Hugo Pratt : Voyages avec Rimbaud, Kipling, Baffo

Edité par Le Tripode, ce coffret exceptionnel regroupant trois albums, Hugo Pratt : voyages avec Rimbaud, Kipling, Baffo permet de redécouvrir sous un angle nouveau les textes de ces trois grands écrivains, sous la plume du maître italien créateur de Corto Maltese. Il est composé de Les lettres d’Afrique de Arthur Rimbaud, Les poésies de Rudyard Kipling et Les sonnets érotiques de Giorgio Baffo. Superbe !

TROIS ALBUMS INTROUVABLES

C’est dans les dernières années de sa vie bien remplie que Hugo Pratt décida d’illustrer de ses magnifiques aquarelles les trois livres : Les lettres d’Afrique de Arthur Rimbaud, Les poésies de Rudyard Kipling et Les sonnets érotiques de Giorgio Baffo.

Durant ces quatre années (de 1991 à 1994), ils occupèrent une place importante dans son existence. Devenus introuvables actuellement, les éditions Le Tripode (Le livre ou Les jumblies) ou ont eu la riche idée de les faire (re)découvrir aux lecteurs sous la forme d’un coffret d’une excellente qualité d’impression. Elles ont choisi de les présenter sous forme d’albums indépendants sur un papier Munken Print Creal 15 de 150 grs et une couverture Geltex LS, 115 grs. Ce qui donne encore plus de valeur aux textes des 3 écrivains mais aussi admirer encore plus le trait élégant, sensuel et aérien de l’auteur de Ernie Pike.

Chaque album est ouvert par une préface signée Dominique Petitfaux, spécialiste de l’œuvre de Pratt, qui lui consacra notamment des entretiens en 1991 (Le désir d’être inutile). C’est d’ailleurs à partir de ces rencontres que sont extraites les citations du coffret.

LETTRES D’AFRIQUE DE ARTHUR RIMBAUD

Publié entre 1880 et 1891, Les lettres d’Afrique ont été écrites par Arthur Rimbaud alors que celui-ci vivait sur ce continent. C’est dans cette période alors qu’il a une vingtaine d’années que l’écrivain avait décidé de partir à l’aventure pour faire fortune, notamment en vendant des armes.

Pratt aimait énormément l’œuvre de Rimbaud qu’il mentionna plusieurs fois dans ses albums (Les Ethiopiques où un de ses personnages lit à haute voix Le bateau ivre et La bohème ou dans Corto Maltese en Sibérie, son héros récite Sensation).

Il faut souligner que Pratt lui-même a vécu en Ethiopie entre 1937 et 1942. En illustrant ainsi une vingtaine de lettres (sur 150 connues), l’auteur réunit ainsi ses deux passions : l’Afrique et Rimbaud. D’ailleurs, le dessinateur italien était surtout attiré par le Rimbaud adulte, celui de la liberté et de l’aventure. Il confiera d’ailleurs le pouvoir de séduction sur lui : « En premier lieu, ses poésies, bien sûr, mais aussi, et au moins autant, sa personnalité, l’étrangeté de sa vie : à 20 ans, il cesse d’écrire et commence une vie d’aventure… ».

Ces 64 pages de pur bonheur mettent en lumière les lettres de Rimbaud à sa famille à partir de 1880, où il explique notamment à ses membres : « Chers amis, je suis arrivé dans ce pays après vingt jours de cheval à travers le désert Somali. » Il leur raconte aussi ses tracas quotidiens, la dureté du climat et ses affaires qui ne fonctionnent pas comme il le souhaiterait.

« Une année ici en vaut cinq ailleurs. On vieillit très vite, ici, comme dans tout le Soudan ». Une dizaine d’aquarelles parcourent le livre. Pratt y dessine le poète français mais aussi des habitants, des soldats ou des coloniaux. Les couleurs rendent magnifiquement celles de ce continent mais aussi les chaleurs et l’aridité des pays.

POÈMES DE RUDYARD KIPLING

Les poèmes de Rudyard Kipling illustrés par Hugo Pratt furent publiés pour la première fois par Edizioni Nuages en Italie et Vertige Graphic en France en 1993.

Après un succès éditorial concernant Les lettres d’Afrique de Rimbaud par Pratt, les deux maisons éditions décidèrent de créer une nouvelle collection où des auteurs de bandes dessinées avaient carte blanche pour illustrer de grands textes d’écrivains. Lorenzo Mattotti choisit ainsi Le pavillon des dunes de Robert Louis Stevenson et l’auteur de Capitaine Cormorant, les écrits de l’auteur du Livre de la jungle.

Dans les années 90, l’aura de Kipling avait beaucoup terni. Mise à part ses écrits pour enfants, il faisait l’objet d’un rejet par les intellectuels. Il faut souligner que l’auteur britannique était d’un grand conservatisme et proche des idées colonialistes, bercé par cet immense empire allant jusqu’en Australie, en passant par l’Inde et l’Afrique qui le fascinait.

Comme l’explique Dominique Petitfaux, les poèmes de Kipling « s’attachent surtout à montrer des soldats pris dans des conflits qu’ils ne font que subir, et que leur seule victoire est d’y survivre ». S’il ne considérait pas le poète britannique comme un grand écrivain, Pratt aimait surtout certains romans comme La lumière s’éteint ou les Livres de la jungle. De plus, il n’aimait pas ses idées réactionnaires même s’il pouvait être touché par certains livres.

Pour cet album, Pratt a choisi des textes où Kipling « aborde la guerre par le biais d’histoires individuelles, où les sentiments priment sur l’action et l’idéologie ». Ils sont quasiment tous extraits du recueil Les ballades de la chambrée publié en 1892. A noter qu’ils n’avaient jamais fait l’objet d’une traduction. C’est pourquoi chacun d’entre eux est publié sur une double-page avec à gauche le texte en anglais et à droite sa traduction française.

152 pages intenses où le lecteur découvre le quotidien de ces soldats de l’Empire. Ainsi, Hugo Pratt réalise une trentaine d’illustrations pour ces Poèmes. Là encore, il met en scène des habitantes et des habitants, des Indiens en costume, des soldats britanniques, mais aussi des chevaux ou des scènes de guerre.

SONNETS ÉROTIQUES DE GIORGIO BAFFO

Giorgio Baffo était un écrivain vénitien du XVIIIe siècle (1694-1768) qui fut aussi magistrat et sénateur de la République de Venise. Vénitien lui aussi, Hugo Pratt choisit 33 sonnets érotiques de l’auteur. Vertige Graphic en France publia le recueil en 1994, refermant ainsi la trilogie de ce coffret (en Italie en 2002 chez Edizioni Nuages).

L’auteur de Corto Maltese fut séduit par les textes de ce philosophe libertin qui du les cacher de part sa position sociale dans la République. Ce paradoxe éveilla aussi la curiosité de Pratt. Il faut souligner qu’il est quasiment inconnu en France.

Les 18 aquarelles de l’ouvrage ont été réalisées à des époques différentes et étaient déjà connues des amateurs de Hugo Pratt. Il n’en dessinera que trois nouvelles pour le recueil. Ainsi le lecteur découvre des illustrations qui n’ont pas de lien direct avec les écrits du libertin. Les femmes dévoilées dans les pages sont avant tout celles qu’il a connu.

Là encore, les textes en italien sont en résonance avec leurs traductions dans des doubles pages. La douceur, l’élégance et la volupté des corps sont sublimes, juste esquissés et effleurés. Les femmes de Pratt viennent de Calabre, de Mar del Plata, de Milan ou du Portugal.

Hugo Pratt : Voyages avec Rimbaud, Kipling, Baffo : un extraordinaire coffret réunissant des magnifiques textes et de sublimes dessins. Un recueil que tous les passionnés de Hugo Pratt doivent posséder dans leur bédéthèque idéale.

Article posté le jeudi 19 octobre 2017 par Damien Canteau

Hugo Pratt : voyages avec Rimbaud, Kipling, Baffo (Le tripode) décrypté par Comixtrip
  • Hugo Pratt : Voyages avec Rimbaud, Kipling, Baffo
  • Auteur : Hugo Pratt, d’après les textes de Rimbaud, Kipling et Baffo
  • Éditeur : Le Tripode
  • Prix : 45€
  • Parution : 05 octobre 2017
  • ISBN : 9782370550972

Résumé de l’éditeur : Dans les dernières années de sa vie, entre 1991 à 1994, Hugo Pratt choisit d’accompagner d’aquarelles des textes rares d’Arthur Rimbaud, Rudyard Kipling et Giorgio Baffo. Ces recueils, devenus depuis introuvables, sont rassemblés pour la première fois dans un coffret et accompagnés de préfaces inédites d’un des meilleurs connaisseurs d’Hugo Pratt, Dominique Petitfaux. L’œuvre de Pratt permet de le deviner, les livres occupèrent une place prépondérante dans sa vie. De sa découverte précoce d’écrivains comme Robert Louis Stevenson et Homère, jusqu’à ses ultimes lectures, souvent très érudites, le célèbre dessinateur n’a eu de cesse tout au long de sa vie de constituer une bibliothèque irradiante, à la mesure de son insatiable curiosité. Au moment de sa mort, cette bibliothèque rassemblait plus de vingt mille ouvrages et avait envahi toutes les pièces de sa maison. Mais pourquoi, dans le vaste inventaire de ses livres de prédilection, Hugo Pratt a-t-il privilégié des lettres d’Afrique de Rimbaud, des poésies militaires de Kipling et des sonnets érotiques de Baffo, poète vénitien du dix-huitième siècle ? Comme le souligne dans ses préfaces Dominique Petitfaux, le choix inattendu de ces textes en dit beaucoup des goûts littéraires de Pratt mais révèle aussi l’attirance du créateur de Corto Maltese pour des écrivains dont les destins font écho au sien. L’Éthiopie de Rimbaud et son appel de l’ailleurs, l’enfance coloniale de Kipling et sa culture militaire, la Venise de Baffo et son goût immodéré des femmes… En choisissant des auteurs à la façon d’un portrait chinois, Hugo Pratt nous offre, à la croisée de la littérature et de l’art, l’une de ses dernières et plus intimes invitations au voyage.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir