Les voyages de Gulliver

Gulliver est dans l’inconscient collectif. Oeuvre populaire de Jonathan Swift, elle est déclinée librement par Bertrand Galic et Paul Echegoyen dans Les voyages de Gulliver aux éditions Soleil. Dépaysant et enchanteur.

Les voyages de Gulliver : un plume acide

C’est en 1721 que parait la première version du roman de Jonathan Swift, Les voyages de Gulliver. Après une censure, le livre en version complète est publié quatorze ans plus tard.

Entre conte philosophique et satire sociale, l’auteur britannique trempe sa plume acide dans ses pages. Il fustige ainsi le pouvoir, l’avidité des hommes, la monarchie, les courtisans et les pseudo-scientifiques. Tout cela est malheureusement encore très actuel aujourd’hui. L’on peut dire ainsi que Les voyages de Gulliver est une œuvre moderne malgré ses 300 ans.

Bertrand Galic (Violettes Morris) et Paul Echegoyen en livrent une déclinaison très libre mais néanmoins passionnante.

Vers les Indes orientales

Les voyages de Gulliver sont composés de quatre périples, mais Bertrand Galic a décidé de ne pas aborder celui à Lilliput, pourtant le plus connu du public. Peut-être est-ce cela qui a compté dans la réalisation de l’album ? A-t-il voulu se concentrer sur les voyages méconnus de Gulliver ?

Londres, le 2 août 1706. Par une nuit pluvieuse, le calme dans le foyer des Gulliver est rompu par l’arrivé du capitaine Robinson. Il vient chercher Lemuel, le père, pour qu’il l’accompagne jusqu’aux Indes orientales. Quelques jours plus tard, Gulliver embarque sur La bonne espérance.

Londres, Laputa, Londres

En grimpant à bord du navire, Lemuel Gulliver ne s’attendait sûrement pas à faire un voyage si long, une épopée qui l’emmènerait de Londres à Laputa pour ensuite revenir dans la capitale britannique.

Alors que La bonne espérance navigue calmement vers les Indes orientales, des pirates l’attaquent. Leur chef laisse la vie sauve à Lemuel. A bord d’une barque, il s’échoue sur une île désertique.

Le lendemain à son réveil, il est stupéfait par la scène qu’il observe : un château flotte au-dessus de l’île…

Une superbe épopée fantastique

Les voyages de Gulliver, c’est avant tout une très belle aventure fantastique, une épopée surprenante et magique.

Conte initiatique de découverte, l’album met en scène Lemuel, un homme qui va à la rencontre d’habitant.es sans le vouloir. Subissant souvent ces hasards, il va de lieux en lieux transportant son infinie sagesse envers ces femmes et ces hommes. Il observe mais n’émet jamais de critiques négatives. Ce sont les lecteurs qui se font leur propre morale à travers lui.

Les lieux sont surprenants, les puissants souvent très isolés dans leur pouvoir, les sujets parfois maltraités et restant dans les conditions misérables.

Lemuel Gulliver se laisse transporter d’un pays à l’autre, se forgeant un avis sur chacune de ses rencontres.

De sublimes planches

Les lecteurs se plaisent à regarder chacune des vignettes de Paul Echegoyen. L’auteur dont c’est le deuxième album (Léonard & Salaï), ravit leurs yeux de décors majestueux. Les cases sont foisonnantes de détails. Les palais sont magnifiques, les costumes débordent de création et les nuages sont composés d’entrelacs somptueux.

Le traitement de la réalité et des songes de Gulliver sont un véritable ravissement. Avec son long nez en pointe, l’explorateur malgré lui possède un standing que son costume lui confère.

Il suffit de contempler la couverture quelques minutes pour découvrir toute la richesse graphique de Paul Echegoyen. Si l’on ajoute à cela une palette de couleurs composée avec soin et l’on obtient des planches hypnotiques et oniriques. Laissez-vous porter par sublime bande annonce créée par le dessinateur (ci-contre).

Les voyages de Gulliver : une très belle version pour les amateurs de l’œuvre originale et les profanes. Un somptueux album !

Article posté le jeudi 14 janvier 2021 par Damien Canteau

Les voyages de Gulliver de Bertrand Galic et Paul Echegoyen d'après Jonathan Swift (Soleil, Noctambules)
  • Les voyages de Gulliver, de Laputa au Japon
  • Scénariste : Bertrand Galic, d’après l’œuvre de Jonathan Swift
  • Dessinateur : Paul Echegoyen
  • Éditeur : Soleil, collection Noctambule
  • Prix : 17,95 €
  • Parution : 02 décembre 2020
  • ISBN : 9782302072657

Résumé de l’éditeur : Après une attaque de pirates, Lemuel Gulliver cumule les découvertes : l’île volante de Laputa, Balnibarbi, l’Académie de Lagado, Maldonada, l’île de Glubbdubdrib, le royaume de Luggnagg puis le Japon, avant de rejoindre l’Angleterre. Conte philosophique, pamphlet sociétal et politique ou récit fantastique… cette adaptation, de toute beauté, mêle brillamment humour et satire.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir