Le temps des mitaines

 Arthur vient d’emménager dans une nouvelle ville. Nouvelle vie, nouvelle école. Il rencontre alors de nouveaux amis mais une menace plane sur la cité : des enfants disparaissent mystérieusement. N’écoutant que son courage, le petit ourson et ses copains démarrent une enquête. C’est cette histoire que racontent Loïc Clément et Anne Montel dans un savoureux album jeunesse Le temps des mitaines, mêlant l’humour et le suspens.

Arthur et sa maman viennent de déménager dans une nouvelle ville, très loin de celle qu’ils ont quittée. Depuis que son papa n’est plus là, les loyers de la grande cité étaient devenus trop élevés pour l’ourse, qui vient d’ouvrir un salon de thé dans le centre ville. Peureux, le petit ours ne veut pas spécialement aller dans sa nouvelle école, surtout que cela est délicat : l’année scolaire est déjà bien entamée. De plus, il n’a pas encore découvert son pouvoir à son âge ! En effet, dans cette région du monde, tous les êtres vivants possèdent un don particulier qui les aide dans leur existence.

Rassuré par les bons mots de sa maman, il part pour l’école. Mais l’heure est grave, Monsieur Granny, le directeur rassemble les élèves dans la cour avant d’entrer en classe : Badjer, le raton-laveur a disparu ! Les élèves doivent donc faire attention dans leurs déplacements et surtout sur le trajet du retour à la maison où l’obscurité peut engendrer de mauvaises rencontres. Après les recommandations, les enfants regagnent leur classe.

A la récréation, Arthur commence à se faire de nouveaux amis. Il y a là, Pélagie, la petite souris à l’étoile bleue un peu fofolle et qui tombe sous le charme de l’ourson ; mais aussi Gonzague, l’escargot intello, Willo, la luciole peureuse ou encore Kitsu, la valeureuse renarde mystérieuse.

Mystère et enlèvement

Après l’école, sur le chemin du retour, les 5 amis se séparent peu à peu, laissant le petit ours faire la fin du chemin seul. Au détour d’un arbre, il tombe nez à nez avec Kitsu qui transforme son épée en un arbrisseau de fruits. Apeuré, elle le rassure sur ses intentions et terminent ensemble leur chemin.

Du côté de Gonzague, ça cogite. L’escargot consigne dans son livre tous les faits concernant la mystérieuse disparition de Badjer. Après avoir exposé ses recherches à ses amis, il réussit à les motiver pour enquêter. Willo se poste alors à la fenêtre du bureau du directeur pour écouter la conversation entre adultes concernant une éventuelle fermeture de l’école. Mais le hibou-professeur ne tient pas compte des remarques des parents ou du maire ; il a décidé: son établissement restera ouvert !

De son côté, Kitsu remarque d’étranges traces de pattes sur le chemin qui se rapprochent des maisons des professeurs et de celle de M. Granny. Et si le directeur était mêlé à la disparition de Badjer ?

Excellent album pour jeunes lecteurs

Le temps des mitaines est un excellent album pour les 8/12 ans. Porté par un solide scénario de Loïc Clément, il ravira les jeunes lecteurs. Le récit sensible et tendre mêle très habilement le suspens et l’humour. L’intrigue, très bien maîtrisée, est de plus en plus prenante au fil des pages et des disparitions. On prendra beaucoup de plaisir à découvrir les pistes qui se multiplient intelligemment et le coupable dans un final haletant et surprenant. L’univers imaginé par l’auteur bordelais est fabuleux. Basé sur un très beau zoomorphisme, les petits personnages sont attachants et la petite bande d’amis très complémentaires : un ours peureux qui deviendra valeureux, une souris dynamique, un escargot intello, une luciole craintive et une renard qui n’a peur de rien. Tous ces êtres variés et dotés de pouvoirs permettront aux enfants de s’identifier facilement à l’un d’eux. Les situations cocasses avec un bel humour très fin permettent d’alléger le récit et d’accorder des pauses dans ce récit policier animalier. Pourtant Loïc Clément dévoile une histoire loin d’être enfantine et simpliste. Il parle en creux des relations parents-enfants, de l’autorité des professeurs et surveillants, des premières amourettes, de l’enfance qui s’éloigne.

Dessin formidable

Si le scénario est formidable, que dire du dessin ! Il est lui aussi formidable ! Le trait tout en rondeur de Anne Montel, efficace et maîtrisé, met bien en valeur ce récit poétique. Les belles aquarelles et les merveilleuses couleurs illuminent les planches qui fourmillent de détails. L’univers animalier est fascinant et les décors charmants : les maisons sont des objets humains détournés comme le porte-monnaie qui sert de banque, le buste de Marianne pour la mairie, une tasse pour la piscine… A noter, qu’un beau cahier graphique reprenant l’évolution des personnages est adossé à l’album.

Le temps de mitaines : un formidable album jeunesse pétillant écrit comme une fable populaire où les frissons sont garantis. Un peu de magie, du mystère et beaucoup d’humour.  A (faire) lire !

Article posté le mercredi 08 janvier 2014 par Damien Canteau

  • Le temps des mitaines
  • Scénariste : Loïc Clément
  • Dessinatrice : Anne Montel
  • Editeur: Didier Jeunesse
  • Prix: 14,90 €.
  • Sortie: 8 janvier 2014

Le résumé de l’éditeur: Dans un monde imaginaire, les aventures et mésaventures d’une bande d’amis dotés de super pouvoirs ! Suspense, enquête, premiers émois, rires, …  Arthur vient d’emménager dans le village des Mitaines. Dès son premier jour dans la nouvelle école, il apprend qu’un élève a mystérieusement disparu. Sa curiosité est piquée, et avec l’aide de ses nouveaux amis, l’amusante Pélagie, l’intrigante Kitsu, le génie de la bande Gonzague et son fidèle compagnon Willo, il se met en tête de trouver le coupable ! Pour les 8/12 ans.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir