Isola, tome 1

Rook se démène pour accompagner sa reine Olwyn à Isola. Alors que la guerre est proche, la souveraine a été transformée en tigresse. Avancer parmi les obstacles et cacher la vérité, telles sont les missions de cette protectrice dévouée. Brenden Fletcher et Karl Kerschl imaginent Isola, un récit fantastique surprenant, vitaminé et plein de mystères chez Urban Comics.

Etrange maléfice

Olwyn et Rook sont en chemin. Si la première est une souveraine frappée d’un étrange maléfice, la seconde est sa protectrice loyale mais inexpérimentée. La reine a été transformée en une tigresse noire aux reflets bleutés, par un mystérieux pouvoirs.

Ensemble, elles tentent de rallier Isola, un endroit sûr pour la monarque. Elles avalent des kilomètres à pied pour échapper aux dangers et plus particulièrement au Clan des chasseurs. En félin, Olwyn est d’une grande vulnérabilité. Ainsi, son secret doit être le mieux garder du monde.

Pring, Bendix, loups et chasseurs

En route, il faut se méfier de tout; la nuit encore plus. Elles sont surprises par un Moro du nom de Pring qui semble avoir reconnu Olwyn mais trop louche pour que Rook lui fasse confiance.

A bout de force, la tigresse arrive tant bien que mal jusqu’à une petite cité en ruine où Bendix semble régner en maître. Cachée dans la forêt proche, la souveraine attend que sa protectrice revienne avec de la nourriture. Après une attaque violente de loups, Rook est surprise par le Clan des chasseurs

Fort début de saga pour Isola

Voilà une aventure fantastique surprenante et accrocheuse ! Isola ne laissera pas les amateurs du genre de marbre tant le suspense et les tensions sont nombreuses. Brenden Fletcher est un maître du scénario et cela se ressent de nouveau dans ce premier opus de cette saga. Après Gotham Academy, il s’associe encore avec Karl Kerschl pour nous emmener dans un pays lointain, entre pouvoirs surnaturels, guerre et personnages sortis de peuples autochtones peu évolués.

Quel étrange mal ronge Olwyn ? Pourquoi a-t-elle été transformée en tigresse ? Pourquoi, un attelage aussi léger pour parcourir un chemin de tous les dangers ? Telles sont les questions de Isola et bien plus encore.

Il y a de la tension, des mystères et de la poésie dans ce premier volume de Isola. Pourquoi le royaume semble défiguré ? Pourquoi des guerres ont-elles ravagé le pays ? Tous les personnages secondaires – Rook, les chasseurs, Pring, Bendix ou les racleurs – ont un rôle fort dans l’intrigue. La dévouée Rook, jeune adolescente prête à mettre sa vie en jeu pour le bien-être de sa souveraine. Un peu tête brûlée, elle semble s’excuser des malheurs qui arrivent à Olwyn. Pring apporte cette étrangeté et cet onirisme au récit. Mystérieux chamane, il semble en connexion avec la reine. Quant aux chasseurs, ils multiplient les tentatives pour retrouver Olwyn et l’éliminer.

De la puissance du dessin

Dans la veine des contes populaires ou d’une geste arthurienne, la série Isola est emplie de magie et de poésie comme rarement où peut lire dans les bandes dessinées, hormis peut-être L’âge d’or de Pedrosa et Moreil. Entre une vitesse effrénée pour sauver sa peau et la douceur de la contemplation de certains personnages, le rythme est d’un grand équilibre.

Revisitant le mythe d’Orphée et d’Eurydice, Isola est magnifique graphiquement. Le dessin de Karl Kerschl est beau et puissant. L’auteur canadien né en 1950 nous envoûte par des couleurs hypnotiques. Il suffit de regarder le bleu électrisant de Olwyn pour être subjugué. Les rouges, les bleus, les roses et les violets sont merveilleux.

Prix Eisner de la meilleure bande dessinée en ligne pour The Abominable Charles Christopher en 2010, Karl Kerschl rend aussi un grand hommage à Hayao Miyazaki et plus particulièrement à Princesse Mononoké. Ces animaux et ses créatures fantastiques empruntent des traits au génie japonais.

Isola : suivez le parcours semé d’obstacles et de dangers d’une reine déchue et de sa fidèle protectrice. Accrocheur, intelligent et beau !

Article posté le samedi 23 février 2019 par Damien Canteau

Isola 1 de Brenden Fletcher et Karl Kerschl (Urban Comics)
  • Isola, volume 1
  • Scénariste : Brenden Fletcher
  • Dessinateurs : Karl Kerschl et Msassyk
  • Editeur : Urban Comics, collection Urban Indies
  • Parution : 22 février 2019
  • Prix : 10€
  • ISBN : 9791026818922

Résumé de l’éditeur :  Rook, le capitaine de la garde royale, a fui la capitale avec la reine Olwyn, en proie à un étrange maléfice. Pour lui permettre de reprendre sa place sur le trône et ainsi sauver le royaume de Marr d’une guerre imminente, il leur faudra atteindre une île mystérieuse à l’autre bout du monde, un lieu dont parle les légendes sous le nom d’Isola, la terre des morts.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir