Libraire jusqu’à l’os

Honda est libraire. Elle se démène dans un travail qu’elle affectionne. Suivez ses aventures trépidantes dans Libraire jusqu’à l’os, un manga autobiographique très drôle chez Soleil.

Honda, une vie pour le manga

Depuis quelques années, Mlle Honda travaille au deuxième étage d’une librairie japonaise spécialisée en manga. Autour d’elle, on trouve ses collègues : Ajointe Armure, Casquintégral, Renarde, Bandage, Saquenpapier, Masquagaz et Joliminois, auxquels on ajoutera Adjointe Gardepeste, Lanterne et Têtedelapin, en congé.

Honda adore son métier. Elle se donne toujours à fond pour satisfaire la clientèle !

Les clients de la librairie : une faune bigarrée

Tous les jours, entrent de nombreux clients dans la librairie qu’Honda tente de servir au mieux. Du sacré beau gosse venu chercher un Boy’s love pour sa fille au trentenaire musclé qui essaie de rester jeune, en passant par les clients hésitants, le grand-père qui achète un manga pour sa petite-fille ou les étrangers, tous ont des demandes particulières, absurdes, voire des plus originales.

En plus de cela, Honda et ses collègues doivent gérer les stocks impressionnants de livres ou bonus arrivant quotidiennement. Les manutentions sont nombreuses et les maux de dos fréquents…

Libraire jusqu’à l’os : péripéties d’une vendeuse de manga

Honda est une vraie libraire. Dans Libraire jusqu’à l’os, elle décrit le délicat mais ô combien addictif métier de vendeur de manga. En plus de son travail, pendant ses temps libres, elle a donc décidé de raconter maintes anecdotes autour de la librairie dans les pages de ce livre.

C’est drôle, c’est fun et ça pulse ! Cela ressemble beaucoup au quotidien des libraires, y compris les Français. Beaucoup de choses sont communes entre le Japon et notre pays.

Avec franchise, sans filtre et ne ne se donnant pas le beau rôle, elle met en image ses péripéties amusantes. Rien n’est inventé, tout au plus exagéré pour apporter encore plus d’humour.

Des Demandes farfelues mais d’autres très précises

Dans Libraire jusqu’à l’os, on voit ces petites mains courir à droite et à gauche. Ici pour approvisionner les rayons, là, pour ranger la réserve, plus loin, empaqueter ou encore guider les clients. Ce métier est multiple, riche et éreintant. Même si Honda et ses collègues peuvent râler ou se plaindre, ils l’aiment.

La folie de ce premier volume réside dans le caractère de la jeune vendeuse mais également dans les demandes farfelues, parfois précises, parfois très vagues des visiteurs.

Une place importante dans les pages de Libraire jusqu’à l’os est donné aux recherches de Boy’s Love (yaoi), tels ceux de Gengoroh Tagame (Le mari de mon frère).

Ajouter à cela, les visites des commerciaux qui veulent toujours que leurs livres soient vus dans les piles immenses et l’on obtient des rires à chaque page.

La solidarité est aussi de mise entre les libraires, notamment lorsqu’ils font face à des demandes qu’ils ne maîtrisent pas. Les réunions informelles dans la réserve sont alors très utiles.

Drôles de têtes

Prévu en quatre tomes, Libraire jusqu’à l’os est porté par un dessin très original. Très kawaï et souvent déformés, les vendeurs arborent des masques ou des casques. Ainsi, Honda a une tête de mort à la place du visage. Il faut souligner qu’elle ne souhaite pas être reconnue car sa série a déjà beaucoup de succès au Japon. Les clients sont, au contraire, très beaux, certains sublimés.

Libraire jusqu’à l’os est un bel hymne au métier de libraire et un bel hommage aux mangas (même si les titres dans les pages sont un peu floutés, on en reconnait de nombreux). C’est une excellente série. Ouvrez les portes des libraires, peut-être recontrerez-vous Mlle Honda !

Article posté le jeudi 09 janvier 2020 par Damien Canteau

Libraire jusqu'à l'os de Honda (Soleil manga)
  • Libraire jusqu’à l’os, volume 1/4
  • Autrice : Honda
  • Éditeur : Soleil Manga, collection Seinen
  • Prix : 7.99€
  • Parution : 02 janvier 2020
  • ISBN : 9782302080560

Résumé de l’éditeur : Honda est une libraire passionnée par son travail. Mais elle mène une guerre, une guerre contre les livres en rupture de stock, une guerre contre les reports et les lecteurs mécontents des retards de livraison, une guerre pour tous ces fans de mangas qui déambulent dans ses rayons à la recherche d’une nouvelle émotion. Récit autobiographique d’une libraire japonaise désormais célèbre, Libraire jusqu’à l’os nous plonge dans le quotidien survitaminé de Mlle Honda.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir