Udama chez ces gens-là

Notre avis : Belle fiction très réaliste, Udama chez ces gens-là met en scène une couple parisien en crise faisant appel à une nourrice d’origine malienne. Tout ne va pas se dérouler de façon simple dans cet album signé Zelba.

Paris de nos jours. Hervé et Claire devraient être heureux, ils sont pour la première fois parents. Si Rose – 5 mois – devraient faire leur bonheur, leur couple est néanmoins en crise. La femme doit en effet reprendre le travail bientôt. Son métier, qui lui prend du temps, ne lui permet pas de voir beaucoup sa petite fille.

Elle fait alors appel à une nourrice. Se présente à l’appartement, Udama, une femme d’origine malienne, mère de deux enfants qui vit avec sa sœur Bintou dans un taudis. Les deux femmes doivent d’ailleurs partager leur minuscule chambre avec leurs 4 enfants. La nounou accepte tout : garder Rose, faire du ménage – sans plus de rémunération – et même les horaires démentiels de Claire.

Si elle s’occupe très bien du bébé, ce n’est pas évident pour elle parce qu’elle doit courir pour rentrer chez elle, sa sœur commençant son travail très tôt. Cela amène des frictions entre elles. Ajouter à cela, Hervé de plus en plus insistant avec elle…

Auteure de La grossesse pour les nuls (Delcourt) ou Jeanne et le jouet formidable (L’atelier du poisson soluble), Zelba dévoile une belle chronique sociale qui pourrait être rapprochée des luttes de classes. En effet, si le couple Hervé-Claire ne va pas bien, la trame forte du récit est avant tout l’emploi d’une nourrice (sans papier ?) chez des Parisiens très aisés. La femme donne des consignes parfois de manière hautaine, tandis que l’homme se plie aux volontés de son épouse et Udama accepte vraiment tout de ses employeurs, jusqu’à la demande de câlins du mari. La Malienne est donc coincé entre les deux personnages du couple vacillant.

Le lecteur sera plutôt surpris par la partie graphique de Zelba. Son trait semi-réaliste n’est pas linéaire. Ses personnages pouvant un peu trop changer selon des portraits de 3/4, de face ou de profil. Quant aux proportions, aux postures, il y a des erreurs et des maladresses. L’ensemble néanmoins reste correct et le lecteur s’attachera surtout au fond, très intéressant, moderne et proches de questions contemporaines.

Article posté le mardi 21 février 2017 par Damien Canteau

Udama chez ces gens-là de Zelba (La Boîte à Bulles) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Udama chez ces gens-là
  • Auteure : Zelba
  • Editeur : La Boîte à Bulles
  • Prix : 20€
  • Parution : 1er février 2017

Résumé de l’éditeur : Claire et Hervé sont parisiens et habitent un appartement cossu, au pied de la Tour Eiffel. Ensemble, ils viennent d’avoir une petite fille, Rose, mais pour Claire, pas question de délaisser sa carrière : il faut engager au plus vite une nounou. Udama, elle, est malienne. Elle vit en périphérie de la capitale, dans une mansarde minuscule et insalubre, avec sa cousine et ses enfants. Répondant à leur annonce, la jeune femme sonne à la porte de Claire et Hervé. C’est elle qui s’occupera de Rose, quitte à tout accepter et à négliger ses propres enfants. Car Claire, accaparée par son travail, rentre en retard et laisse à peine à Udama le temps de vivre. Tandis que ni l’une ni l’autre ne trouvent le temps de souffler, Hervé, de son côté, souffre cruellement du mal-être et de la distance de sa femme. En la personne d’Udama, Hervé recherche le réconfort qui lui manque et c’est alors que le couple et la jeune femme se retrouvent pris dans une spirale qui changera la donne.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir