La colère de Poséidon

Imagine, tu es Poséidon… Imagine, tu t’appelles Isaac… Imagine, tu es Prométhée… Anders Nilsen donne sa vision très moderne des mythes de la Grèce Antique et de l’Ancien Testament dans La colère de Poséidon, un superbe recueil de récits courts aux éditions Atrabile. Une merveille !

LA COLÈRE DE POSÉIDON : HUIT MYTHES REVISITés

Et si Anders Nilsen confrontait les dieux de la Grèce Antique au monde contemporain ? Cela donnerait huit merveilleux récits. Alors qu’il fut invité à une soirée lecture, l’auteur américain imagina ces courtes histoires un peu rapidement. Le lecteur se laisse embarquer par des divinités face au contradictions de notre société.

Pour débuter chaque chapitre, il les amorce par une expression quasi identique pour que le lecteur s’identifie fortement à ces déesses et ces dieux ou ces figures de La Bible, afin qu’il puisse se mettre à leur place. « Imagine, tu es Poséidon… Imagine, tu t’appelles Isaac… Imagine, tu es Prométhée… Tu t’appelles Athéna… » happe le lecteur dès leur vision. Ses textes interpellent ainsi par une écriture à la deuxième personne du singulier.

De l’inutilité de Poséidon à l’ivresse d’Athéna

Alors que Poséidon avait régné sur toutes les mers et océans du monde, qu’il avait traqué Ulysse jusqu’aux confins de la Terre, il passa de mode puisque les Hommes avaient dompté les eaux.

De son côté, à son réveil, Athéna subit les effets secondaires de sa gueule de bois de la veille et ne se souvient de rien. Malgré son foie dévoré tous les jours par des aigles en haute de sa montagne, Prométhée ne regrette toujours pas d’avoir apporté le feu aux Hommes. Il y a aussi Isaac sacrifié par son père pour la gloire des Dieux, Eros qui gère les Internets ou encore Bacchus patron d’une boîte de nuit.

LA colère de Poséidon : les nouveaux l’Iliade et l’Odyssée de Nilsen

Il nous avait bouleversé avec Fin, son poignant récit sur sa reconstruction après le décès de sa compagne malade (le plus bel album de l’année 2015), Anders Nilsen est de retour avec La colère de Poséidon, un album à part dans son parcours artistique. Il imagine ce que pourraient être les Dieux grecs et les personnages de l’Ancien Testament aujourd’hui. Comme nous, ils seraient confrontés aux affres et aux dérives de nos sociétés. Ainsi, l’auteur chicagoan imagine L’Iliade et l’Odysée d’Homère à la sauce 2018 et c’est une formidable réussite. Des récits drôles, parfois cyniques et mordants.

L’auteur de Des chiens, de l’eau (Actes Sud, 2005) réalise une seule grande illustration par planche avec un texte dessous, comme dans les feuilletons illustrés du début du 20e siècle. Ses personnages évoluent comme dans un théâtre d’ombre dans leur récit. Ils sont dessinés à partir de grands aplats noirs qui intriguent le lecteur et apportent du mystère.

La colère de Poséidon : encore un album de grande valeur de Anders Nilsen !

Article posté le mercredi 21 février 2018 par Damien Canteau

La colère de Poséidon de Anders Nilsen (Atrabile) décrypté par Comixtrip
  • La colère de Poséidon
  • Auteur : Anders Nilsen
  • Editeur : Atrabile
  • Prix : 16€
  • Parution : 9 février 2018
  • ISBN: 9782889230655

Résumé de l’album : « Et donc, imagine, tu es Poséidon, dieu des mers ». On avait déjà pu entrevoir l’intérêt qu’Anders Nilsen portait aux grands mythes dans certaines de ses oeuvres passées; dans La Colère de Poséidon, il s’intéresse tout particulièrement à l’Ancien Testament et à la mythologie grecque. Nilsen offre ici des versions réinterprétées, actualisées et passablement chamboulées des histoires d’Ulysse, Prométhée, Noa, Isaac et Lucifer (parmi d’autres), mais en témoin attentif de son époque, c’est bien du monde d’aujourd’hui qu’il nous parle et de ses nombreux maux. La sobriété des images, qui évoquent le théâtre d’ombre, vient renforcer le côté « pince sans rire » du texte, et donne le ton d’un livre bien plus drôle et malicieux qu’il n’y pourrait paraître – et ces histoires, pleine d’humour, de mordant et de dérision, font se marier comme si de rien questionnement métaphysique et situations absurdes. Après Des chiens, de l’eau (Actes Sud), Big Questions (L’Association), et Fin (Atrabile), La Colère de Poseidon vient confirmer, s’il le fallait, toute l’ampleur du talent versatile et surprenant d’un des auteurs américains les plus passionnants à suivre aujourd’hui. Précisons encore que quinze pages supplémentaires viennent augmentées la version française par rapport à la version originale.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir