Tu sais ce qu’on raconte

Une petite ville française est en émoi : Gaborit est de retour ! Après un drame dans sa vie, il avait quitté les lieux sans jamais revenir. Les commérages vont alors bon train pour savoir ce qui s’est vraiment passé à l’époque dans Tu sais ce qu’on raconte… un merveilleux album de Gilles Rochier et Daniel Casanave.

TU SAIS CE QU’ON RACONTE : GABORIT EST DE RETOUR !

Deux cantonniers d’une petite ville ramassent les feuilles en se racontant les derniers commérages. L’un des deux dit alors avec force que Bernard – le propriétaire du bar Chez Marly – aurait servi Gaborit, un p’tit gamin du village, parti il y a de nombreuses années après un terrible drame routier.

Le patron du zinc confirme, les habitants commencent alors à palabrer sur ce retour si inattendu. En effet, Gaborit n’avait plus mis les pieds dans la cité depuis qu’il en était parti. Les informations sur le gamin, vraies ou fausses, déformées et amplifiées font le tour de la ville. Coiffeuse, notables, maire, garagiste, lycéens ou cyclistes, tous ont un avis plus ou mois tranchés sur « l’affaire ».

L’ART DE LA RUMEUR ET DU COMMÉRAGE

Auteur de Ta mère la pute (Prix révélation à Angoulême en 2012), Gilles Rochier est au sommet de sa carrière et de son écriture avec Tu sais ce qu’on raconte… D’une intelligence rare, d’une narration moderne, inventive et originale, son récit est d’une redoutable efficacité et extrêmement accrocheur du début à la fin. Il passe d’un personnage à l’autre juste avec le fil conducteur du retour de Gaborit. Sans le vouloir, les habitants se répondent l’un l’autre, construisant l’histoire d’une formidable manière.

Sans jamais voir le Gaborit en question, c’est ce qu’en disent ces personnages lambda qui dresse le portrait de ce petit gamin de retour au village. Est-ce vrai, est-ce faux ? Qu’est-il vraiment arrivé lors de cet accident routier ? Est-ce de sa faute ? Ce être fantomatique et mystérieux hante les esprits de tous. L’histoire ainsi se transforme en enquête quasi thriller campagnard très réussie, alliant parfois un humour noir à la situation.

A travers les 88 pages, il hisse la rumeur et le commérage en Art ! Non-dits, propos déformés ou surinterprétés, les habitants se laissent à palabrer et divaguer sur ce Gaborit, jusqu’à une chute finale étonnante ! Comme le montrent d’ailleurs les dialogues ciselés et incisifs.

DANIEL CASANAVE AU DIAPASON

Auteur prolifique de plus d’une quarantaine d’albums (Ubu Roi – 400 coups, Chronique d’un maladroit sentimental avec Vincent Zabus – Le Lombard), Daniel Casanave est lui aussi au sommet de son art comme son compère scénariste. Au diapason du récit, son trait simple et efficace lui permet de composer des planches percutantes. Aidé aux couleurs par Wandrille et Maud Bachotet, il dévoile de grandes vignettes qui lui permettent de mettre en scène ses personnages très expressifs.

Article posté le mardi 28 février 2017 par Damien Canteau

Tu sais ce qu'on raconte de Gilles Rochier et Daniel Casanave (Warum) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Tu sais ce qu’on raconte…
  • Scénariste : Gilles Rochier
  • Dessinateur : Daniel Casanave
  • Editeur : Warum
  • Prix : 15€
  • Parution : 18 janvier 2017

Résumé de l’éditeur : Quand le môme Gaborit revient dans sa ville natale, quittée quelques années plus tôt suite à un drame routier, les langues se délient. Une histoire provinciale vue uniquement par l’intermédiaire du bouche à oreille. Chaque habitant donne son avis et, petit à petit, les langues se délient, les détails s’apprennent, les interprétations foisonnent et les esprit s’échauffent, jusqu’au dénouement final, tragique et magistral ! Une œuvre d’un scénariste au sommet de sa maturité narrative, servie par le dessin fourmillant d’un dessinateur généreux. Les pages fourmillantes de Daniel Casanave transforment le lecteur en un voyeur des coulisses d’une petite ville de province, spectateur par procuration d’une histoire de village qui prendra une dimension tragique. Gilles Rochier montre ici un talent d’observateur des âmes, doublé d’une âme de dialoguiste dans la veine d’Audiard .

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir