La dérive

A la recherche d’un travail, Michel est embauché par l’extravagante professeure Zonzon pour une expédition de tous les dangers. Florence Gardelle dévoile leurs aventures folles et décalées dans La dérive. Une jolie surprise jeunesse !

Retour à la case “Espace emploi”

Michel Médor est dans une grosse galère. Il n’a plus de travail. Michel a beau chercher, rien n’y fait. Il est au chômage. Une seule solution : s’inscrire à Espace Emploi.

Le rendez-vous avec le conseiller ne donne rien. Il n’a rien de rien. Résigné, il part acheter à manger au food truck de Gégé. Le cuistot lui parle alors d’une personne qui cherche un assistant pour une expédition scientifique.

Professeure Zonzon, l’intrépide botaniste

Michel se rend à l’adresse indiquée. Pas le temps de dire bonjour qu’il est engagé par la professeure Zonzon, l’intrépide botaniste, comme elle se qualifie.

Ils montent dans le train en catastrophe et arrivent dans une charmante bourgade non loin du Mont Hubert. Ce site est connu pour sa flore abondante et mystérieuse. Dès le lendemain, ils se mettent en route. Des heures de marche pour découvrir le Graal…

La dérive, une aventure délirante de Michel et Zonzon

En voilà une jolie surprise jeunesse ! La dérive est un très bel album pour les plus jeunes, entre folie fantastique et humour. Florence Gradelle imagine une aventure jouissive au cœur de la nature.

Née en 1992, l’autrice a obtenu un master de bande dessinée à l’EESI d’Angoulême en 2018. Publié par Gallimard BD, La dérive est son tout premier album. Et c’est une jolie réussite.

La dérive, des animaux au cœur d’une nature mystérieuse

Pour son récit, Florence Gardelle met en scène des animaux anthropomorphes. Il y a la professeure Zonzon, complètement à l’ouest. L’oie est dans son monde de scientifiques et ne réfléchit pas tout le temps lorsqu’elle agit. C’est un vrai tourbillon, tel le professeur Tournesol dans Tintin. Et il a Michel Médor, un chien pris dans la folie de Zonzon. Il suit et subit tout. Si elle est rêveuse et tête en l’air, lui est bien les pieds sur Terre et pragmatique. Ce duo asymétrique fonctionne à merveille. Il est d’une grande drôlerie.

Dans leur aventure, Zonzon et Michel rencontrent d’autres animaux sur le Mont Hubert. Oiseau, ours et monstre marin donnent de la folie à cette histoire délirante. ça crie et ça pulse dans tous les sens.

Des planches de folie !

La dérive bénéficie d’un sublime dessin ! La nature luxuriante est belle sous les pinceaux de Florence Gardelle. Hachures, courbes des personnages et multiplication d’éléments visuels lui  permettent de réaliser de magnifiques planches en noir et blanc. Pages entrecoupées parfois de quelques-unes en couleurs. Et c’est beau !

La dérive : une mission délirante dans une nature mystérieuse. Un récit animalier complètement fou et drôle !

Article posté le jeudi 13 juin 2024 par Damien Canteau

La dérive de Florence Gardelle (éditions Gallimard BD)
  • La dérive, une aventure de Michel et Zonzon
  • Autrice : Florence Gardelle
  • Éditeur : Gallimard BD
  • Prix : 21
  • Parution : 12 juin 2024
  • Pagination : 96 pages
  • ISBN : 9782075196130

Résumé de l’éditeur : À la recherche d’un emploi, Michel Médor répond à une annonce et se retrouve le chien à tout faire de l’exubérante professeure Zonzon.

La botaniste l’entraîne alors dans une expédition au cœur d’une nature sublime, étrange et peut-être dangereuse.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir