Dix raisons pour les fans de BD d’aller aux Utopiales fin octobre

Les Utopiales, c’est le principal festival entièrement consacré à la Science-Fiction sous toutes ses formes. Il aura lieu du 29 octobre au 3 novembre à Nantes. L’événément fête ses 15 ans cette année, et comme à chaque fois, la programmation est alléchante. Focus sur dix raisons pour les fans de BD de ne pas manquer l’événement.

1/ Nantes, ville historico-onirico-japonico-steampunk

Vous ne connaissez pas Nantes, où vous n’y avez pas mis les pieds depuis plusieurs années? La ville mérite largement d’y passer quelques jours, avant même le festival de science-fiction. Ces dernières années, Nantes est devenue une ville qui semble tout droit sortie d’un album de Science-Fiction. Sur l’île de Nantes, les Machines et l’Eléphant Mécanique vous font entrer dans un univers steampunk (oilpunk, devrions-nous dire) naturaliste grandeur nature. Au jardin des Plantes, c’est dans un livre de Claude Ponti que l’on évolue (jusque au 20 octobre, mais il restera bien quelques bestioles cachées même après cela). Au château des Ducs de Bretagne, les mangas) et son pendant calligraphique, l’exposition Kakushô Kametani. Les 25 et 26 octobre, deux journées d’animations seront aussi organisées. Les clins d’oeil à la BD ne s’arrêtent pas là: sur le port, vous pourrez avec de la chance croiser un vieux bateau à voiles, comme le Belem, et un peu partout en ville, les vestiges du dernier Voyage à Nantes invitent à la rêverie. Pas étonnant qu’en août dernier, le Sunday Times ait élu Nantes « ville la plus déjantée du monde ». Mais rien d’exceptionnel pour les Nantais, enfants de Jules Verne… Et pas étonnant, donc, que ce soit ici qu’ait lieu l’un des plus grands festivals dédiés à la science-fiction.

2/ Chris Foss et ses fenêtres sur l’espace

Les Utopiales, justement. cette année, la très jolie affiche a été réalisée par Chris Foss. Illustrateur, graphiste, légende dans le milieu de la science-fiction… Chriss Foss est un peu tout cela. Une réputation qui repose en grande partie sur une opportunité manquée : Chiss Foss a participé à l’élaboration des concepts-arts pour le film Dune. Pas le Dune de David Lynch, non, le Dune de Jodoworski, celui auquel devait participer Moebius, Orson Welles, Salvador Dalí, H. R. Giger et les Pink Floyd. Et qui n’a finalement jamais été tourné. Mais même sans cela, les dessins de Chriss Foss ont durablement marqué l’imaginaire de tous les lecteurs de science-fiction, qui les voyaient sur les couvertures de tous leurs livres préférés. Aux Utopiales, une rencontre avec le monstre sacré est prévue, une expo sera consacrée à son oeuvre, et une autre expo consacrée aux oeuvres de ses nombreux fils spirituels, de Bajram à Manchu, sera visible.

3/ François Bourgeon et le Cycle de Cyann

Probablement la tête d’affiche pour la section BD de cette édition, même si Bajram et Goossens draineront aussi les fans. François Bourgeon (64 ans), c’est le créateur des Passagers du Vent, des Compagnons du Crépuscule, mais aussi et surtout de Cyann, cycle de science-fiction mythique qui vient tout juste de s’achever après six albums et vingt ans d’histoire éditoriale mouvementée. Autant dire que les fans vont venir en masse, que ce soit pour la rencontre avec l’auteur, pour la grande expo consacrée à l’oeuvre, ou pour les séances de dédicaces.

4/ Denis Bajram et sa guerre totale

Le génial dessinateur d’Universal War One et Universal War Two, splendides BD devenues des références sur les questions de guerre globale, de distorsions temporelles et de voyages dans le temps, sera présent. L’occasion de parler de ses albums plus récents (Abymes, Trois Christs, le tome 2 d’Expérience Mort qui est sorti le mois dernier, ).

5/ Daniel Goossens, de l’humour tout sauf artificiel

Le grand prix d’Angoulême 1997 sera présent. Si son travail en tant qu’auteur de BD est très marqué par Fluide Glacial et plus tourné vers l’humour que vers la science-fiction, la rencontre prévue permettra de découvrir une facette méconnue de l’auteur : il est aussi chercheur en Intelligence Artificielle. Un robot peut-il avoir de l’humour? Réponse aux Utopiales.

 6/ Elric de Melniboné

L’antihéros maudit sera de la partie, puisque son auteur Michael Moorcock sera l’une des stars du festival. Le cycle d’Elric est un classique absolu de la littérature d’héroïc-fantasy, et cet antihéros gothique a durablement marqué bon nombre d’auteurs, et donc inspiré bon nombre d’œuvres parues ces dernières décennies. Plusieurs adaptations en BD ont eu lieu au fil des années, mais peu ont été traduites en français. Aux Utopiales, en plus de Moorcock, Julien Blondel, le scénariste de l’adaptation parue chez Glénat, sera présent. Avec de tels invités, la rencontre « De la littérature à la Bande Dessinée » promet d’être passionnante.

7/ Le pôle asiatique & le concours de Cosplay

Pas de mangas dans cette programmation BD? Mais si, ils ont juste été classés sous l’onglet ‘pôle asiatique ». Au programme de cette édition, une rencontre « Science-fiction et animation japonaise », et le traditionnel mais toujours très visuel défilé de cosplay, défouloir pour tout fan qui se respecte.

8/ Le marathon Ghost in the Shell et les autres films en projection

Le quatrième volet du mythique Ghost in the Shell sera projeté en exclusivité aux Utopiales. Et un marathon spécial reprenant les trois premiers épisode sera proposé, histoire de rafraichir les mémoires. D’autres films d’animations vont aussi attirer les fans du genre: Short Peace (en compétition internationale), The satellite Girl & Milk Cow… Et pour ceux qui préfèrent les comics, le documentaire Marvel Renaissance, qui détaille comment la célèbre maison d’éditions américaine s’est ressourcée grâce au cinéma, sera un passage obligé.

9/ La réunion d’auteurs de Fluide Glacial

Gérard Viry-Babel (Les grands succès du cinéma introuvable), Nicolas Barral (qui a réinventé Blake et Mortimer version Les aventures de Philippe et Francis), Daniel Goossens dont on a déjà parlé… Ces auteurs ont en commun d’avoir travaillé ou de contribuer encore à Fluide Glacial. A croire qu’ils ont décidé de prendre le pouvoir aux Utopiales !

10/ Plein d’autres auteurs de BD

Sont prévus l’excellent Serge Pelé, auteur d’Orbital, série de SF au graphisme franc et aux scénarios intelligents, l’aérien Alex Alice (auteur de Le château des Etoiles, qu’on a beaucoup aimé), la jeune prodige Louise Joor (La fille de Kanopé), Olivier Ledroit (Les Chroniques de la Lune Noire), Alexis Sentenac (Les Hydres d’Arès, La Geste des Chevaliers Dragons, Sibéria 56), Fred Blanchard (Métal HurlantCasus Belli, Gaston Lagaffe, plusieurs tomes d’Aquablue…)Silvio Camboni (Gargouilles, le Voyage Extraordinaire),  Thierry Smolderen (essayiste, scénariste et professeur à l’École de l’Image d’Angoulême, auteur du roman graphique Souvenirs de l’empire de l’atome , de la série Ghost Money, et de Naissances de la bande dessinée)…

Article posté le jeudi 16 octobre 2014 par Thierry Soulard

Infos pratiques

Quand?

Mercredi 29 octobre de 18h30 jusqu’à la fin de la soirée d’inauguration.

Jeudi 30 octobre, vendredi 31 octobre, samedi 1er novembre et dimanche 2 novembre de 9h30 et fermeture tous les soirs après la dernière séance de cinéma.

Le pôle ludique sera ouvert de 10h à 19h00 et nocturne le jeudi soir jusqu’à minuit.
Le salon du livre, les stands et le pôle jeux vidéo fermeront à 20h00.

Lundi 3 novembre, journée scolaire à partir de 9h00 et fermeture après la dernière séance de cinéma.

Où?

Cité Internationale des Congrès de Nantes, 5 rue de Valmy, 44000 Nantes

Combien?

Gratuit pour les enfants de moins de 8 ans.

Prévente, 6 à 7,50€ par jour , Pass 4 jours 22 à 28€ (hors frais de location)

Tarifs sur place, 6,50 à 8€, pass 4 jours 24 à 30€

À propos de l'auteur de cet article

Thierry Soulard

Thierry Soulard

Thierry Soulard est journaliste indépendant, et passionné par les relations entre l'art et les nouvelles technologies. Il a travaillé notamment pour Ouest-France et pour La Nouvelle République du Centre-Ouest, et à vécu en Chine et en Malaisie. De temps en temps il écrit aussi des fictions (et il arrive même qu'elles soient publiés dans Lanfeust Mag, ou dans des anthologies comme "Tombé les voiles", éditions Le Grimoire).

En savoir