Canetor : Brico queen

Créé par Charlie Schlingo et Michel Pirus, Canetor est de retour dans de nouvelles aventures. Edité par Glénat, Brico Queen met en scène le gentil canard, sa sœur, sa fiancée et son nouvel amour. Un album décalé à l’humour absurde : une petite pépite.

Accident

Comme à son habitude, Canetor bricole. Il aime ça et passe sa vie des outils en main. Il doit réparer une grande brèche dans le toit de sa maison. Il vit dans un petit pavillon avec Canetorrette, sa fiancée et Canetorine sa sœur pas très agréable.

Canetorette met un vase sur la margelle où travaille Canetor. La planche cède sous le poids et l’ensemble des outils tombe sur la tête de la jolie canne. Elle est alors transportée à l’hôpital.

Son cœur fait boum

Entre sa sœur que se goinfre de chocolats et Canetorrette qui n’est pas au mieux, Canetor se sent très mal. Un jour, il croise Carlotta dans les couloirs de l’hôpital. Il faut souligner que la jeune femme aime le bricolage. Il n’en fallait pas plus au caneton pour succomber à son charme.

Quelques jours plus tard, Carlotta vient aider Canetor pour bricoler chez lui. Les deux se rapprochent irrémédiablement.

Sur les conseils de son psychologue, Canetorrette tente de rendre jaloux son fiancé en se rapprochant de Lil’Egg, un œuf pas très beau, mal rasé et souvent aviné…

Canetor : absurde et drôle

C’est en 2004 que Charlie Schlingo et Michel Pirus créent Canetor dans les pages de Coin-Coin, un supplément de Picsou Magazine. Les planches seront ensuite reprises en album aux Requins Marteaux. Petit caneton serviable et amateur éclairé de bricolage, il est en couple avec Canetorrette, un peu nigaude. Tous deux habitent un pavillon avec Canetorine, sa sœur un peu mégère.

A travers ces épisodes, le duo donne sa pleine mesure. Des saynètes drôles absurdes parfois faites de non-sense mais surtout bourrés de second degré. Si Canetor peut être lu par les plus jeunes (une histoire d’amour), les plus âgés se régaleront de sous-entendus.

Brico Queen : la jalousie comme arme

Disparu en 2005, Charlie Schlingo (auteur dans différentes revues : Hara-Kiri, Charlie Hebdo, Psikopat, L’écho des savanes, La mouise, Zoo ou Ferraille, ainsi que d’une vingtaine d’albums), les aventures de Canetor se sont alors arrêtées. Michel Pirus a tenté un retour avec quelques pages dans Pandora, la revue Casterman. Un retour réussi !

Dans ce nouvel album de Canetor, Michel Pirus (Rose profond avec Jean-Pierre Dionnet), seul aux manettes, imagine une histoire sur le thème universel de l’amour. Le duo Canetor/Canetorrette est rejoint par Carlotta. Exact opposé de la fiancé du canard, elle a avait tout pour le charmer, notamment par son goût pour le bricolage. Le thème de l’usure dans le couple est aussi sous-entendu dans l’album.

Essayant de récupérer son amoureux, Canetorrette tentera de le rendre jaloux. L’auteur du merveilleux Le roi des mouches (avec Mezzo) fustige au passage, le rôle des pseudo-psychologues qui donnent de mauvais conseils.

Composé de chapitres, eux-même composés de scènes en deux planches, cela forme néanmoins une longue histoire portée par une superbe partie graphique. Le dessin est très stylisé pour les personnages principaux (un bec rectangulaire, une grosse tête et des yeux ronds aux pupilles elles aussi rectangulaires) et des décors qui fourmillent de détails. A noter que Lil’Egg ressemble comme deux gouttes d’eau à Humpty Dumpty, l’œuf de Alice au pays des merveilles.

Canetor : on est charmé par cette nouvelle histoire du canard bricoleur. Une suite, vite !

Article posté le jeudi 24 mai 2018 par Damien Canteau

Canetor brico queen de Michel Pirus (Glénat) décrypté par Comixtrip - Charlie Schlingo
  • Les aventures de Canetor : Brico queen
  • Auteur : Michel Pirus d’après les personnages de Charlie Sclongo et Michel Pirus
  • Editeur : Glénat
  • Parution : 02 mai 2018
  • Prix : 25€
  • ISBN : 9782344029497

Résumé de l’éditeur : Bricolage et batifolage. Pris en tenaille entre une petite amie complètement cruche et une soeur acariâtre, Canetor le canard trouve refuge dans sa seule passion : le bricolage. Une activité pour laquelle il montre un certain talent, il faut le reconnaître, et qui va former le point de départ d’une romance pour le moins étonnante… Entre scènes du quotidien à l’ironie mordante, rêveries délirantes dignes de Little Nemo et dialogues absurdes, suivez le quotidien de cet alter ego introverti de Donald en compagnie d’une galerie de personnages truculents dans un univers parodique, explorant l’envers du décor de l’âge d’or du cartoon américain. Michel Pirus (Le Roi des mouches) donne une suite aux aventures de Canetor, personnage qu’il avait cocréé avec Charlie Schlingo et qui avait connu un album aux Requins Marteaux. Un petit bijou de second degré qui fait autant rire qu’il nous met mal à l’aise et dans lequel l’auteur nous montre que son talent ne se limite pas à l’écriture. Moins ronde mais tout aussi sublime que dans Rose profond, sa ligne claire faussement naïve et hautement stylisée évoque les oeuvres de Chris Ware, en même temps qu’un certain héritage de Disney. Un livre très beau et très drôle… tout simplement indispensable !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir