Jim Hawkins, Sombres héros de la mer

Le temps passe lentement sur l’Hispaniola et pour cause, tout le monde s’active pour retrouver le trésor du Capitaine Flint. Smollet, le capitaine, Kong John Silver et surtout Jim Hawkins, le tout jeune moussaillon sont de la partie. Mais rien ne va être simple dans cette entreprise périlleuse. Après un premier volume qui nous avait enchanté, Sébastien Vastra dévoile le deuxième opus de Jim Hawkins, sa formidable adaptation de L’île au trésor de Robert Louis Stevenson.

A LA RECHERCHE DU TRÉSOR DU CAPITAINE FLINT

Parti de Bristol pour trouver le trésor du Capitaine Flint, l’Hispaniola vogue à vive allure sur les flots. Pour diriger les marins et les pirates, le Capitaine Smollet joue des coudes et impose avec fermeté ses décisions. Il est secondé par le Chevalier Trelawney et le docteur Livesey. Tout ne coule pas de source, il faut tenir les différentes parties de l’équipage qui n’ont pas le même but non plus.

Après avoir récupéré la carte du vieux Billy Bones qui indiquerait le lieu de l’enfouissement, Jim Hawkins s’est aussi embarqué sur le navire. Tout jeune adolescent, il a quitté sa mère et l’auberge familiale pour l’appel du grand large.

MUTINERIE

Le moussaillon aime cette nouvelle vie même si elle n’est pas des plus simples et que les plus anciens lui en font voir de toutes les couleurs. Il trouve du réconfort auprès de Kong John Silver, le cuisinier de l’Hispaniola, celui-là même qui a enrôlé les pires crapules sur le bateau. Jim aime écouter de longues heures ce pirate unijambiste lui raconter ses exploits. La confiance s’installe entre les deux.

Un soir arrosé d’alcool, le jeune adolescent – caché dans un tonneau – surprend une conversation entre Silver et ses hommes : ils établissent un plan pour renverser Smollet et faire main basse seuls sur le trésor. La mutinerie est en marche…

JIM HAWKINS : LE SOUFFLE DE L’AVENTURE

Afin de mieux appréhender ce deuxième opus de Jim Hawkins, nous nous sommes replongés dans le premier volume. Notre mémoire nous ayant fait défaut. Il faut dire que Sébastien Vastra a le don de faire attendre ses lecteurs. Trois longues années se sont écoulées avant que Sombres héros de la mer (beau clin d’oeil à Noir Désir) ne soit publié. Il a bien fait de nous faire patienter tant ce deuxième tome est aussi excellent que le précédent !

Habile conteur, l’auteur de Eclipse (avec Antoine Ozanam, Vents d’Ouest) adapte avec grand talent L’île au trésor de Robert Louis Stevenson, librement mais avec grande justesse. Si cette histoire fut maintes fois déclinée en films, séries ou bandes dessinées (Long John Silver de Xavier Dorison et Mathieu Lauffray, la version de Simon et Chauvel ou encore celle du maître mangaka Osamu Tezuka), cette adaptation de Vastra possède ce petit plus qui laisse un excellent goût en bouche, un formidable souffle épique.

Au-delà d’une simple course au trésor, il y a avant tout la quête initiatique de Jim. Sans père depuis tout petit, il cherche un substitut en la personne de Kong John Silver, pirate peu recommandable, ainsi que l’affirmation de sa personnalité.

TEMPÊTE ET MUTINERIE

La première partie de l’album est un subtil huis-clos qui prend des accents angoissants lors de la terrible tempête que l’Hispaniola doit essuyer. Tout le monde est à son poste pour que le navire ne sombre pas. Ajouter à cela le complot fomenté par Silver et cette fin de deuxième volume embarque le lecteur de la meilleure des manières.

Si le scénario est singulier et d’une grande originalité, la partie graphique l’est tout autant. Le dessin de Sébastien Vastra nous fascine tellement il est beau ! Pour composer ses personnages, il a choisi l’anthropomorphisme qu’il décline avec maestria. Les albums de bandes dessinées qui utilisent ce genre sont nombreux, notamment en Jeunesse (voir nos dossiers : Les animaux malades de la guerre, De Tom Pouce à Maus, ces animaux trop humains ou notre top 25), les protagonistes de l’auteur rouennais sont singuliers. Là où nous avons l’habitude de voir des chiens, des ours, des singes ou des chats, lui s’aventure avec habileté vers des oiseaux, des serpents, des porc-épics, des zèbres, des poissons ou des morses.

Le découpage donne du rythme à l’histoire et les couleurs apportent de la matière aux personnages. Les scènes dans la tempête sont magnifiques (ombres, pluie et le déchaînement des vagues) ainsi que celles du combat sur l’île.

Jim Hawkins : une superbe aventure grand public de qualité ! En espérant ne pas avoir à attendre trois ans pour lire la suite. Et si un producteur se laissait tenter par une adaptation animée de cette magnifique version de L’île au trésor ?

Article posté le mardi 27 février 2018 par Damien Canteau

Jim Hawkins 2 de Sébastien Vastra (Ankama) décrypté par Comixtrip
  • Jim Hawkins, tome 2 : Sombres héros de la mer
  • Auteur : Sébastien Vastra
  • Editeur : Ankama
  • Prix : 14.90€
  • Parution : 02 février 2017
  • ISBN: 9782359109573

Résumé de l’album : La carte du vieux Billy Bones en poche, Jim quitte l’Angleterre avec pour objectif de retrouver le trésor du capitaine Flint. A bord de L’Hispaniola commandée de main de fer par le capitaine Smollet, la tension monte et l’équipage fait corps derrière le charismatique cuisinier Kong John Silver. Sous les ailes de cet ange gardien , Jim poursuit son apprentissage et découvre que la vie dont il rêvait n’a rien d’idéale. Affronter les tempêtes sera inevitable s’il veut gagner sa place au milieu de ces loups de mer, Mais à mesure que l’île approche, les esprits s’échauffent et la fièvre de l’or pourrait bientôt réveiller les démons qui sommeillent sous les masques…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir