Guernica

Que se cache-t-il derrière Guernica, le célèbre tableau de Pablo Picasso ? Pourquoi l’a-t-il peint ? Bruno Loth dévoile ses secrets et bien plus encore dans Guernica, un très bel album La Boîte à Bulles.

Travail de commande

Janvier 1937, Juan-les-Pins. Picasso est désemparé. Le gouvernement républicain espagnol lui a passé une commande pour la future exposition universelle qui se déroulera à Paris.

Pas inspiré, ce travail de commande le bloque. Tout ce qu’il entreprend ne fonctionne pas. Même Marie-Thérèse ne comprend pas ses intentions. Rien n’est bon. Mais un événement tragique va surgir et toute la tristesse et la colère de Picasso va se retrouver dans son Guernica, le plus célèbre de ses tableaux.

Guernica, ville martyre

Non loin de la France, à Guernica, dans la région basque espagnole, pour l’instant tout est calme malgré la guerre civile entre Républicains et les phalanges de Franco.

Les Gudaris – miliciens basques républicains – traversent la ville pour rejoindre Bilbao. Dans la petite cité, il y a aussi Jésus, jeune garçon altruiste, Garaïte 5 mois et sa mère Sofia, Patxi et son père descendus de leur montagne pour vendre leur poliche, Txabi le soldat ou la vendeuse d’espadrilles. Tous se côtoient sans se connaître.

Tout est paisible lorsqu’un avion de la légion allemande Condor survole la ville et lâche ses premières bombes. C’est la panique. Des corps jonchent le sol…

Guernica : dessiner l’indicible

S’il y avait uniquement raconté l’histoire du tableau et de sa création, nul doute que Bruno Loth n’aurait pas atteint son but. Pour accrocher le lectorat, il a décidé d’incarner son récit par de simples habitants anonymes. En choisissant de modestes espagnols, il touche juste.

Il n’y a pas d’effusions de sang ni de grands effets spéciaux grandiloquents, juste de simples habitants en proie à la peur et à la mort. Beaucoup de scènes sont suggérées et c’est aussi cela la force de l’album.

Si Bruno Loth réussit à dessiner Guernica, Picasso lui eut du mal à le faire. Exprimer toute l’horreur des combats dans cette ville martyre ne fut pas simple. Comment faire ressentir l’indicible, la mort et la douleur ? C’est cela la grande puissance évocatrice de l’un des plus célèbres tableaux de l’artiste espagnol.

Bruno Loth : auteur engagé

Comixtrip aime le travail de Bruno Loth. Son œuvre forte, intelligente et engagée nous touche. Après Dolorès, Mémoires d’un ouvrier – l’histoire de son grand-père dans les chantiers navals de Bordeaux – ou Les fantômes d’Ermo – déjà sur la Guerre civile espagnole – il récidive de façon sobre mais d’une belle justesse avec Guernica. Ce récit sensible est touchant par sa vision intimiste de l’histoire du tableau.

Un ouvrage validé par la Fondation Picasso

Comme il le précise à la fin de l’ouvrage, Bruno Loth s’est rendu sur place. Il y a rencontré Luis Iriondo, le dernier survivant des bombardements de Guernica. Un long texte dans les pas du vieil homme et des photos composent ce dossier.

Afin d’être en accord avec les ayant-droits de Pablo Picasso, La Boîte à Bulles a obtenu la validation de la Fondation Picasso. Même s’il a du parfois retravailler certaines planches, cette caution morale est précieuse. Elle permet aussi la reproduction de clichés de Dora Maar sur la réalisation du tableau.

Aidé aux couleurs par Corentin, son fils, Bruno Loth réalise de belles planches dans un style semi-réaliste du plus bel effet. Le format à l’italienne permet aux lecteurs d’apprécier la justesse des dessins de l’auteur bordelais.

Guernica : toute la force du tableau de Picasso dans un album originale et intelligent !

Article posté le mercredi 30 janvier 2019 par Damien Canteau

Guernica de Bruno Loth d'après Picasso (La Boîte à Bulles)
  • Guernica
  • Auteur : Bruno Loth
  • Coloriste : Corentin Loth
  • Editeur : La Boîte à Bulles
  • Prix : 19€
  • Parution : 06 février 2019
  • IBAN : 9782849533291

Résumé de l’éditeur : Espagne, 1937, la ville de Guernica est ravagée par une attaque aérienne sans précédent. Ce crime de guerre entrera dans l’histoire comme le premier bombardement aérien de civils et comme la source d’inspiration pour Pablo Picasso d’un de ses tableaux les plus célèbres. Guernica de Bruno Loth, est une fenêtre ouverte sur l’histoire qu’on ne raconte pas : la destinée de ceux dont la vie fut anéantie, en même temps que leur ville. Il met ce récit en parallèle avec le cheminement artistique de Pablo Picasso, qui voudrait exprimer sa rage de voir son pays ravagé par la guerre, menacé par le fascisme mais qui peine à trouver l’inspiration pour ce faire. Dans cet album, Bruno Loth nous plonge dans l’intimité des habitants et de l’artiste pour donner les clés d’une oeuvre majeure de l’art.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir