Entre les lignes

A la mort de son grand-père, Baptiste découvre des lettres de son aïeul qu’il fit parvenir à Anne-Lise Schmidt. Qui était-elle ? Le jeune homme commence alors son enquête qu’il livre dans Toutes les histoires du monde, un roman que Dominique Mermoux adapte en bande dessinée sous le titre Entre les lignes. Plongée au cœur d’une quête familiale dans cet album bouleversant.

« La plus belle histoire d’amour que j’aie jamais lu »

Le père de Baptiste est bouleversé. Il vient découvrir un paquet de lettres de son propre père, Moïse. Adressées à Anne-Lise Schmidt, il y a raconte son enfance en France et sa double vie, en Allemagne lors de la Seconde guerre mondiale.

En annonçant cela à Baptiste, l’homme s’effondre, victime d’un malaise. A l’hôpital, fils et père tentent de comprendre qui est cette jeune femme dont Moïse parle dans ses lettres. Affaibli, le patient alité ne pourra pas commencer son enquête pour retrouver Anne-Lise. Pourtant, tout était prêt : les billets de train et l’hôtel étaient déjà réservés. Qu’à cela ne tienne, Baptiste décide de partir sur les traces de son aïeul, entre le nord de la France et l’Allemagne.

Carnets et lettres

Avec les carnets de Moïse et les lettres pour Anne-Lise, Baptiste monte dans le train direction Réthel. Il est assis à côté de Françoise Robinet, la petite-fille de Paul. Est-ce que l’homme dont le grand-père du médecin fait référence dans ses écrits, serait l’ascendant de la femme du train ? Les deux hommes, originaires de Vireux, se connaîtraient-ils ?

Pourtant, en arrivant dans le petit village, rien ne ressemble aux descriptions de Moïse. Pour enquêter, cela va forcément poser des problèmes à Baptiste. Mais qui était vraiment cet arrière-grand-père ? D’où était-il originaire ?

De Couronnée…

Moïse commence à raconter son histoire dans ses carnets en 1962. C’est à Vireux que débute son récit. Alors âgé de quelques années en 1914, le petit garçon est touché par le début de la Première guerre mondiale : son père est mobilisé. L’espoir de le revoir vivant s’éloigne au fur et à mesure que le conflit se durcit.

La vie se met en place à l’arrière du front, Moïse se retrouvant seul avec sa mère et son frère, Petit-Georges. Il faut survivre quand tout commence à manquer. Pourtant, loin des tranchées, le garçon continue d’aller à l’école et de s’amuser avec Jean et Couronnée.

… A Hennie

Son époux mort au front,  la mère de Moïse se remarie avec Pierre, un homme agréable ayant un fils, Alfred. Mais la vie n’avait décidément pas fait de cadeau au grand-père de Baptiste et de sa mère, son mari atteint d’une tumeur à la lèvre mourut quelques années plus tard.

Mais la rencontre de Moïse et d’Hennie à l’âge de 14 ans bouleverse leur vie. Cette Allemande surdouée fit un grand effet à l’adolescent…

Lire entre les lignes

Pour goûter tout le sel de cette bande dessinée, il faut lire Entre les lignes. Les blancs laissés par ce grand-père permettent de découvrir sa vie, de déceler des indices qu’il aurait volontairement omis de mentionner dans ses carnets.

L’album est une belle adaptation du roman de Baptiste Beaulieu, Toutes les histoires d’amour du monde. L’auteur est un médecin de la région toulousaine, un homme bienveillant avec ses patients. Médiatique – il intervient souvent sur les antennes de France Inter – et très suivi sur les réseaux sociaux – notamment sur twitter – il raconte dans son roman l’enquête bouleversante pour découvrir ses racines.

Moïse, un acteur anonyme de la grande histoire

Alors qu’il vient tout juste de décéder, le fils de Moïse et père de Baptiste découvre la correspondance touchante et brillamment écrite de cet homme et de cette mystérieuse Anne-Lise. Sans trop en dévoiler afin de ne pas gâcher le plaisir de lecture, l’on peut dire que l’identité de cette petite fille est surprenante.

Entre les lignes dévoile donc le récit de la vie de Moïse, un homme ayant traversé le XXe siècle, une période entre drames, conflits militaires et grandes joies. Son histoire, celle d’un anonyme, se confond avec la Grande histoire, celle des deux guerres mondiales.

« Savoir lire entre les lignes, C’est entendre ces paroles, Que le silence termine… » (Alami Loine)

Moïse – qui malgré ce prénom n’est pas juif – s’attarde à écrire à Anne-Lise sur sa vie, ses amours à partir de 1964. On constate alors au fil d’Entre les lignes que cet homme fut marié à Couronnée, son amie d’enfance, avec laquelle il aura un enfant puis tombera amoureux d’Hennie alors qu’il est prisonnier en Allemagne dans les années 1940. C’est aussi cette double vie que Baptiste découvre dans son enquête.

Le médecin tente de retrouver des témoins ou des descendants ayant côtoyé son aïeul. Resté à l’hôpital puis en convalescence, son père suit son parcours de loin. Son fils l’appelle, lui raconte ses pas vers Moïse, en enjolivant souvent la vérité. C’est donc une quête d’identité, un retour aux racines pour le trentenaire.

« Lis et tu découvriras, surtout si tu parviens à lire entre les lignes » (Ahmed Khiat)

Pour adapter le roman publié aux éditions Mazarine, Dominique Mermoux (L’appel, L’invitation) a pris le parti d’alterner les scènes dans le passé de Moïse avec celle de l’enquête de Baptiste. Les premières s’appuient sur les pages des carnets du grand-père. Très écrites, elles sont denses à la lecture.

Sans cadre pour les vignettes, les planches fourmillent de détails de sa vie. D’ailleurs, elles sont réalisées différemment des secondes. Dessinées aux crayons, elles sont matérialisées en bichromie, bleu et marron, avec une infinie douceur. Les pages avec Baptiste sont plus classiques dans leur découpage, gardant néanmoins en plus des autres couleurs, le marron et le bleu qui rappellent celles du passé.

Est-ce que, finalement, cette quête était un prétexte pour rapprocher Baptiste de son père ? Et si la double-vie de Moïse permettait de retisser des liens entre un fils et son géniteur ?

Entre les lignes, c’est un très beau message d’amour intergénérationnel, entre un père et son fils, entre un grand-père et son petit-fils. Bouleversant de sincérité et de justesse.

Article posté le jeudi 13 mai 2021 par Damien Canteau

Entre les lignes de Dominique Mermoux d'après Baptiste Beaulieu (Rue de Sèvres) - Toutes les histoires d'amour du monde
  • Entre les lignes
  • Auteur : Dominique Mermoux, d’après le roman de Baptiste Beaulieu
  • Editeur : Rue de Sèvres
  • Prix : 20 €
  • Parution : 12 mai 2021
  • ISBN : 9782810202508

Résumé de l’éditeur : Lorsqu’il découvre dans une vieille malle trois carnets renfermant des lettres d’amour, le père de Baptiste sombre dans une profonde mélancolie. Baptiste, lui, tombe des nues : Moïse, son grand-père, y raconte toute l’histoire de sa vie. Plus incroyable encore, Moïse adresse son récit à une inconnue : Anne-Lise Schmidt. Naviguant entre les grands drames du xxe siècle et des témoignages d’aujourd’hui glanés dans une tentative éperdue de faire passer un message à son père, Baptiste devra percer le lourd secret d’un homme et lever le voile sur un mystère qui va chambouler toute une famille…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir