Après le monde

Timothée Leman nous offre un récit post-apocalyptique de toute beauté édité chez Sarbacane où la survie du monde est entre les mains de deux enfants…

Des tours poussent, des gens disparaissent

Selen et Sophie se chamaillent avec leur père dans l’insouciance la plus totale. Pourtant en fond sonore la télévision annonce l’apparition de mystérieuses tours. Et ce n’est pas tout, de nombreuses disparitions sont également liées à ces manifestations étranges.

Le lendemain, Selen se retrouve seule. Son père et sa sœur ne sont plus là mais pourquoi ? Que se passe-t-il dans ce monde ?

Plusieurs mois ou années plus tard, lui même ne le sait pas, Héli décide de se diriger vers la plus grande des tours. Sans savoir ce qu’il va  trouver ou si même il va trouver quelque chose, il est décidé, il doit y aller…

Est-il seul au monde ?

Un long chemin et des rencontres

Il règne sur son chemin un air de fin du monde.  La nature a repris ses droits, l’herbe envahit ce qui reste des routes. Un étrange oiseau suit son évolution tout en restant à distance… Lorsqu’il pénètre dans une ville, il voit au loin une femme en train de passer le balai devant sa maison. Est-ce un rêve, un mirage ? Il s’en approche, lui parle mais aucune réponse.  Quand il veut la toucher, elle s’évapore.

Comment est-ce possible ? Il n’a pas le choix et doit continuer pour percer ce mystère.

Alors qu’il commence à se croire seul, il rencontre Selen. Enfin une autre personne est vivante. Ensemble ils veulent savoir, trouver un sens à cette histoire. La solution est au pied de cette tour, ils en sont convaincus. Plus ils s’approchent, plus ils doivent affronter des choses étranges et surnaturelles. Vont-ils pouvoir sauver le monde ? Vont-ils mourir ?

Après le monde, un récit post-apocalyptique au graphisme envoûtant

Avec sa première bande dessinée éditée chez Sarbacane, Timothée Leman frappe fort, même très fort. Graphiquement, il enchante les pupilles des lecteurs en proposant un dessin magnifique en jouant sur les nuances de noir. Les héros aux grands yeux sont très expressifs et les animaux qu’ils rencontrent sont dignes des plus belles photos animalières.

Côté scénario, le lecteur est entraîné et aimanté vers cette tour qui est loin d’être ce que l’on peut imaginer. En laissant la fin totalement ouverte à l’interprétation du lecteur, il nous fait réfléchir au sens de cette histoire et j’avoue ça fait du bien d’être perdu.

Article posté le lundi 19 octobre 2020 par Yoann

Après le monde de Timothée Leman (Sarbacane)
  • Après le monde
  • Scénariste : Timothée Leman 
  • Dessinateur : Timothée Leman
  • Editeur : Sarbacane
  • Parution : 19 Août 2020
  • Prix : 24.00 €
  • ISBN : 9782377314041

Résumé de l’éditeur : La vie d’Héli est simple et gaie au sein de sa famille aimante et dans sa ville calme. Un jour, une tour de lumière blanche apparaît dans la cité. A partir de ce moment, tous ses habitants disparaissent peu à peu, jusqu’au père et à la sœur d’Heli. Celui-ci est le dernier survivant et n’a d’autre choix que d’aller voir cette tour pour comprendre ce qui se passe.

À propos de l'auteur de cet article

Yoann

Yoann

Yoann Debiais est un amoureux de la bande dessinée depuis de nombreuses années. Le temps et les rencontres lui ont permis de s'ouvrir à des lectures plus humaines et plus profondes. Il partage sa passion sur Instagram sous le compte @livressedesbulles. N'hésitez pas à découvrir son univers fait de partages.

En savoir