Aurora West, tome 2 : La chute de la maison West

Le talentueux Paul Pope est de retour avec Aurora West, une série dérivée de l’univers de Battling Boy. Pour ce préquel à la série-mère, l’américain co-scénarise le récit avec J.T Petty et laisse les crayons à David Rubin. Monstres, batailles ou mort de sa mère, la jeune héroïne à fort à faire dans cette belle série éditée conjointement par Dargaud et Urban Comics.

UNE FAMILLE DE SUPER-HÉROS

Dans le premier volume, le lecteur faisait la connaissance d’Aurora West, jeune adolescente et fille de Haggard, le super-héros d’Acropolis. Peu incline pour les études et voulant suivre les pas de son géniteur, elle s’entraine durement avec la colosse Grately, une nounou formidable. Il faut souligner que le justicier couve beaucoup sa petite depuis que son épouse fut assassinée alors qu’elle avait quatre ans.

UNE MÈRE ASSASSINÉE

Comme une famille de super-héros, ils sont unis dans les combats contre Sadisto et Medula. Haggard West, veuf, célèbre héros d’Acropolis est un excellent chasseur de monstres. Toutes les ficelles, il les connaît. S’il utilise des propulseurs pour se déplacer la nuit et attraper les méchants, il interdit à sa fille Aurora d’en avoir. La jeune adolescente apprend vite les rudiments de la guerre. Cocoonée par Grately, sa nounou bodybuildée, ses démons d’enfance refont souvent surface. Dans son esprit, une seule obsession revient souvent : connaître la vérité sur la mort de sa mère.

A LA RECHERCHE DE BOBINE

Pour ce deuxième volet, Aurora West poursuit sa quête. Elle en est sûre, c’est le malfrat Bobine qui a tué sa mère. Après plusieurs rondes de nuit entre le père et la fille, tels Batman & Robin, l’adolescente obtient l’autorisation de sortir seule le soir pour rendre la justice. Son idée : retrouver Bobine et venger la mort de sa mère.

Après les recommandations d’usage, elle se lance dans l’aventure. En sauvant une petite fille, elle croise Corbard, infâme créature qui connait Bobine et qui lui indique où il se trouve. Quelques temps plus tard, accompagnée par Hoke son ami, elle grimpe dans la Westmobile et file vers l’assassin…

AURORA WEST : UNE EXCELLENTE SAGA DE SCIENCE-FICTION

Les adolescents et pourquoi pas les plus jeunes vont adorer Aurora West ! Il faut souligner que Paul Pope et JT Petty leur ont concocté un début de saga science-fiction accrocheur, dynamique et pleine d’actions. Ce comics, empli d’un bel humour, chavire dès les premières pages. Misant sur des personnages forts et attachants, les deux scénaristes leur font vivre de belles aventures. Surtout que les monstres, assez crétins, Haggard et sa fille Aurora n’en feront qu’une bouchée.

Paul Pope – auteur de Batman année 100 (Urban comics) – avait eu envie d’étendre le monde de Battling Boy, un formidable univers de science-fiction – et propose ainsi de découvrir l’enfance de Aurora West mais aussi sa rencontre avec le héros de la série-mère. Il dévoile ainsi la mort violente de sa mère et cela lui permet aussi de mettre en scène Haggard, trop vite disparu dans Battling boy. Néanmoins, il n’est pas obligatoire d’avoir lu la série principale pour comprendre Aurora West.

Malgré les combats et les monstres, le récit de l’auteur américain est résolument intimiste, notamment avec la quête d’identité de son héroïne. Les personnages de Haggard et Grately apportent aussi cette belle dimension à l’histoire.

UN DESSIN AU DIAPASON

Le récit trépidant, barré et plutôt violent est porté par une belle partie graphique. L’espagnol David Rubin parvient assez bien à restituer l’ambiance de science-fiction et d’action de l’histoire. Le trait en noir et blanc de l’auteur de la série Le héros (Rackham) est agrémenté de très belles teintes de gris. Il faut souligner que son découpage dynamique est influencé par le cinéma, ce qui confère à ses planches beaucoup de vitesse notamment dans les scènes de combat. Son style mélange comics, manga et bande dessinée franco-belge est particulièrement réussi

Aurora West : ça pulse, ça dézingue, ça court, ça vole et c’est excellent !

Article posté le mercredi 29 juin 2016 par Damien Canteau

Belle série de science-fiction jeunesse, Aurora West est signée Paul Pope, JT Petty et David Rubin aux éditions Dargud-Urban Comics, décrypté par Comxitrip le site BD de référence
  • Aurora West, tome 2 : La chute de la maison West
  • Scénaristes : Paul Pope et JT Petty
  • Dessinateur : David Rubin
  • Éditeur : Dargaud & Urban Comics
  • Prix : 14.99€
  • Parution : 03 juin 2016

Résumé de l’éditeur : Avoir un secret quand le plus grand détective d’Acropolis est votre père, ce n’est pas toujours simple ! Mais Aurora a de la chance : Haggard West a décidé qu’elle pouvait maintenant patrouiller seule. Elle va pouvoir enquêter sur le meurtre de sa mère. Elle découvrira vite que le plus grand danger n’est pas l’assassin, mais bien sa quête de vérité, car cela pourrait détruire ce qui reste de sa famille, et tout Acropolis avec eux.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir