Insomniaques

Tu dors ? Hé psst ? …. Tu dors ? Bienvenue dans le monde des insomniaques. Des heures à regarder les aiguilles défiler. Les pensées qui tournent à toute allure. En rond, en montagnes russes, en micro sommeil ou agitation nocturne. Bienvenue dans le monde de ceux qui ne dorment plus, et qui se lèvent au petit matin, plus énervés que jamais. 

Insomniaques

Ganta est insomniaque. Depuis plusieurs années, par période, il n’arrive plus à dormir. Alors il tourne en rond. Il évite d’utiliser son téléphone, il paraît que ça garde éveillé. Il lit, beaucoup. Puis il regarde désespérément la lumière de l’aube filtrer par la fente de ses volets.

Au lycée, il a sommeil, il est irascible, il ne supporte pas les autres et les autres ne le supportent pas. Il est trop bizarre et trop grognon.

Il aimerait tellement rattraper ses heures de sommeil, plutôt que de voir du monde. Mais c’est compliqué de trouver un coin tranquille pour dormir dans un lycée. Surtout lorsque le festival de l’établissement se prépare. Tout le monde est excité. Tout le monde, sauf Ganta. Lui, il voudrait juste dormir.

Un après-midi, une camarade le force à aller chercher des cartons pour le stand de leur classe. Ganta parcours des couloirs, le pas traînant, jusqu’à se retrouver devant les portes de l’observatoire.

La légende de l’observatoire

Depuis plusieurs années, l’observatoire du club d’astronomie est abandonné. La légende raconte qu’autrefois une membre du club est morte et hante le lieu. Elle aurait provoqué la folie, puis la disparition de l’un de ses camarades. Depuis, de peur de devenir fou à leur tour, plus personne ne participe au club d’astronomie. L’observatoire est désert, il sert de débarras.

Enfin ça, c’est avant de tomber sur la belle au télescope dormant, allongé dans son casier rouillé. Isaki.

Isaki aussi est insomniaque. L’observatoire est sa base secrète, le lieu où elle peut disparaître pour grappiller quelques minutes de sommeil. Cette rencontre va changer la vie de Ganta. Car pour une fois, il n’est pas tout seul à regarder les aiguilles défiler péniblement.

L’heure du silence

Isaki est une jeune fille sociable et aux idées farfelues. Elle est culottée et ose tout, ou presque. Avec elle, Ganta va peu à peu sortir de sa bulle. Et par la même, s’extirper de son brouillard nocturne. Ensemble, ils vont sortir des sentiers battus, mettre à profit leurs heures de sommeil perdues.

Avec la complicité d’adultes compréhensifs, la nuit devient un peu moins source d’ennuis. Mais comment retrouver le sommeil ?

Leur rencontre, c’est le fil d’Ariane qui leur permettra peut-être de résoudre ce mystère qui leur semblait insoluble. Sans même s’en apercevoir Ganta et Isaki posent le doigt sur les raisons qui font qu’ils ne dorment pas. Et timidement, commencent à effleurer du bout du doigt un sommeil simple et réparateur. Mais aussi, au bout du chemin, un peu plus qu’une amitié complice.

Romantique Makoto Ojiro

Makoto Ojiro nous raconte une histoire pleine de tendresse et de simplicité. Son dessin est riche, arrondi tout en étant assez conventionnel. Ses paysages sont détaillés, ses personnages pulpeux. Ils semblent attendrissant au premier regard, sans cacher leurs caractères compliqués et leurs mauvaises habitudes.

C’est un manga très équilibré que publient les éditions Soleil. Confortable dans sa forme, original dans le fond. La thématique nous étonne,  portée par des personnages attendrissants et loin d’être ennuyants.

Article posté le lundi 22 novembre 2021 par Ma Lo

Insomaniques de Makoto-Ojiro (Soleil Manga)
  • Insomniaques
  • Autrice : Makoto Ojiro
  • Éditeur : Editions Soleil
  • Prix : 7,99 €
  • Parution : 12 mai 2021
  • ISBN : 9782302092297

Résumé de l’éditeur : Ganta Nakami est insomniaque. À l’école, Il semble donc fatigué, voire associable. Un jour, dans la salle d’astronomie, il découvre Isaki Magari, endormie dans un coin. Insomniaque comme lui, mais bien plus sociable, elle lui propose de partager l’endroit pour y dormir en cachette. Leur rapprochement semble les aider à retrouver le sommeil, chacun étant sensible aux battements de cœur de l’autre…

À propos de l'auteur de cet article

Ma Lo

"C'est fou ce qu'on peut raconter avec un dessin". Voilà comment les arts graphiques ont englouti Ma Lo. Depuis, elle revient de temps en temps nous parler de ses lectures, surtout quand ils viennent du pays du soleil levant. En espérant vous faire découvrir des petites pépites à savourer ou à dévorer tout cru !

En savoir