historiques soient omniprésents et constituent une trame fondamentale, rapidement une autre intrigue va s’ajouter, mettant en jeu des créatures issues des mythologies européennes et indiennes.

Souvent contre-nature, l’ambition des hommes a parfois mené à des rencontres insoupçonnées…

Et These Savage Shore, c’est aussi l’histoire de la confrontation et de l’affrontement de figures emblématiques issues d’univers qui n’auraient jamais dû se croiser.

Le lecteur que nous sommes connaît bien les monstres constituant le folklore européen, et parmi eux, le vampire ; il occupera ici une part de choix.

Mais comme nous le découvrons dès la première page, les Indes fourmillent aussi de contes et de légendes.

À LA DÉCOUVERTE DE LA MYTHOLOGIE HINDOUE.

Il faut bien l’avouer, de prime abord, l’évocation d’Asuras, Rakshasa et autre Andhaka est pour le moins déconcertante.

Le fait est qu’un lecteur non-initié peut vite être perdu face à des termes dont le sens est impossible à deviner.

Mais bien vite, on comprend l’intention de l’ingénieux scénariste indien, Ram V.

En effet, dans These Savavage Shores, tout apparaît par bribes disséminées avec maîtrise. Et ce n’est qu’au bout d’un moment que les éléments s’agencent les uns avec les autres pour donner à voir une fresque épique mythologique parfaitement structurée.

Ainsi, l’énigmatique personnage principal, Bishan se révélera-t-il par touches successives au gré d’un leitmotiv aussi romantique que mystique, prononcé par la belle Kori :

« Raconte-moi, Bishan, comment as-tu été conçu ? »

Au fur et à mesure, le magnifique masque blanc, rayé de rouge va tomber, révélant des vérités enfouies.

Ainsi, tout se découvre et se comprend à point nommé, pour ménager suspens et mystère.

Et de ce point de vue, l’intrigue de cette mini-série en cinq chapitres n’est pas en reste.

UNE BANDE DESSINÉE ÉPISTOLAIRE.

C’est là une autre caractéristique et même une originalité de These Savage Shores : les lettres sont omniprésentes. C’est d’ailleurs par l’écriture ou la lecture d’une missive que commence chaque chapitre.

L’intrigue avance alors sous le prisme de ce jeu entre émetteurs et destinataires, dévoilant aussi bien les enjeux politiques que les sentiments les plus secrets.

Face à ce morcellement savamment orchestré, le lecteur est maintenu en alerte, à l’affut de la moindre information et du moindre rebondissement.

DES DESSINS À COUPER LE SOUFFLE.

Le scénario et la narration particulièrement soignés de l’œuvre méritaient une partie graphique à la hauteur.

Le contrat est parfaitement rempli par le dessinateur indien Sumit Kumar.

Les personnages principaux, humains ou monstres légendaires, sont représentés avec une minutie extrême.

La construction des planches suit le rythme du récit : tantôt fluide et langoureux, tantôt effréné et démoniaque, toutes les situations sont réfléchies pour créer des ambiances parfaitement maîtrisées.

A ce propos, il convient de saluer le magnifique travail de colorisation de Vittorio Astone. Chaque univers est en effet caractérisé par l’emploi de palettes de couleurs sélectionnées avec talent afin de parfaire ce voyage épique dans les Indes du XVIIIe siècle.

Réalisé de main de maître par des auteurs de très grand talent et issu du catalogue de Vault Comics, These Savage Shores est une œuvre qui brille par son originalité et ses qualités.

Article posté le mardi 15 septembre 2020 par Victor Benelbaz

These Savage Shores de Ram V et Sumit Kumar (Hi Comics)
  • These Savage Shores
  • Scénariste : Ram V
  • Dessinateur : Sumit Kumar
  • Coloriste : Vittorio Astone
  • Editeur : Hi Comics
  • Parution : 29 août 2020
  • Prix : 17.90 €
  • ISBN : 9782378871604

Résumé de l’éditeur : Sur les rives de l’Indus, les jours sont rudes, et les nuits, déchirantes. 1766. Deux siècles après l’arrivée du premier navire européen sur les côtes de Malabar et l’implantation des colons à Calicut, la Compagnie des Indes cherche à protéger ses intérêts économiques sur la Route de la Soie. Une ancienne créature diabolique embarque sur un bateau de la Compagnie, dans l’espoir de redémarrer de zéro sur ces nouvelles terres prometteuses. Mais il comprendra vite que les rives de l’Indus abritent des démons et créatures légendaires bien plus anciennes que lui.

À propos de l'auteur de cet article

Victor Benelbaz

Victor Benelbaz

Tombé dans la marmite de la bande dessinée depuis tout petit, Victor est un vrai amateur éclairé. Comics ou récits jeunesse sont les deux genres préférés de ce professeur de français.

En savoir