Ada

La vie d’Ada n’est pas toute rose. Son père violent et sa mère absente ne constituent pas de bons repères pour une jeune fille. Son seul refuge : la peinture. Barbara Baldi imagine son quotidien si délicat dans Ada, une superbe album Ici Même.

Vivre avec un père violent

Autriche 1917. Ada et son père habitent dans un maison isolée de Gabitz. Seuls depuis le départ volontaire de la mère, l’adolescente passe son temps à servir son géniteur : repas, ménage et travaux du quotidien. Tout cela ne lui laisse que peu de répit.

Pire, son père lui en fait voir, l’insultant pour tout et rien. Cette violence verbale, Ada l’accepte sans broncher. En a-t-elle vraiment le choix ?

Le dessin comme échappatoire

Dans ce quotidien pas toujours rose, Ada peut compter sur Gertha, sa chienne, unique compagne d’infortune. Son père n’aime pas l’animal, lui interdisant d’entrer dans la maison. Qu’importe, l’adolescente la fait venir dans son lit pendant la nuit. Son seul réconfort physique.

Pour échapper à cet univers de violence, Ada s’enferme dans une vieille cabane en bois où elle dessine…

Dans la tête d’Ada

Après La partition de Flintham, superbe album, les éditions Ici Même proposent la deuxième bande dessinée de Barbara Baldi. Ce drame bouleversant vous prend dès la première page sans vous lâcher jusqu’à la fin.

C’est le rythme imposé par la jeune autrice qui prend aux tripes. La lenteur fait monter le malaise. Sans grandes effusions et sans heurts, elle délivre un récit chargé d’émotions et poignant.

Avec une économie de mots et un superbe dessin très contemplatif, Barbara Baldi nous attrape par le main pour nous faire entrer dans la tête de sa jeune héroïne.

Conditions délicates des femmes

Non seulement, la vie quotidienne était dure à la campagne au début du XXe siècle mais qui plus est lorsque l’on était une femme. La double peine ! La vie modeste dans un grand dénuement couplée à la violence des mots, cela endurcit n’importe qui. Si on y ajoute le temps troublé de la Première guerre mondiale et l’on obtient une histoire forte et délicate.

Ada rencontrera de grands artistes à Vienne. Ainsi, Barbara Baldi met en lumière la force des arts pour s’évader du quotidien et pour s’élever socialement.

De l’élégance du trait

Puisque le dessin est au cœur de Ada, il semblait logique que l’autrice italienne réalise ses planches dans la veine des artistes-peintres. Quelle beauté !

Par de sublimes aquarelles (aidées par l’ordinateur), Barbara Baldi peint ses pages. Les lecteurs sont éblouis et charmés par la force de ce dessin si délicat et élégant. Les matières ont un rendu d’une belle justesse.

Ada : Quand l’odieux se mêle à la beauté, quand la violence tutoie la lumière ! Superbe !

Article posté le jeudi 14 mars 2019 par Damien Canteau

Ada de Barbara Baldi (ici même)
  • Ada
  • Autrice : Barbara Baldi
  • Éditeur : Ici Même
  • Prix : 24€
  • Parution : 07 février 2019
  • ISBN : 9782369120513

Résumé de l’éditeur : Début du XXè siècle, quelque part en Europe centrale. La jeune Ada vit seule avec son père, un bûcheron aussi rustre qu’autoritaire. Le talent et la curiosité de la fillette pour la peinture ne font qu’attiser la colère et le mépris du père. Consciente que l’affrontement n’est pas une option, Ada fait mine de se soumettre à l’autorité paternelle, pour mieux, secrètement, s’adonner à sa passion. Pour autant, l’orage se prépare au loin et il sera difficile d’y échapper.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir