Dr Uriel

Le dessinateur espagnol Sento propose à la Boîte à Bulles une BD fleuve sur l’histoire vraie du Dr Uriel, enrôlé de force dans les troupes franquistes. Un témoignage inédit et précieux sur la guerre civile espagnole.

UN MÉDECIN CHEZ LES NATIONALISTES

« Il y a des guerres justes, il n’y a pas d’armée juste », écrivait André Malraux. Cette phrase, placée en exergue du roman graphique Dr Uriel, publié chez la Boîte à Bulles dans la collection Contre-Coeur, prend ici tout son sens. Construit, dessiné et raconté par le gendre de ce fameux docteur, Sento (de son vrai nom Vicent Llobel Bisbal) ce pavé graphique nous plonge dans les trois années de guerre qui ravagèrent l’Espagne entre 1936 et 1939.

Il est sympathique ce Pablo Uriel . En juillet 1936, fraîchement émoulu de la fac de médecine, (il a 23 ans) il s’apprête à faire un remplacement dans un petit village, encore loin du bruit et de la fureur de la guerre qui a déjà gagné son pays. Il soigne, apprend son métier et profite de son temps libre pour naviguer en canoë sur la rivière. Mais lorsqu’une unité franquiste déboule dans la village, il est aussitôt fait prisonnier, contraint de rejoindre un camp qu’il n’a pas choisi.

PRISONNIER DANS LES DEUX CAMPS

Et puis ce sera le siège de Belchite, un des nombreux épisodes sanglants de la guerre civile. Cette fois, alors que ce sont les Républicains qui ont pris la ville, le jeune médecin soigne les phalangistes et doit affronter bien des horreurs. Le voilà bientôt contraint à faire « de la chirurgie paléolithique », amputant à la scie soldats et officiers de retour du champ de bataille. Rien ne sera épargné à ce docteur Uriel, ni les mouches tournoyant en permanence autour de lui et de ses patients, ni le mépris émanant des deux camps ennemis, même si ici ou là, des amitiés éphémères se nouent entre tous ces hommes.

Mais tous ont ceci en commun : ils ont conscience que cette guerre civile ne leur laisse que peu de choix. « Pauvres gars…, s’exclame l’un des personnages de Dr Uriel, On les prépare à la guerre avec une formation raccourcie…à l’image de leur courte vie. Le lieutenant Blanco était un gamin. Ils disent eux-mêmes que leur première solde, c’est pour l’uniforme et la seconde, pour le linceul. Tragique prestige offert par la guerre à une jeune qui n’a pas vingt ans. »

Dr Uriel : UN PORTRAIT HUMANISTE

Divisée en trois grandes parties et plusieurs sous-parties, ce pavé graphique de 432 pages constitue à n’en pas douter un nouveau témoignage important sur cet épisode tragique, raconté par le gendre du Dr Uriel, humain et humaniste. Il vient s’ajouter utilement aux déjà nombreux romans graphiques publiés ces deux ou trois dernières années sur la guerre d’Espagne (voir notre dossier).

Après « Les Phalanges de l’Ordre Noir » de Bilal, « Les temps mauvais » de Gimenez, « La Nueve » de Paco Roca, ou encore « Les fantômes de Ermo » pour ne citer qu’eux, ce Dr Uriel est pétri d’humanité,  se refusant malgré ses convictions, à juger les hommes, tentant de rester digne et à l’écoute de son prochain , même au cœur de la tourmente.

Graphiquement, on est séduit par la ligne claire de Sento et sa capacité à saisir sur le vif les émotions de ses personnages. Le dessinateur espagnol, caricaturiste et illustrateur pour de nombreux journaux, est aussi enseignant à Valence. Il a à son actif une vingtaine d’ouvrages.

On trouvera aussi à la fin de ce livre un dossier documentaire (Photos, lettres et documents d’époque) qui permettront au lecteur de mieux comprendre l’époque et l’état d’esprit du médecin Uriel.

Article posté le lundi 18 juin 2018 par Jean-Michel Gouin

Dr Uriel de Sento (La Boîte à Bulles) décrypté par Comixtrip
  • Dr Uriel
  • Auteur : Sento
  • Editeur : la Boîte à bulles
  • Parution : juin 2018
  • Prix : 29 €
  • ISBN : 9782849533109

Résumé de l’éditeur : Fraîchement diplômé de médecine, Pablo Uriel effectue son premier remplacement dans un petit village du nord de l’Espagne. Alors qu’il découvre les joies de son métier et d’une vie paisible à la campagne, un soulèvement nationaliste éclate. En juillet 1936, la bourgade de La Rioja, dans laquelle exerce Pablo, est assaillie par une unité franquiste. Le jeune homme est immédiatement fait prisonnier. Contraint de soigner les phalangistes durant le siège de Belchite, Pablo sera par la suite emprisonné par les républicains. Successivement condamné par les deux camps, le docteur Uriel devra, au milieu du champ de bataille, faire face à ses premiers cas de conscience et au-delà de ses convictions politiques, préserver son humanité.
Un brillant témoignage sur les désastres et les injustices de la guerre civile espagnole raconté par le gendre du docteur Uriel.

À propos de l'auteur de cet article

Jean-Michel Gouin

Jean-Michel Gouin

Passionné par l'écrit, notamment l'histoire, la littérature policière et la bande dessinée, Jean-Michel Gouin est journaliste à Poitiers.

En savoir