Les omniscients

Ils sont cinq adolescents. Ils savent tout. Ils ont des connaissances illimitées. A cause de ce savoir gigantesque, ils sont une cible idéale pour toutes les personnes malintentionnées. Vincent Dugomier et Renata Castellani content leurs folles aventures dans Les omniscients, une série jeunesse rythmée et accrocheuse aux éditions Le Lombard. Une belle surprise !

La bibliothèque de la fin du monde

Région des Météores en Grèce. Un journaliste et son caméraman se rendent dans un monastère orthodoxe pour y préparer un sujet sur « la bibliothèque de la fin du monde ».

Ils sont accueillis par Runar Evensen, le directeur-adjoint des lieux. Le religieux est en effervescence : il va enfin pouvoir contempler des manuscrits du VIIIe siècle sur la chrétienté. Jusqu’à présent, personne n’avait le droit de les toucher depuis 67 ans, bien gardés derrière une grille.

Très fragile, le manuscrit choisi par Runar se décompose à peine ouvert.

Acouphènes et savoir absolu

A l’autre bout du monde, à New York. Il est 7 h, James se réveille pour aller au lycée. Il est chafouin parce qu’il a des acouphènes qui le gênent. Mieux, comme dit son petit frère : « Tu parles comme dans les livres ».

Non loin de là, c’est Jessica sur le point de préparer le petit-déjeuner qui subit les mêmes problèmes auditifs. Elle aussi se met à « parler comme dans les livres ».

Assis à sa table au lycée, Albert surnommé Einstein par ses camarades, décide de quitter précipitamment sa classe. Ayant entendu parler d’un autre fille avec le même savoir que lui, il court en dehors de son établissement.

Amber est bouleversée. La jeune adolescente est sur le rebord d’un immeuble, prête à se jeter dans le vide. Personne ne semble la comprendre. Des scientifiques se rendent près d’elle pour tenter de la raisonner. Arrive alors Diego, dans la même situation qu’elle : il a le savoir absolu. Il arrive à la faire descendre.

Les quatre adolescents – omniscients – se retrouvent devant l’immeuble. Mais le FBI est là… Pourquoi ont-ils été touchés par ce don de savoir absolu ? Où est Jessica ?

Les Omniscients : superbe aventure jeunesse haletante

Voilà un album, Les omniscients, qui risque de plaire à une grande partie du public. Le scénario de Vincent Dugomier est rythmé, haletant, empli de suspense et intelligent. Il met en scène cinq adolescents possédant ce don d’omniscience (omniscient : qui sait tout).

Pour développer son histoire, le scénariste de Muriel et Boulon (avec Benoît Ers) s’est basé sur un synopsis lapidaire de Stephen Desberg : « que se passerait-il si cinq adolescents recevaient le savoir absolu ». Sans en dire plus l’auteur de L’étoile du désert a ensuite laissé libre Vincent Dugomier. Le récit lui appartenait alors entièrement.

Les lecteurs pourraient faire un parallèle entre Les omniscients et Les enfants de la résistance, la merveilleuse série historique que le scénariste a créé avec Benoit Ers. Les deux histoires reposent sur des adolescents qui sont mus par un destin commun. La camaraderie et la solidarité sont en effet les valeurs véhiculées par les deux séries.

Des questions en suspens

Avec une grande habileté, Vincent Dugomier laisse des questions en suspens notamment le pourquoi de ces adolescents-là et pas d’autres. A quoi leur servira cette omniscience ? Il prend le temps de leur forger une famille mais pas plus, pour laisser du suspense.

Surtout que chacun d’entre eux ne ressent pas la même chose face à ce savoir infini. Jessica ne veut pas entendre parler de ses camarades, Albert est enthousiaste, tandis que James et Diego sont heureux de ne plus aller au lycée. Leur complicité et surtout leur intelligence vont leur permettre de se sortir de traquenards. Comme si le scénariste pointait du doigt que le savoir est plus précieux que les muscles. Les adolescents sont couvés par le Dr Schweitzer, vrai papa-poule. Là encore, pourquoi ce scientifique les protège-t-il ?

Un dessin moderne

La partie graphique de Renata Castellani est d’une belle modernité. C’est le premier album de l’autrice née 1992. Elle a suivi des cours à l’école « A. Martini » de Savone puis à l’International Comics School de Turin. Elle a notamment travaillé pour Panini Comics, mais également pour Topolino, l’hebdomadaire de Mickey Mousse, ou différents titres Disney.

Aidé aux couleurs par Benoît Beckaert, la dessinatrice italienne réalise des planches très dynamiques et pleines de vie.

Les omniscients : une série jeunesse intelligente, attrayante, accrocheuse, teintée de fantastique, portée par un dessin moderne. A suivre !

Article posté le vendredi 17 avril 2020 par Damien Canteau

Les omniscients de Vincent Dugomier et Renata Castellani (Le Lombard)
  • Les omniscients, tome 1 : Phénomènes
  • Scénariste : Vincent Dugomier
  • Dessinatrice : Renata Castellani
  • Coloriste : Benoît Bekaert
  • Éditeur : Le Lombard
  • Prix : 12.45 €
  • Parution : mai 2020
  • ISBN :  9782803674961

Résumé de l’éditeur : À New York, cinq adolescents se réveillent un jour dotés du savoir absolu. L’information se répand sans tarder, et les jeunes prodiges sont immédiatement mis à l’abri par le FBI. Que faire quand on a 15 ans et plus besoin d’apprendre la moindre leçon ? Nos héros n’auront pas le temps d’y réfléchir longtemps. Une organisation gouvernementale secrète est décidée à les capturer. Et ils ont une énigme à résoudre : d’où vient leur faculté ? Qui sont ces créatures aux pouvoirs divins qui ont décidé de changer leur destin ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir