L’assistante de la Baba Yaga

Baba Yaga, la terrible sorcière, est de retour et elle cherche une assistante. Masha, ne veut plus de sa vie : elles ne pouvaient que se rencontrer. L’Assistante de la Baba Yaga, une histoire pour tous ceux qui aiment frissonner et sourire ; aux éditions Kinaye, par Marika McCoola et Emily Carroll.

UN RECIT HALETANT

Depuis la disparition de sa mère, la petite Masha peine à retrouver le goût de l’existence ; mais lorsque son père lui annonce que sa nouvelle compagne, Jennifer et sa fille Danielle vont venir habiter chez eux, c’en est trop. Masha décide alors de quitter à jamais son ancienne vie en répondant à une annonce qui a attiré son attention : Baba Yaga recherche une assistante.

Le personnage de Masha est malicieux et attachant, ainsi, on suit avec plaisir son aventure pleine de rebondissements qui va l’amener à côtoyer une légende.

LE RETOUR DE BABA YAGA

La terrifiante BabaYaga est un personnage incontournable du folklore russe : que ce soit dans son mortier volant ou accompagnée de sa maison à pattes de poules, elle a terrorisé des générations d’enfants qui craignaient de finir dévorés par la terrible sorcière.

Dans toutes les histoires où elle apparaît, le but est de lui échapper ; mais pas dans L’Assistante de la Baba Yaga. Et c’est là que réside toute l’originalité de ce récit : l’héroïne choisit de se diriger vers le danger.

Bien entendu, tous les marqueurs attendus seront présents : le mortier volant, la maison à pattes de poules, les épreuves… Mais en plus, on découvre avec plaisir des idées originales qui modernisent le vieux conte russe, en rendant plus actuelles les réflexions que le lecteur va être amené à développer.

L’assistante de la Baba Yaga : UN beau RECIT INITIATIQUE

Ainsi, l’idée de départ est simple : qu’est-ce qui pourrait nous pousser à rechercher ce qu’on redoute le plus ?

Mais là où Marika McCoola touche réellement au but, c’est lorsqu’elle a l’idée d’associer à ce questionnement un personnage connu et redouté de tous.

Dans cette œuvre comme dans la vie, pour grandir, la fuite n’est jamais la bonne solution et souvent, affronter ses démons est la seule voie à envisager.

Dans L’Assistante de la Baba Yaga, la réflexion est simple sans jamais être simpliste pour toucher tous les publics. Ainsi, les enfants s’identifieront facilement à la petite Masha pour affronter leurs peurs et les adultes replongeront avec plaisir dans leurs cauchemars d’enfance.

UNE AMBIANCE GRAPHIQUE

Tout ce récit est porté par les dessins Emily Carroll. Là encore, la simplicité est de mise. Le trait fin et précis permet d’identifier immédiatement les expressions des divers personnages.

Par ailleurs, les décors accompagnent efficacement l’histoire, dans une ambiance volontairement violacée, entre rêve et réalité.

Une mention spéciale pour les éditions Kinaye qui nous offrent la possibilité de découvrir une œuvre de qualité, sélectionnée aux Eisner Awards 2016, dans une édition de qualité, le tout agrémenté de croquis d’Emily Carroll.

L’Assistante de la Baba Yaga par Marika McCoola et Emily Carroll : une très belle histoire, qui ravira les petits mais aussi les grands qui ont gardé une âme d’enfant.

Article posté le dimanche 31 mars 2019 par Victor Benelbaz

L'assistante de la Baba Yaga de McCoola et Carroll (Kinaye)
  • L’assistante de la Baba Yaga
  • Scénariste : Marika McCoola
  • Dessinatrice : Emily Carroll
  • Editeur : Kinaye, collection Graphic Kids
  • Parution : 18 janvier 2019
  • Prix : 14.50€
  • ISBN : 9791097160524

Résumé de l’éditeur : « URGENT : RECHERCHE ASSISTANT(E) Compétences en transport, cuisine et nettoyage exigées.Doit savoir obéir aux ordres. Avoir des pouvoirs magiques est un plus.Ne pas avoir le vertige est impératif. Entrez dans la maison de la Baba Yaga pour postuler. » La plupart des enfants réfléchissent à deux fois avant de pénétrer dans une forêt hantée, remplie de créatures terrifiantes, et d’affronter la sorcière qui y habite… mais pas Masha. Sa chère grand-mère lui a appris beaucoup de choses : les contes sont utiles,la magie est capricieuse.Rien n’est jamais trop difficile dans la vie. Il n’existe rienqui ne puisse être arrangé. La redoutable sorcière du folklore russe a besoin d’une assistante, et Masha d’une aventure. Elle pourrait être assez maligne pour entrer dans la maison montée sur pattes de poulet de la Baba Yaga, mais à l’intérieur de ses murs, les pièges sont nombreux. Pour gagner sa place, Masha va devoir passer une série de tests, duper un ours et préparer à manger pour son hôte. Mais ce n’est pas facile quand des enfants sont au menu ! Marika McCoola nous offre une première histoire amusante, effrayante, poignante et richement illustrée par l’artiste réputée Emily Carroll (Dans les bois). Cet ouvrage a été sélectionné aux Eisner Awards 2016, dans la catégorie « Best Publication for Kids

À propos de l'auteur de cet article

Victor Benelbaz

Victor Benelbaz

Tombé dans la marmite de la bande dessinée depuis tout petit, Victor est un vrai amateur éclairé. Comics ou récits jeunesse sont les deux genres préférés de ce professeur de français.

En savoir