Le voyageur

Etre immortel n’est pas vraiment de tout repos. La vie du Voyageur en est la preuve. Koren Shadmi dévoile son périple spatio-temporel dans Le voyageur, un étonnant et magnifique récit de science-fiction aux éditions Ici même.

FAIRE DU STOP : UN JEU D’ENFANT ?

Sur une route, par une nuit pluvieuse, un homme d’une trentaine d’années fait du stop. S’arrête alors un homme très pieux au volant de sa très belle voiture du collection. S’engage un dialogue où le croyant tente de persuader l’auto-stoppeur que la vie est régit par un être suprême, Dieu.

Face à son incrédulité, il arrête son véhicule et pointe un revolver vers son passager. Il tire et laisse l’homme pour mort. Etonnamment, celui-ci se relève sans une égratignure. Il poursuit alors son long chemin, le pouce levé.

AFTERGLOW : LIEU DE FETE

Le voyageur attend patiemment sur une pierre en plein soleil le long de la mythique Route 66 qu’une voiture s’arrête.

Un étrange véhicule stoppe son chemin. A bord, trois jolies jeunes femmes font route vers Afterglow, lieu de toutes les tentations…

DANS LES PAS DU VOYAGEUR IMMORTEL

Découvert avec la publication de Abaddon ou Love addict, Koren Shadmi impressionne de nouveau le lecteur avec Le voyageur. Alors que ses précédents albums interrogeaient sur les sentiments amoureux à travers internet, Le voyageur est le premier récit de science-fiction de l’auteur new-yorkais.

Construit en courts chapitres au nombre de sept, l’album pose les questions universelles autour du temps (celui qui passe, la vieillesse, la filiation, l’héritage, la mort…) à travers l’histoire d’un homme immortel. Parcourant les routes américaines, il tente – en vain – de répondre à son propre cheminement. A l’image du Roi immortel de Adrastée (Mathieu Bablet, Ankama), il poursuit un but si abstrait pour les autres mais paradoxalement concret pour lui (il ne meurt pas).

Pour cela, Koren Shadmi emmène son héros sans identité d’un lieu à l’autre, d’une période à l’autre, le faisant voyager dans un univers spatio-temporel extrêmement riche. Sans jamais se retourner ni s’énerver, cet homme solitaire (même si le lecteur lui découvrira des parentés dans la suite de l’album) ne semble plus se bercer d’illusions face à ses congénères si désarmants.

LE VOYAGEUR : UN DESSIN DÉLICAT

La très grande justesse de la narration est couplée avec un dessin élégant et délicat. Chaque chapitre bénéficie d’une colorisation différente allant du bleu au vert, en passant par l’ocre et l’orangé. Le trait révèle une grande puissance dans l’expression des visages. Les décors désertiques et arides sont aussi magnifiques de grandeur et de froideur malgré la chaleur.

Alors que Le voyageur va croiser le chemin d’anonymes et même une femme de pouvoir, personne ne pourra comprendre sa souffrance (jamais exaltée, toujours enfouie au fond de lui) et le délivrer de ce mal.

Le voyageur : un récit de science-fiction étonnant et envoutant !

Article posté le mercredi 20 septembre 2017 par Damien Canteau

Le voyageur de Koren Shadmi (Ici Même) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Le voyageur
  • Auteur : Koren Shadmi
  • Éditeur : Ici Même
  • Prix : 25€
  • Parution : 24 août 2017
  • ISBN : 9782369120377

Résumé de l’éditeur : Après Abaddon, Coupes à coeur et Love Addict, le nouveau Koren Shadmi ! En perpétuel mouvement, le Voyageur parcourt en autostop l’immensité des États-unis en quête de l’origine de son mal, étrange et apparemment incurable : l’immortalité. Au gré de ses rencontres, progressant d’un siècle à l’autre vers le futur, il observe les changements du monde qui l’entoure et qui court, selon toutes vraisemblances, inexorablement à sa perte. Koren Shadmi s’attaque ici, avec son talent habituel, à un nouveau genre : la science-fiction. Et il s’y avère brillant !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir