Autreville

Stéphane revient à Autreville, son village d’enfance. Mais une série de meurtres bouscule les retrouvailles avec ses amis. David de Thuin met en image leurs aventures dans un polar humoristique animalier très réussi.

Autreville, retour aux origines

Stéphane et Luc ont décidé de revenir passer quelques jours à Autreville, leur village d’enfance. Les deux amis habitent loin de leur région natale. Loin, dans le Sud.

Luc est toujours aussi triste depuis que Francesca, sa compagne, est morte. Surtout que dans la nuit avant de partir, leur chienne est décédée. C’était le “dernier vestige vivant de [leur] vie commune.”

Tueur en série

Sur le trajet vers Autreville, Stéphane dort, tandis que Luc écoute les informations à la radio. Et, elles ne sont pas bonnes ! A Ernelse, non loin de leur village, ont été retrouvés des sacs oranges contenant des parties de corps humains.

Arrivés à Autreville, ils sont accueillis par Rudy et Grâce, leurs amis d’enfance chez lesquels ils vont passer leur séjour.

En attendant Etienne, l’ambiance de retrouvailles qui pourrait être joyeuse, est assez lourde à cause de ce tueur en série qui rôde…

Entre rires et angoisse

David de Thuin n’est pas un inconnu dans le monde du 9e art. Né en 1971, il fut notamment assistant de Tome & Janry. Il publie entre autres L’envahisseur avec Paul Deliège, Les Zorilles avec Corcal, Le bois des mystères ou encore Zélie et compagnie avec Eric Corbeyran. Avant Autreville, il a imaginé Le roi des bourdons, en auto-édition puis publié par Glénat.

Autreville existe bel et bien. Et par deux fois ! Une commune porte ce nom dans le département des Vosges, mais également une autre dans l’Aisne. Est-ce que David de Thuin s’est inspiré de cette ville des Hauts-de-France, lui le natif de la Belgique ? Il faudra le lui demander.

En attendant, le récit qu’il propose mêle le polar et l’humour, entre atmosphère pesante et petits dialogues savoureux.

Autreville, petits meurtres entre amis

Voilà cinq amis d’enfance qui ne supposaient pas être touchés par des meurtres non loin de chez eux.

S’il ne faut jamais se fier aux apparences, David de Thuin mène parfaitement son récit, le faisant naviguer entre secrets et non-dits. Des mystères pouvant faire remonter à la surface des conflits. La défiance s’installe alors que le groupe d’amis est réuni pour passer un bon moment.

Pour cela, il imagine cinq personnages aux liens indéfectibles noués par un passé joyeux. Grâce et Rudy sont un couple aimant, Stéphane est un éternel angoissé, Luc ne se remet pas de la mort de sa femme et Etienne est un célibataire endurci taciturne. Mais, c’est ce mélange qui apporte leur complémentarité.

Et si les souvenirs n’étaient pas les bons ?

David de Thuin s’amuse ainsi des interrogations de quadragénaires. Ils sont sans enfant et se posent mille questions au mitan de leur vie. Alors Stéphane, Grâce, Luc, Etienne et Rudy se dévoilent. Ils sont entre la discussion franche et les appréhensions pour parler. Ils doivent se dire les choses et parfois ce n’est pas simple !

Surtout que ce serial killer qui rôde n’arrange pas les choses. Les victimes ne sont pas identifiables mais leurs meurtres sont abominables. Tout se sait dans un petit village. Tout ? Non, pas vraiment !

Autreville nous mène en barque. L’album navigue entre chronique sociale, satire drôle et enquête éprouvante. Le tout sous la forme d’un anthropomorphisme ciselé par l’auteur belge. On apprécie ce zoomorphisme très réussi. De petits animaux mais de grandes responsabilités.

Article posté le mercredi 15 mai 2024 par Damien Canteau

Autreville de David de Thuin (éditions Sarbacane)
  • Autreville
  • Auteur : David de Thuin
  • Éditeur : Sarbacane
  • Date de publication : 1er mai 2024
  • Nombre de pages : 112
  • Prix : 22€
  • ISBN : 9791040805014

Résumé de l’éditeur : Petits meurtres entre amis… Ne vous fiez pas aux apparences ! Voilà des décennies que Stéphane a pris le large et a quitté sa région natale pour la chaleur du sud de la France. Quand des copains d’enfance qui, eux, n’ont pas bougé du Nord, lui proposent de venir passer quelques jours, il accepte avec joie. Rien de tel qu’un week-end de retrouvailles pour se rappeler les bons souvenirs ! Le temps a passé, et pourtant, Stéphane constate que rien n’a changé. La piquante Graziella et le sportif Rudy forment toujours un couple solide. Luc, malgré la perte de sa femme, n’a pas perdu sa joie de vivre, tandis qu’Étienne, à qui on ne connaît aucune histoire d’amour, est toujours aussi bizarre et susceptible. Stéphane, malgré son éternel sens de l’humour dont il use pour désamorcer les situations inconfortables, déchante assez vite et ne parvient pas à se départir d’une inexplicable angoisse qui l’a étreint dès son arrivée sur les terres de son enfance. Est-ce à cause des vieux conflits larvés qui se ravivent entre les amis ? Des étiquettes qui collent à la peau et dont il est impossible de se défaire ? Ou bien de la découverte macabre de restes humains qui fait l’actualité et qui laisse penser qu’un serial killer sévit dans le coin ? Alors que le week-end avance, un climat de tension et de défiance s’installe, et Stéphane se demande s’il connaît ses amis aussi bien qu’il le pensait…

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir