« Tintin et la mer », joli voyage historique

Le magasine Historia sort un hors-série intitulé « Tintin et la mer », qui intéressera aussi bien les fans du reporter que les passionnés d’histoire maritime au sens large.

Tintin chasseur de trésors pirates (Le secret de la Licorne), Tintin sous les mers (Le Trésor de Rackham le Rouge), Tintin qui voyage sur d’énormes paquebots, cargos ou pétroliers pour les besoins de ses enquêtes (Le Lotus Bleu, L’Oreille Cassée, Tintin en Amérique, Tintin au Congo, Tintin au pays de l’Or Noir…), Tintin enfermés à fond de cale dans un cargo parti pour une destination inconnue (Le Crabe aux Pinces d’Or), Tintin naufragé sur un radeau de fortune puis en balade sur un luxueux yacht (Coke en Stock), Tintin sur un canot de sauvetage (Vol 714 pour Sydney), Tintin qui erre à la recherche du professeur Tournesol sur le port de Saint-Nazaire (Les Sept boules de Cristal), Tintin dans une barque au milieu des îles écossaises (L’île Noire), Tintin en hydravion (Coke en Stock, Le Spectre d’Ottokar)… A en croire ce hors-série, Tintin semble passer son temps sur les mers et les océans ! Normal, vu sa propension à voyager, et son acolyte préféré, le Capitaine Haddock. Au fil de leurs aventures, le reporter et le capitaine ont accumulé les références à l’univers maritime. Et Historia a eu la bonne idée de recenser, de façon thématiques, toutes ces références.

Des grandes thématiques générales bien documentées…

En 13 grandes thématiques (Chasseurs de trésors, Paquebots, Cargos, TSF, mais aussi les très intéressants volets Alcools, Superstitions, Naufrages, Saint-Nazaire ou Chants de Marins), ce hors-série décrypte et contextualise donc toutes les références maritimes qui peuplent les albums d’Hergé. Si parfois Tintin n’est qu’un vague prétexte permettant à des historiens de résumer en quelques pages tout ce qu’ils savent sur tel ou tel sujet, ce n’est pas bien grave: même dans ce cas là, les articles sont passionnants pour qui s’intéresse un peu à la mer, à son histoire ou à ses traditions.

… et des anecdotes à foison pour les fans des BD

Mais les tintinophiles les plus acharnés apprendront eux aussi des choses: les encadrés qui égayent les articles principaux regorgent d’anecdotes, d’explications, de reproductions de dessins inédits d’Hergé créés pour des occasions spéciales. Que ce soit un zoom sur un détail qui passe facilement inaperçu (saviez-vous que la seule œuvre de fiction que Tintin lit au cours de ses aventures est l’Pïle au trésor, de R.L. Stevenson? C’est dans Les bijoux de la Castafiore), des explications sur les lieux qui apparaissent de façon plus ou moins claires dans les albums (un passage par Marseille en hydravion à la fin du Spectre D’Ottokar, des rochers écossais dans L’île Noire qui sont en fait en Bretagne… ), des anecdotes sur ce qui a inspiré Hergé pour tel ou tel point de détail (les insultes fleuries du Capitaine Haddock, la véritable raison pour laquelle il s’est embarqué sur un cargo pour un voyage soi-disant de travail…), ou des références à des peintures classiques ou événements historiques, il y a un peu de tout dans cet hors-série. Largement de quoi, en tout cas, en justifier l’achat.

Article posté le jeudi 23 octobre 2014 par Thierry Soulard

La couverture du hors-série

Résumé de l’éditeur: Le reporter le plus célèbre du monde a le voyage dans l’âme. Rien d’étonnant, dès lors, au fait que prendre le large a toujours été pour lui, ou pour son plus proche compère (n’est-ce pas, capitaine Haddock?), comme une seconde nature. Tel est le cap fixé par cet ouvrage. Un must, comme on dit, pour les passionnés du grand large. Le plaisir, toujours recommencé, de viser de nouveaux horizons. Où l’imaginaire est maître à bord. Et où la part d’enfance tient lieu à la fois de boussole et de carte marine. Amis de 7 à 77 ans, bon vent! Vous allez faire délicieusement parler la poudre… d’escampette!

  • Date de parution : 15 Octobre 2014
  • Editeur : Historia
  • Poids : 777 g
  • Dimensions : 30,6 x 23,6 cm
  • Langue : Français
  • Auteurs : Collectif

À propos de l'auteur de cet article

Thierry Soulard

Thierry Soulard

Thierry Soulard est journaliste indépendant, et passionné par les relations entre l'art et les nouvelles technologies. Il a travaillé notamment pour Ouest-France et pour La Nouvelle République du Centre-Ouest, et à vécu en Chine et en Malaisie. De temps en temps il écrit aussi des fictions (et il arrive même qu'elles soient publiés dans Lanfeust Mag, ou dans des anthologies comme "Tombé les voiles", éditions Le Grimoire).

En savoir