Jours d’attente

Jérôme ne veut plus se battre. C’est un déserteur. Pour se cacher, il décide d’aller vivre avec son grand-père taciturne dans une très vieille maison. Thomas Desaulniers-Brousseau et Simon Leclerc imaginent leur relation dans Jours d’attente, un album fort et très original aux éditions La Pastèque.

Fuir la guerre

Canada pendant la Seconde guerre mondiale. Jérôme Beauvais est un déserteur. Il revient dans son village afin de s’y cacher pour échapper au front.

Sa mère tient un magasin général et sa petite amie est vendeuse en boulangerie. S’il n’a pas conscience que de se promener dans la petite bourgade peut être dangereux pour lui et sa famille, sa mère le lui fait bien comprendre.

Au cœur de la forêt, une cachette hantée ?

Pour le protéger au mieux, sa mère décide de l’emmener chez Maurice, son grand-père, au milieu de la forêt. Là-bas, il sera en sécurité.

Jérôme ne va pas passer sa vie à se la couler douce. Maurice le réveille aux aurores. Pour l’occuper, ils vont restaurer la vieille maison.

Rapidement, le jeune homme découvre qu’un incendie se déclara peu de temps avant l’achat par son aïeul et qu’un suicide s’y est déroulé. Et si cette demeure était hantée ?

Très longs Jours d’attente

Jours d’attente est le premier album de bande dessinée de Thomas Desaulniers-Brousseau et Simon Leclerc. Pour leurs premiers pas ensemble dans le monde du 9e Art, nous sommes époustouflés. Tout d’abord par un récit fort, sensible et empli de mystère.

Thomas Desaulniers-Brousseau, le scénariste, arrive avec une grande habileté à tenir en haleine son lectorat simplement par les relations entre Maurice et son petit-fils, entre Jérôme et sa mère mais également entre Jérôme et sa petite amie.

Les deux personnages principaux sont au cœur de cet album. Ces deux êtres très différents se retrouvent autour d’un même projet : réhabiliter la vieille maison. Leurs scènes en commun se déroulent dans un huis-clos parfois étouffant. L’un est toujours hanté par ses visions d’horreur de la guerre, tandis que le second parle peu et ressemble à un vieil ours au fond de sa tanière.

La grande force du scénario de Thomas Desaulniers-Brousseau est avant tout de suggérer les choses sans les montrer frontalement. Ainsi, souvent Maurice et Jérôme se parlent sans vraiment se parler. Ils évoquent, ils font des ellipses ou esquivent les conversations.

Mystères non résolus

En plus de ces magnifiques moments d’échanges, l’auteur montréalais ajoute un mystère à son récit. En réaménageant le grenier, Jérôme découvre petit à petit le passé de la maison. Incendie et suicide animent ses pensées. Ces deux tragiques événements sont intervenus avant l’achat de la demeure par Maurice.

Son enquête (sans vraiment en être une) l’interpelle, le bouleverse voire le fait grandir. Pourquoi personne dans le village ne veut dire la vérité sur ces deux moments funestes ? Pourquoi tant de tensions et de secrets ?

Jours d’attente possède aussi une ambiance pesante avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête de Jérôme. Va-t-il être découvert ? Alors que le front est loin en Europe, le Canada n’est impacté que par ses soldats qui partent combattre. La vie semble longue et l’attente interminable.

De la beauté du dessin

Alors que le récit de Jours d’attente nous happe, que dire du dessin ? Il est magistral ! Le trait énergique et jeté de Simon Leclerc est sublime ! L’auteur ayant suivi des cours d’animation à CalArts en Californie nous enchante par des planches fortes et bouleversantes.

Pour les réaliser, l’auteur de Nevada (avec Fabien Dreuil et Xavier Hardy) a utilisé avec dextérité les gouaches et les pastels à l’huile. Ce subtil mélange donne une force et une vitalité surprenantes. Ce procédé apporte aussi les tensions, le mystère et l’ambiance pesante au récit.

Jours d’attente : une belle surprise ! Un drame passionnant et poignant porté par un dessin magistral et une histoire forte. Encore une pépite signé La Pastèque. Deux jeunes auteurs à suivre…

Article posté le lundi 04 novembre 2019 par Damien Canteau

Jours d'attente de Thomas Desaulniers-Brousseau et Simon Leclerc (La Pastèque)
  • Jours d’attente
  • Scénariste : Thomas Desaulniers-Brousseau
  • Dessinateur : Simon Leclerc
  • Éditeur : La Pastèque
  • Prix : 19€
  • Parution :  06 septembre 2019
  • ISBN : 9782897770648

Résumé de l’éditeur : Pendant que s’étire la Deuxième Guerre mondiale, Jérôme Beauvais s’est réfugié en forêt et il attend. Après sa désertion des Forces canadiennes, sa mère l’a envoyé dans cet endroit où il vit reclus auprès de son taciturne grand-père, qui l’occupe avec les rénovations de sa vieille maison. Bientôt, Jérôme s’intéresse à l’histoire des lieux, ponctuée de crimes et de morts suspectes. À mesure que son isolement grandit, Jérôme s’abîme dans les secrets de la demeure. Un suicide, un incendie et des murmures de sorcellerie hantent ses pensées, prenant peu à peu le pas sur la réalité de la guerre et sur ses propres fantômes.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir