Divinity III, le Stalinvers s’empare de Valiant

Notre avis : la suite de la saga Divinity nous plonge dans un crossover teinté de rouge communiste et d’amour pour la mère patrie, où tout espoir semble vain, un ouvrage des plus captivant !

On vous a déjà parler de Divinity, cette saga raconte l’histoire d’Abram Adams, abandonné dès le berceau sur le pas de la porte de ses futurs parents adoptifs. La malchance continue lorsque ses parents adoptifs décèdent. Il est ensuite recueilli par l’Etat qui le forma afin d’atteindre l’excellence. Pour eux, il est un symbole de supériorité soviétique, et c’est pour cela qu’il est choisi pour une mission spatiale des plus incroyables, une mission de trente ans aux confins de l’univers. Il est choisi car il est en excellente condition physique, est très intelligent et n’a aucune attache familiale. Mais ils ne sont pas aussi bien renseignés que cela, car en réalité, Abram Adams est amoureux d’Eva, et elle est enceinte. Malgré cela, Abram décide tout de même de remplir sa mission et de partir, en sachant que lorsqu’il reviendra, s’il revient, il aura manqué de nombreuses années de vie de famille…

Mais son voyage n’aura pas duré 30 ans… Il aura duré 54 ans en tout. Sa femme est morte depuis des années, et sa fille également, des suites d’un cancer. Il a tout perdu au nom d’une mère patrie qui n’existe plus. Malgré cela, Abram, qui a reçu de mystérieux pouvoirs dans le cosmos, n’est pas rancunier et au contraire s’emploie à faire le bien. Mais les Nations Unis ne le voient pas de cet oeil et envoie après lui de nombreux héros pour l’enfermer. Ils y parviennent non sans mal.

C’est donc là que se termine Divinity 1, avec un Abram Adams reclus dans une cellule sous différentes couches de terre, qui s’accroche à l’image de sa fille qui lui raconte sa vie après ses longues années d’absence.
Dans Divinity 2, c’est une autre affaire. C’est au tour de Myshka, une des deux autres coéquipiers d’Abram de revenir sur Terre. Mais contrairement à Abram, ses intentions ne sont pas aussi pacifiques et elle espère bien faire revivre l’Union Soviétique par tous les moyens possibles. Heureusement, Abram n’est pas rancunier…

Seulement tout ne se passe pas réellement comme prévu, et le tome 3 nous amène dans une ère où la Russie à triomphée sur le monde durant la seconde guerre mondiale et réussit à étendre son territoire à travers les années sur tous les continents. En 2016, la brigade rouge devient officiellement la force de sécurité mondiale. Et nos héros dans tout cela ? Plus personne ne se souvient de la véritable réalité, avant qu’elle ne soit corrompue par Myshka. Personne, à part un ou deux irréductibles qui vont tout faire pour ramener le monde à ce qu’il était réellement…

Entre un Bloodshot plus inquiétant que jamais, un Abram Adams aux abois et un Aric prêt à obéir à n’importe quels ordres, qui va bien pouvoir sauver le monde de ce chaos…

Matt Kindt, Trevor Hairsine, Ryan Winn et David Baron nous plonge dans cet univers parallèle tout cela édité par Bliss Comics !

Article posté le jeudi 07 décembre 2017 par Damien Duarte

Divinity 3, publié chez Bliss Comics et décrypté par Comixtrip, le site BD de référence
  • Divinity III
  • Scénariste : Matt Kindt
  • Dessinateurs : Trevor Hairsine, Ryan Winn et David Baron
  • Editeur : Bliss Comics
  • Parution : 26 octobre 2017
  • Prix : 24.50€
  • ISBN : 9782375780381

Résumé de l’éditeur :
LE MONDE QUE VOUS CONNAISSIEZ A DISPARU.
BIENVENUE DANS LE STALINEVERS, CAMARADE.

Nous sommes en l’an 2017. L’Union Soviétique est la première puissance du monde et le Rideau de Fer entoure désormais une planète en proie à la guerre et à l’oppression. La liberté appartient au passé dans le Stalinevers… Mais Colin King, officier des services secrets russes et fidèle parmi les fidèles, n’arrive pas à se défaire du sentiment que quelque chose a mal tourné dans l’histoire. Il va mettre sa vie en péril afin de découvrir la vérité… que pourrait bien détenir le cosmonaute Abram Adams, depuis longtemps introuvable. L’homme qu’on appelait Divinity, dans un autre temps, un autre monde. Celui qui pourrait défaire le monde dystopique dans lequel l’humanité est plongée.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Duarte

Damien Duarte

Passionné par les comics et la bande dessinée, Damien fait également partie de la chaîne de podcasts Fréquence 616 (comics, bd, manga, actu geek…)

En savoir