Bartleby le Scribe

José-Luis Munuera adapte la nouvelle atypique d’Herman Melville Bartleby le Scribe, véritable ode à la désobéissance civile, étourdissant…

Wall Street

Un simple notaire, dont l’étude se consacre à la copie d’hypothèques, qui se définit comme prudent pense que la vie la plus facile est la meilleure. Il s’active pour rentrer à son  étude, afin “d’insuffler un peu d’énergie à ses deux employés”. Sur place, Turkey et Nippers, ses deux scribes accomplissent leurs tâches entre indolence et efficacité, tandis que le petit Ginger Nut s’occupe des courses.

Un jeune homme inconnu, nommé Bartleby, se présente à la porte. Soigné et esseulé, il est envoyé par la Ville pour un poste d’employé, car les activités de l’étude se sont considérablement accrues. Le notaire l‘accueille et lui présente son poste de travail, un pupitre donnant sur une fenêtre aveugle, un mur de brique. Bartleby semble parfaitement s’en contenter. Tout se passe pour le mieux jusqu’au jour où Bartelby refuse de relire ses copies du jour…

I would prefer not to…

Je préfèrerais ne pas le faire

Atypique et revendicatif

Après de nombreux succès dans des registres plutôt comiques et fantastiques (Paris Sous Seine, Sortilèges, Les Campbell, Zorglub, Les tuniques bleues), le dessinateur José-Luis Munuera s’attaque en solo à l’adaptation d’une nouvelle de Herman Melville. L’écrivain popularisé pour sa chasse à la baleine blanche, Moby Dick, a commis d’autres écrits plus tendancieux. Bartleby, le scribe est une de ses nouvelles vraiment à part, qui a impressionné nombre d’écrivains et de commentateurs de son œuvre.

Sous le dessin de José Luis Munuera, nous voici plongés au début du XXe siècle dans le temple de la société consumériste, Wall Street, New York. Dans une humble étude notariale, Bartleby, un jeune homme discret, fragile et mélancolique, s’oppose par son refus obstiné à faire ce que la Société attend de lui, petit rouage insignifiant… Ce refus choisi, volontaire et assumé, il le signifie à son patron par une formule qu’il rabâche sans arrêt “Je préférerais ne pas le faire”… Comment réagir devant une désobéissance civile sans colère, ni violence, portée par un personnage discret et consciencieux ? 

Bartleby le Scribe, un destin dramatique

Devant un tel refus, le choix n’est pas aisé pour le notaire. Convaincre l’employé de revenir dans le bon chemin, l’amadouer ou même l’intimider, tout sera tenté… sans succès par le patron… Ce dernier sait bien au fond de lui qu’il ne fait que servir la volonté d’une Société Inhumaine qui va tout avaler sur son passage, et que les actes de son employé sont exemplaires…

Le texte est dramatique, car la fin est facile à imaginer et inéluctable. Que peut-il advenir de bien à cette “poussière dans les rouages” qui refuse de jouer le jeu ?

Au fur et à mesure que le texte avance, il est de plus en plus difficile de ne pas ressentir empathie, compassion, voire même de la pitié pour le jeune Bartleby

Dessin vif, “atmosphérique” et caricatural

Pour accompagner ce texte de Herman Melville, José-Luis Munuera utilise sa science de la caricature. Sous son pinceau nerveux et vif, les gueules sont exagérées, le langage corporel toujours juste et dansant. L’atmosphère new-yorkaise du début 20e siècle populaire prend vie dans un décor bondé, gracieux et lourd à la fois…

Les scènes d’intérieur du cabinet, précises et détaillées, sont complétées par des grandes cases de rues tout en finesse et en demi-teinte, quasiment monochromes. Graphiquement, ce gros one-shot à l’ambiance prégnante est tout simplement superbe. Avec cette adaptation, José-Luis Munuera devient un auteur complet de premier ordre.

Article posté le vendredi 19 février 2021 par jacques

Bartleby le Scribe de José-Luis Munuera
  • Bartleby le Scribe
  • Auteur : José-Luis Munuera d’après l’œuvre d’Herman Melville
  • Editeur : Dargaud
  • Prix : 15,99 €
  • Parution : 19 février 2021
  • ISBN : 9782505086185

Résumé de l’éditeur : New York City, quartier de Wall Street. Un jeune homme est engagé dans une étude de notaire. Il s’appelle Bartleby. Son rôle consiste à copier des actes juridiques. Les premiers temps, Bartleby se montre irréprochable. Consciencieux, efficace, infatigable, il abat un travail colossal, le jour comme la nuit, sans jamais se plaindre. Son énergie est contagieuse. Elle pousse ses collègues, pourtant volontiers frondeurs, à donner le meilleur d’eux-mêmes. Un jour, la belle machine se dérègle. Lorsque le patron de l’étude lui confie un travail, Bartleby refuse de s’exécuter. Poliment, mais fermement. I would prefer not, lui répond-il. Soit, en français : je préfèrerais ne pas. Désormais, Bartleby cessera d’obéir aux ordres, en se murant dans ces quelques mots qu’il prononce comme un mantra. Je préfèrerais ne pas. Non seulement il cesse de travailler, mais il refuse de quitter les lieux… José Luis Munuera s’empare de la nouvelle d’Herman Melville dans une adaptation magistrale et porte un regard original sur ce texte, réflexion stimulante sur l’obéissance et la résistance passive.

À propos de l'auteur de cet article

jacques

jacques

Designer Digital, je lis et collectionne les BD depuis belle lurette. Ex Rédacteur en chef d’Un Amour de BD, j’aime partager ma passion pour ce média, et faire découvrir les pépites que je croise. Passionné par la narration sous toutes ses formes, je suis persuadé qu’une bonne BD a autant de qualités qu’un autre produit culturel (film, livre, disque…) et me fais fort de vous l’expliquer.

En savoir