En attendant l’apocalypse

Les éditions Tanibis poursuivent la publication de l’œuvre de Paul Kirchner avec En attendant l’apocalypse, une anthologie de ses plus beaux travaux édités entre 1974 et 2014.

Comme il l’explique dans la postface, Paul Kirchner a choisi les récits de ce recueil lui rendant hommage en collaboration avec Claude Aumager et les éditions Tanibis. Ce qu’il considère comme le meilleur de ses illustrations va plaire aux amateurs de récits très psychédéliques comme ceux publiés dans les années 70-80. De la folie, des mélanges détonants, des histoires décalées et un dessin de haut-vol.

La plupart de ces travaux ont été réalisés entre 1974 et 1981 faisant les beaux jours des revues de la contre-culture américaine. A la croisée de Mad, de Raw et des travaux d’auteurs de Métal Hurlant (Moebius, Druillet ou Caza), ces 152 pages fascinent et repoussent parfois aussi les lecteurs. Mais c’est cette ambivalence qui plaît dans En attendant l’apocalypse !

Dans la première partie du recueil, le lecteur découvre douze histoires de Dope Rider – qui avaient été prépubliées dans High Times – cavalier squelette en quête de drogue dans un monde western post-apocalyptique. Les récits complètement décalés et surréalistes sont lovés dans un univers psychédélique étonnant entre sexe, baston, cow-boys, indiens et soldats américains.

La deuxième partie du recueil met en lumière des histoires d’invasion d’aliens mais aussi des récits plus sexy, entrecoupés de plusieurs dizaines de couvertures de Paul Kirchner pour le magazine Screw.

Après la publication de Le bus, deux ouvrages de Kirchner, les éditions Tanibis ont eu la riche idée d’éditer une anthologie de ce même auteur. Pas simple d’accès au premier abord, cet album n’est pas à glisser entre toutes les mains. Il reste néanmoins un excellent travail d’éditeur pour (re)découvrir cet auteur de l’univers underground américain.

Article posté le mardi 19 décembre 2017 par Damien Canteau

En attendant l'apocalypse de Paul Kirchner (Tanibis) décrypté par Comixtrip
  • En attendant l’apocalypse
  • Auteur : Paul Kirchner
  • Editeur : Tanibis
  • Prix : 24€
  • Parution : 09 octobre 2017
  • IBAN : 9782848410432

Résumé de l’éditeur : Après avoir remis le bus de Paul Kirchner en orbite avec deux volumes publiés en 2012 et 2015, Tanibis poursuit son exploration des mondes divergents de l’auteur américain à travers une anthologie rassemblant des récits courts et illustrations réalisés dans les années 70 et 80 pour divers magazines emblématiques de la contre-culture, ainsi que d’autres travaux plus récents, parfois inédits. On y croise Dope Rider, sac d’os défoncé poursuivant des quêtes improbables dans un univers psychédélique que l’on pourrait situer entre les westerns de Sergio Leone et les tableaux de Salvador Dalí. Alternant non sequiturs et logique floue, les aventures de Dope Rider, publiées en leur temps dans le magazine High Times, sont également pour l’auteur une façon de s’essayer à une forme singulière de poésie graphique. Dans une même veine subversive, l’ouvrage reprend également une sélection d’histoires où il est question d’invasion sextraterrestre, de voyages spirituels vers des mondes shamaniques, d’univers totalitaires inspirés de la société des abeilles ou encore, littéralement, de l’Apocalypse biblique. Enfin, En attendant l’Apocalypse rassemble une bonne partie des couvertures réalisées par Kirchner pour le magazine pornographique Screw. On y retrouve son trait précis et son goût pour l’humour et le surréalisme.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir